Bruno Genesio a profité du déplacement de Rennes à Nancy, ce dimanche en 16es de finale de la Coupe de France, pour interpeller les instances du football français. Le coach du club breton s’agace du manque de consignes données au sujet des mesures anti-Covid. Et des inégalités entraînées par cette situation.

Au bon vouloir des uns et des autres. Alors que la pandémie continue de progresser dans l’Hexagone, les clubs de football n’ont pour l’instant aucune obligation de dépister leurs joueurs. La Fédération et la Ligue laissent les équipes s’organiser comme elles veulent. En comptant sur leur sens du civisme pour effectuer des tests réguliers afin de détecter les cas de Covid-19. Une situation qui entraîne forcément des inégalités, comme le regrette Bruno Genesio.

>> Coupe de France: les 16es de finale en direct

« On est les dindons de la farce »

Le coach de Rennes a profité du déplacement à Nancy, ce dimanche en 16es de finale de la Coupe de France, pour interpeller les instances. Avec un agacement non-dissimulé. « Je regrette un peu le manque de protocole qui aurait dû être mis en place, soit par la Fédération soit par la Ligue, afin que toutes les équipes soient sur la même ligne. Parce que je crois savoir que certains n’ont testé personne, a-t-il déclaré sur Eurosport. Nous on l’a fait par mesure de précaution et finalement on peut se dire qu’on est les dindons de la farce. Voilà. Peut-être que les dirigeants avaient d’autres choses à faire pendant les fêtes que de sortir un protocole beaucoup plus réglementaire et draconien… »

Le Stade Rennais s’est présenté en Lorraine avec un effectif amoindri par plusieurs cas de Covid-19, en plus des éléments blessés ou partis en sélection préparer la Coupe d’Afrique des nations. Résultat: Genesio a dû composer avec un groupe très rajeuni et seulement trois défenseurs de métier (Lorenz Assignon, Adrien Truffert et Loïc Baldé).

Une parade réglementaire pour éviter les forfaits

A défaut d’imposer un règlement concernant les tests, la FFF a trouvé une parade pour éviter tout forfait en Coupe de France d’un club touché par le Covid. Elle a modifié le règlement en suspendant à titre exceptionnel l’article imposant la présence « sur la feuille de match d’au moins sept joueurs ayant pris part à l’une des deux dernières rencontres officielles disputées par leur équipe première », permettant ainsi à un club de piocher plus largement dans son équipe réserve et ses équipes de jeunes.

En Top 14, un protocole a été acté ces derniers jours pour encadrer le dépistage des joueurs. Les clubs doivent désormais tester deux fois leurs effectifs durant la semaine. Une première fois au moment du rassemblement (dimanche ou lundi) et une seconde fois deux jours avant le match.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #coup #gueule #Genesio #contre #les #dirigeants #football #français

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)