Fernando Santos, le sélectionneur du Portugal, qui a fait 2-2 contre la Serbie, a exprimé son incompréhension par rapport au but de Cristiano Ronaldo manifestement injustement refusé. Il a révélé que l’arbitre s’était excusé auprès de lui.

C’est la polémique de cette trêve internationale: le but non accordé samedi soir à Cristiano Ronaldo dans la dernière minute du match des éliminatoires du Mondial 2022 entre la Serbie et le Portugal (2-2), parce que l’arbitre néerlandais Danny Makkelie a considéré que le ballon n’avait pas complètement franchi la ligne.

Pourtant, en l’absence de goal-line technology, les images TV suggèrent fortement le contraire. “Dans un match de ce niveau, il n’est pas possible de ne pas valider un but comme celui-ci”, a fustigé le sélectionneur portugais Fernando Santos après le coup de sifflet final.

“Le ballon était à plus d’un demi-mètre de la ligne de but”, a insisté le coach au micro de la télévision publique portugaise (RTP). À propos de l’arbitre, il a également déclaré un peu plus tard, selon Récord: “Il s’est excusé auprès de moi dans les vestiaires, et m’a dit qu’il se sentait honteux”.

Il aurait voulu la goal-line technology

“Il n’y avait aucun obstacle entre le juge de touche et la ligne de but, a aussi déclaré le sélectionneur. Il faut réfléchir à cela. Les arbitres sont humains et ils font des erreurs. Mais c’est pour cela que l’assistance vidéo et la goal-line technology existent. C’est pour éviter cela”.

“C’est la deuxième fois qu’on s’excuse auprès de moi dans des éliminatoires”, a aussi constaté Fernando Santos. Une déclaration qui fait peut-être référence à… un précédent Portugal-Serbie. En 2019, dans les qualifications pour l’Euro 2020, un penalty en faveur de la Seleção avait été accordé, avant d’être annulé dans la foulée. Szymon Marciniak, qui était au sifflet ce soir-là, avait reconnu qu’il n’aurait pas dû se déjuger.

“Cela n’enlève rien à ce que nous avons moins bien fait”

“Nous sommes allés chercher le troisième but, nous l’avons obtenu, mais malheureusement l’arbitre ne l’a pas accordé. Ça ressemblait à un but pour moi”, a par ailleurs déclaré Danilo Pereira, la sentinelle du PSG.

Fernando Santos a toutefois estimé que cette injustice aux yeux de Cristiano Ronaldo ne peut pas masquer la mauvaise prestation de l’équipe championne d’Europe en titre: “Cela n’enlève rien à ce que nous avons moins bien fait”. Danilo Pereira est allé dans son sens: “C’est compliqué d’avoir deux buts d’avance et de faire un match nul. C’est quelque chose qui ne peut pas arriver”.

Le Portugal avait en effet le contrôle du match, grâce au doublé de Diogo Jota en première période (11e et 36e). Mais les Serbes ont réagi dès le retour des vestiaires, grâce à Aleksandar Mitrovic (46e). Ils ont ensuite su égaliser par l’intermédiaire de Filip Kostic (60e).

Source de l’article, 2021-03-27 23:54:14