L’OL monte en puissance. Rudi Garcia vantait l’émulation qu’il observait au sein de son groupe, encouragée par l’implication de ses joueurs, tous ses joueurs, sans exception. En l’absence du Français Houssem Aouar, puni par l’OL pour s’être soustrait à un travail athlétique dans la semaine, les Lyonnais ont donné raison à leur coach en réalisant l’une de leurs meilleures performances en première période cette saison, au cours d’un match très ouvert, maîtrisant la suite en supériorité numérique pour finalement s’imposer (3-0) à domicile, contre le Stade de Reims. 

Si la rencontre a été équilibrée dans les premières minutes, le temps que l’OL procède à quelques ajustements techniques, les hommes de Rudi Garcia ont haussé le ton avec un rythme imprimé de plus en plus soutenu, dans le sillage d’un milieu de terrain qui faisait la part belle aux Brésiliens, derrière l’immuable trio d’attaque Depay – Kadewere – Toko-Ekambi. L’attaquant néerlandais, plutôt discret par ailleurs, a été le premier à régaler ses partenaires, avec un caviar pour une volée du droit victorieuse de Karl Toko-Ekambi au second poteau (21e). Le tournant du match pour le Stade de Reims aura été l’expulsion de Cassama. 

Dembélé ouvre son compteur

Les Rémois étaient en plus cueillis à froid au retour des vestiaires, avec le premier but en Ligue 1 de Bruno Guimaraes (48e), servi par Toko-Ekambi. L’ancien angevin, pas toujours en réussite (poteau à la 7e), s’est encore illustré dans ce rôle de passeur pour le troisième but (65e), signé… Moussa Dembélé. Entré à la place de Tino Kadewere, qui avait inscrit les trois derniers buts de son équipe avant ce match, mais est resté muet cette fois-ci – avec un poteau et un but refusé à son actif, quand même – l’international Espoirs a ouvert son compteur, ce que cherchait sans doute Rudi Garcia, en optant pour un changement à cet instant du match.

Mission accomplie pour l’entraîneur, la concurrence avance toujours à l’OL, si bien que le latéral droit italien Mattia De Sciglio, convaincant à l’entraînement, a pu faire son apparition en fin de match, lui qui n’a pas encore été titulaire cette saison. Diomandé, Cherki et Caqueret ont également eu quelques minutes à se mettre sous la dent. Grâce à ce large succès, l’Olympique Lyonnais revient à hauteur du Paris Saint-Germain, avec seulement deux points de retard sur le club de la capitale, chez qui il se rend dans deux semaines. En attendant, Lille peut repasser devant Lyon à l’occasion de son déplacement sur la pelouse de Saint-Etienne (21h).



Source de l’article, 2020-11-29 03:07:38

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link