C’était le choc de la deuxième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Forcément, il aurait eu encore plus de saveur avec Cristiano Ronaldo, mais le Portugais avait été contraint de déclarer forfait après des tests positifs au coronavirus. Privée de son atout offensif numéro un, mais également de Georgio Chiellini, Matthijs de Ligt et Alex Sandro, tous les trois à l’infirmerie, la Juventus s’est inclinée ce mercredi face au FC Barcelone de Lionel Messi (2-0).

L’Argentin a été l’un des grands artisans du succès blaugrana en se muant d’abord en passeur décisif pour Ousmane Dembélé, puis en tuant tout suspense en fin de match.

Remplaçant lors du Clasico perdu samedi face au Real Madrid (3-1), Dembélé signait son retour dans le 4-2-3-1 cher à Ronald Koeman. Pas toujours juste dans ses choix mais très disponible, l’ancien Rennais a trompé Wojciech Szczesny dans le premier quart d’heure sur une frappe contrée par Federico Chiesa (14e), avec à l’origine une transversale merveilleuse de Messi.

Le quatuor offensif du Barça était complété par le jeune Pedri, auteur d’une belle prestation, et d’Antoine Griezmann, toujours muet cette saison en club. Il a pourtant eu quelques opportunités, mais a manqué d’adresse, notamment sur cette frappe croisée du gauche venue frôler le poteau gauche de Szczesny (75e). Même sans un grand Griezmann, le Barça est apparu plus organisé qu’une formation turinoise toujours en rodage.

Morata malheureux, Messi buteur sur penalty

Les hommes d’Andrea Pirlo ont pourtant trouvé le chemin des filets à trois reprises, à chaque fois grâce à Alvaro Morata. Mais les trois buts de l’Espagnol, revenu cet été à Turin, ont été refusés pour hors-jeu. Sur ses trois derniers matchs, il en est désormais à cinq buts annulés pour des hors-jeu de quelques centimètres. Paulo Dybala, lui, n’a pas eu le rendement espéré et il est évident qu’il manque de rythme après avoir souffert d’une blessure à une cuisse en début de saison.

Incapables d’égaliser, les Turinois ont terminé la rencontre en infériorité numérique après l’exclusion de Merih Demiral (85e). Et ont permis au Barça de faire le break dans le temps additionnel après une faute de Federico Bernardeschi sur Ansu Fati. En patron, Messi s’est chargé de le transformer en prenant Szczesny à contrepied. 

Avec deux victoires en deux matchs dans cette Ligue des champions, le Barça garde les commandes du groupe G devant la Juventus (trois points). Suivent le Dynama Kiev et Ferencvaros, un point chacun. 

>> La Ligue des champions est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres



Source de l’article, 2020-10-28 11:08:57

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link