Au lendemain des adieux de Lionel Messi au Barça, la presse espagnole revient ce lundi sur l’émotion et les mots de l’attaquant argentin. Un moment d’émotion déjà entré dans l’histoire du football.

Attendu avec impatience à Paris, Lionel Messi n’est finalement pas arrivé en France ce dimanche soir. Au grand dam des supporters venus l’accueillir à l’aéroport du Bourget, l’Argentin préfère attendre la finalisation de son contrat avec le PSG avant de débarquer en Ligue 1.

Au niveau du timing, cela laisse aussi le temps au Barça et aux socios de digérer son départ et l’émouvante conférence de presse organisée pour ses adieux. Un petit moment de l’histoire du football qui s’affiche sans surprise en une de la presse sportive espagnole ce lundi.

« Tous les culés pleurent avec toi, Leo », « Reviens quand tu veux »

Du côté des journaux catalans, on partage l’immense peine de l’attaquant de 34 ans. Mundo Deportivo insiste sur les regrets de « La Pulga » en titrant sa une sur l’une des phrases le plus marquantes de son intervention: « Je voulais rester ».

Sport se met dans la peau des socios et de tous les fans du club catalan. « Tous les culés pleurent avec toi, Leo », écrit ainsi le quotidien pro-Barça sur sa première page. Pour le média local L’Esportiu, c’est simple, Lionel Messi est chez lui à Barcelone. « Reviens quand tu veux », lance ainsi le journal à destination de l’idole du Camp Nou.

Messi a marqué toute l’Espagne

Même dans la presse madrilène, impossible de rater les pleurs de Lionel Messi. En se concentrant sur le regard embué de larmes de l’Argentin, AS a cherché à transmettre l’émotion de ces instants où « La Pulga » a quitté le Barça et s’appuyant sur ses mots: « J’ai fait tout mon possible ». Le quotidien a ensuite sélectionné les meilleures déclarations de l’attaquant et les a reliés à des photos de ses larmes.

L’autre grand media de la capitale, Marca a porté son choix sur la même phrase de Lionel Messi qui voulait rester à Barcelone et a fait « tout (s)on possible ». Si la photo principale de la une est celle de l’Argentin en larmes, le journal a aussi publié le cliché avec tous ses trophées. Histoire de lui offrir une belle sortie, sans doute.

De l’autre côté des Pyrénées, même la presse généraliste ne pouvait pas passer à côté des adieux du sextuple lauréat du Ballon d’or. El Mundo lui offre la photo de une et reprend les mots de la star de l’Albiceleste sur le moment « le plus difficile de sa carrière ». Pour El Pais, ce sont les sacrifices financiers envisagés par Lionel Messi et une potentielle baisse de ses émoluments de 50% qui intéressent.

Hormis en France, Messi ne fascine pas vraiment

Ailleurs qu’en Espagne, la presse se montre beaucoup moins démonstrative vis-à-vis de Lionel Messi. Outre-Manche, notamment, le Daily Telegraph donne plutôt sa préférence aux dernières médailles olympiques de la Grande-Bretagne et à la tournée des Lions. L’attaquant a le droit à un petit encart en une, avec forcément une photo en train d’essuyer ses larmes.

Idem en Italie où la Gazzetta dello Sport a choisi de se focaliser sur les « meilleurs Jeux de sa vie » et le petit tacle de Marcell Jacobs à Usain Bolt. Pour ce qui est du dossier Messi, le journal aux pages roses revient sur l’émotion de l’Argentin et son désir initial de rester en Catalogne. Pas grand-chose non plus pour Tuttusport. Seul le Corriere dello Sport accorde une belle place sur sa première page malgré les actualités liées aux JO ou à l’avenir de Lautaro Martinez en Serie A.

Finalement, c’est en France que Lionel Messi déchaîne le plus les passions après l’Espagne. Assez logique compte-tenu que le buteur aux quatre titres en Ligue des champions devrait rapidement s’engager avec le PSG. Le journal L’Equipe relie donc le début de Paris 2024 avec l’arrivée de Lionel Messi au sein du club francilien.

Son titre « Paris vaut bien un Messi », s’inspire directement de la célèbre citation du roi Henri IV et son « Paris vaut bien une messe » au moment de son couronnement en 1593. Avec Lionel Messi, le PSG et la Ligue 1 vont accueillir le roi de la planète foot.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #presse #espagnole #partage #les #larmes #Messi

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)