La suite après cette publicité

Ils sont nombreux, les joueurs passés par l’académie de l’OL à briller aux quatre coins de l’Europe ces dernières années. Karim Benzema (Real Madrid), Samuel Umtiti (FC Barcelone), Alexandre Lacazette (Arsenal), Corentin Tolisso (Bayern), Anthony Martial (Manchester United), Alassane Pléa (Gladbach) ou Amine Gouiri (OGC Nice), entre autres. Et bientôt, Hamza Rafia pourrait bel et bien être inclus dans cette liste. Le milieu de terrain international tunisien avait rejoint la Juventus à l’été 209, et après une première saison avec la Primavera du champion d’Italie, il commence peu à peu à pointer le bout de son nez en équipe première. Dans une interview accordée à Eurosport, l’ancien Gone est revenu sur son adaptation et sur ses premiers pas avec l’équipe entraînée par Andrea Pirlo.

Il a notamment mis en avant la charge de travail conséquente infligée par le staff turinois à l’effectif : « ici, l’exigence est différente. Pour des joueurs comme moi, c’était marquant. Par exemple, tu dois venir tous les jours une heure avant l’entraînement. Et trente minutes avant, on doit tous être en salle de gym. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est simplement la normalité pour tout le monde. On travaille plus qu’en France ». En plus d’être plus exigeants qu’en France, les membres du staff de la Juventus l’ont également beaucoup aidé dans son adaptation à sa nouvelle vie, afin de lui permettre de penser uniquement au football.

Une intégration rendue facile par les cadres

Et ses premiers entraînements aux côtés de stars comme Cristiano Ronaldo ou Paulo Dybala ne l’ont pas perturbé plus que ça. « L’espace de cinq minutes, tu réfléchis un peu. Et puis quand commence l’entraînement, tu ne penses plus à rien. Je jouais au football comme je l’ai toujours fait, sans réfléchir à qui a gagné quoi, qui a joué dans telle équipe… C’est comme ça que tu t’intègres plus facilement », alors qu’il a aussi souligné le rôle majeur de certains cadres dans son épanouissement rapide : « ce sont tous des champions, et ils sont tous aux petits soins. Ce sont des gens normaux et simples. Giorgio (Chiellini) est très investi, il vient souvent nous voir, son frère est aussi dans le staff du club ». De même pour Andrea Pirlo, un joueur très proche de ses joueurs selon Rafia, et qui est très écouté par ses troupes. Quant à Cristiano Ronaldo, « c’est la définition du mot travail ».

Buteur pour ses débuts en équipe première, face au Genoa en Copa et inscrivant le but décisif dans le temps additionnel, le natif de Lyon compte bien se faire une place dans l’effectif de la Vieille Dame. « Ce but a changé beaucoup de choses. Avant, j’étais un joueur des U23 qui pouvait prétendre à jouer avec l’équipe professionnelle. Maintenant, je me suis montré, j’ai marqué… Je me remets de ma blessure puis on verra les objectifs. Le groupe est conséquent en équipe première. Pour les six prochains mois, j’ai la tête à la Juve. J’y suis très heureux et je veux continuer à progresser. C’est vraiment un club qui respire le football. A Turin, tu sens la Juve partout. Et ça ne peut que donner envie de cravacher », a conclu le Tunisien. Malheureusement pour lui, une blessure au genou l’a empêché d’enchaîner, mais il sera de retour début février, alors qu’un calendrier particulièrement chargé attend la formation d’Andrea Pirlo…

Footmercato

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link