C’est la polémique du week-end ! Alors que le Portugal menait tranquillement en Serbie sur le score de deux buts à zéro, les hommes de Fernando Santos se sont vus être rejoints au score. Dans les ultimes minutes de la rencontre, Cristiano Ronaldo propulsait le ballon vers le but avant que le cuir ne soit taclé en dehors des filets par un défenseur serbe. Le but n’a pas été accordé, pourtant il avait bel et bien franchi la ligne de but.

La suite après cette publicité

Mais sur ces éliminatoires, ni goal-line technology, ni VAR. Les arbitres (central et de touche) n’ont pas vu le ballon franchir cette ligne, et n’ont donc pas accordé le but. Dans la foulée, Cristiano Ronaldo, furieux, quittait la pelouse avant le coup de sifflet final et jetait son brassard au sol. Ce dimanche, évidemment, tous les médias portugais, et quelques italiens, revenaient sur l’affaire et la nation portugaise se sentait, justement, flouée.

Makkelie reconnaît une erreur

« L’arbitre s’est excusé auprès de moi dans la cabine et m’a dit qu’il était gêné. J’étais dans le vestiaire avec lui et il s’est excusé auprès de moi. Il m’avait dit sur le terrain qu’il allait voir les images et que si c’était le au cas où il m’appelait pour s’excuser… et c’était le cas… C’est la deuxième fois dans une phase de qualification qu’ils s’excusent auprès de moi après le match », lâchait ainsi le sélectionneur national après la rencontre.


Ce lundi, dans A Bola, Danny Makkelie, l’arbitre de la rencontre, s’est expliqué : « selon la politique de la FIFA, tout ce que je peux dire, c’est que je me suis excusé auprès de l’entraîneur national, M. Fernando Santos, et de l’équipe portugaise pour ce qui s’est passé. En tant qu’équipe d’arbitrage, nous travaillons toujours dur pour prendre de bonnes décisions. Lorsque nous sommes des nouvelles de cette manière, cela ne nous satisfait pas du tout ». Pas sur que cela suffise aux supporters de la Seleçção.

Footmercato