Le 11 mars dernier alors que toute l’Europe était en train de se confiner, le 8e de finale retour de Ligue des Champions entre Liverpool et l’Atlético de Madrid a bien lieu malgré les recommandations contraires. Ce soir-là, plus de 50 000 personnes se donnent rendez-vous à Anfield, dont 3000 supporters espagnols, qui ont fait le voyage depuis l’Espagne. Plusieurs voix ont déjà exprimé leur regret d’avoir disputé ce match et elles devraient être encore plus nombreuses après la publication de cette étude britannique par le cabinet Eldge Health.

Cette dernière affirme que cette rencontre a causé la mort de 41 personnes supplémentaires dans cette épidémie de coronavirus. Ce rapport se base sur des données fournies par le National Health Service, le système de santé en Angleterre. À cette époque, l’île recensait environ 100 000 cas quand l’Espagne devait déjà faire face à une situation de crise sanitaire avec plus de 640 000 malades du Covid-19. 48 heures après ce match, le pays déclarait même l’état d’alerte. «Cela n’avait aucun sens. Avec du recul, je pense qu’on aurait dû faire preuve de plus de prudence», avait même avoué le maire de Madrid, José Luis Martínez-Almeida, par ailleurs grand supporter colchonero.

Source de l’article, Maxime Barbaud 2020-05-24 19:45:00

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link