Le Real Madrid reçoit Liverpool ce mardi lors du match aller des quarts de finale de Ligue des champions (21h, en direct sur RMC Sport 1). Pas au mieux en championnat, le club anglais reste toutefois une menace constante en Europe.

Un peu moins de trois ans après la finale remportée par le Real à Kiev (3-1), l’équipe dirigée par Zinédine Zidane affronte à nouveau Liverpool ce mardi pour le match aller des quarts de finale de Ligue des champions. Relancé en Liga, le club espagnol a retrouvé l’efficacité qui lui avait permis de remporter trois titres européens consécutif.

Mais gare aux Reds. Seulement septième de Premier League, le club anglais joue gros en C1. Surtout, les protégés de Jürgen Klopp ont conservé un niveau de performance très élevé sur la scène continentale et comptent bien le prouver ce mardi en Espagne (à 21h sur RMC Sport 1)

14 buts en 8 matchs pour les Reds

Au Real Madrid, les récentes performances collectives ont permis de retrouver la confiance avant ce choc entre deux prétendants à la victoire finale en Ligue des champions. Problème pour la bande à Zizou, Liverpool aussi va mieux. Pour être exact, les Reds n’ont jamais vraiment baissé de rythme cette saison sur la scène européenne. Certes, il y a eu un léger accroc, finalement sans conséquence, contre l’Atalanta Bergame (0-2) mais le club anglais possède son meilleur pourcentage de victoire en C1 sur les trois dernières saisons avec six victoires en huit rencontres (soit 75%). C’est encore mieux qu’en 2018-2019, année de son dernier titre continental.

Offensivement, malgré le coup de mou de Roberto Firmino, les pensionnaires d’Anfield affichent de belles statistiques et tournent à 1,75 but en moyenne par rencontre sur la scène européenne avec 14 réalisations en huit matchs. Mieux encore, l’efficacité des attaquants anglais s’est améliorée avec 15,9% de tirs qui ont fait mouche (contre 12,6 il y a deux ans et 10,3% la saison passée). Méfiance donc car les Liverpuldiens font office de maîtres-artilleurs. Et notamment un certain, Mohamed Salah.

Salah a retrouvé des jambes de feu

Sergio Ramos blessé et forfait pour la première manche, les retrouvailles avec Mohamed Salah n’auront pas lieu. Un coup dur pour le club madrilène qui aurait bien eu besoin de son emblématique capitaine pour bloquer l’Egyptien. De retour au top de sa forme, l’ailier de 28 ans a inscrit 26 buts toutes compétitions confondues.

Mohamed Salah contre Leipzig
Mohamed Salah contre Leipzig © Icon Sport

En Ligue des champions uniquement, le Pharaon d’Anfield a planté à cinq reprises en huit rencontres dont un but à chacun des deux derniers matchs de Liverpool. Lors de la double confrontation contre Leizpig lors des huitièmes, Mohamed Salah a marqué le premier but de son équipe à l’aller comme au retour. L’absence de dernière minute de Raphaël Varane, testé positif au Covid, affaibli encore l’arrière-garde des Merengue et le duo Nacho-Militao est prévenu: il ne faudra pas lâcher Salah.

Liverpool, c’est du direct

Jordan Henderson blessé depuis la fin février, Liverpool se rendra à Madrid sans son habituel capitaine mais pas sans solutions. A défaut de construire un jeu ultra flamboyant, les Reds ont su adapter leur tactique. A l’image de son épopée victorieuse en 2019, l’équipe de Jürgen Klopp s’attache moins à la possession du ballon (51,5% en moyenne sur les huit premier matchs) cette saison.

De fait, les actions sont moins construites et le nombre de centres a chuté (9,3/match contre 19,9/match en 2019-2020). Au niveau des occasions créées, en revanche, tout va bien. Avec trois grosses opportunités en moyenne par match, le club basé sur les rives de la Mersey conserve ses standards habituels.

Jurgen Klopp lors du match entre Liverpool et Lepizig
Jurgen Klopp lors du match entre Liverpool et Lepizig © Icon Sport

Mais le point sur lequel la défense madrilène devra se montrer le plus solide, est le jeu de transition. Dans ce domaine, personne ne fait mieux que Liverpool en C1 cette saison. Entre passes longues et fulgurances de ses flèches offensives, le champion du d’Angleterre en titre est l’équipe qui va le plus vite vers l’avant en Ligue des champions.

Pour aller de leur camp à la surface adverse, les partenaires de Sadio Mané n’ont besoin au maximum que de 15 secondes cette saison. Une faculté à accélérer le jeu qui pourrait faire des miracles ce mardi sur la pelouse du Real Madrid.

>> Real-Liverpool, c’est ce mardi dès 21h en direct sur RMC Sport 1

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport

Source de l’article, 2021-04-06 15:41:21