Quelques heures à peine après la consécration de Chelsea en finale de la Ligue des champions face à Manchester City (1-0), la presse britannique se fait l’écho du triomphe des Blues à Porto. Un “paradis bleu” qui donne la part belle à l’unique buteur de la rencontre, Kai Havertz.

L’image de Kai Havertz tirant ostensiblement la langue pour célébrer son but en finale de la Ligue des champions face à Manchester City (1-0) fait la Une de toute la presse britannique ce dimanche. L’international allemand, unique buteur de la rencontre et auteur de sa première réalisation dans la compétition – sans doute la plus importante de sa jeune carrière – est unanimement salué outre-Manche.

Les Blues sacrés grâce à la “Magic Tuch”

Le tabloïd Daily Star résume l’affaire à travers un jeu de mots bien senti : “to Hav(e) and to hold” (avoir et garder), en référence au but juste avant la pause du joueur de 21 ans. Un avantage que les Blues ont su préserver jusqu’au bout des sept minutes de temps additionnel de la deuxième mi-temps. On retrouve plus ou moins le même son de cloche du côté du Daily Express, qui insiste sur la nouvelle victoire de Chelsea face aux hommes de Pep Guardiola après deux succès (1-0 en demi-finale de la Cup, 1-2 en Premier League) déjà glanés en moins d’un mois. Pour le Mirror, cette deuxième C1 au palmarès du club londonien porte le nom d’un homme : Thomas Tuchel. Le quotidien souligne la “Magic Tuch” de l’ancien coach du PSG qui a réussi l’exploit, moins de cinq mois après son arrivée sur le banc, d’écrire l’une des plus belles pages de l’histoire des Blues.

Havertz plonge Londres dans un “paradis bleu”

Dans la presse généraliste aussi, le vainqueur de cette finale 100% anglaise est à l’honneur. Le Daily Télégraph la joue sobre avec un titre approprié : “champions d’Europe”. Pour le Times, Havertz et les siens ont plongé, samedi à Porto, tous les fans de Chelsea dans un “paradis bleu”. “Des Blues audacieux font déjouer City”, ajoute le quotidien. Une manière de rappeler, aussi, que le plan de l’ancien tacticien du Barça a échoué face à des Blues mort de faim, à l’image d’un N’Golo Kanté stratosphérique.

The Independent salue pour sa part les nouveaux joyaux de la couronne, qui ont su renverser respectivement l’Atlético, le Real Madrid et donc enfin les Cityzens pour trôner tout au sommet du continent.

Source de l’article, 2021-05-30 08:11:56