Et voilà, c’est fini pour cette conférence de presse

On retrouvera l’OM mercredi soir (21h), pour un match amical face à Saint-Etienne à Gueugnon.

Peres sur ses difficultés à Bruges

« Le plus important à Bruges, c’est ce qu’il se passait en dehors du foot. Je vivais seul, je n’avais pas mon épouse à l’époque, c’était difficile pour moi… Aujourd’hui ce serait différent, parce que désormais je suis marié.

Après, je ne sais pas si l’entraîneur n’aimait pas mon style ou pas, mais il ne me donnait pas beaucoup de temps de jeu. Quand je suis retourné au Brésil, je me disais que je ne reviendrais plus en Europe… Et puis j’ai eu cette opportunité de rejoindre l’OM, et me voilà ici. »

Peres sur Cengiz Under

« C’est un grand joueur, qui a beaucoup de qualités, il est arrivé peu de temps avant moi mais je le connaissais déjà. Nous sommes dans le même hôtel, nous nous parlons régulièrement, on dirait un peu un joueur brésilien à sa manière de provoquer les joueurs adverses. »

Peres sur Luis Henrique

« C’est un joueur jeune, il est parti du Brésil et de Botafogo tôt, ça veut dire qu’il a quelque chose de spécial. Hier il a fait une passé dé pour Payet, il progresse, et je pense qu’il se sent bien avec l’arrivée de Gerson aussi. »

Peres sur son intégration rapide et ses bonnes sensations

« Je suis très heureux d’être à l’OM, je me sens chez moi, je suis heureux aussi de la confiance que le coach me donne. Le fait de le connaître a facilité mon intégration. Je suis content de mes deux premiers matchs, mais je dois m’améliorer sur le plan de la condition physique. »

Peres sur les déséquilibres observés en amicaux depuis le début de la préparation

« Je connaissais déjà le style Sampaoli, c’était pareil à Santos avec trois défenseurs. Ici nous essayons de nous adapter à ses consignes, je m’y fais peu à peu. On a tout pour réussir, hier on a joué un match difficile contre Benfica. »

Peres sur sa compagne amie avec celle de Luis Henrique, et les conseils de son compatriote

« Je connaissais déjà le club, mais c’est vrai que mon épouse a parlé avec celle de Luis Henrique, mais pas sur le club. Je connaissais l’OM, qui passe à la télé au Brésil. Mon épouse a surtout parlé à sa femme de la ville, de la manière dont s’installer ici, des maisons… »

Peres sur son passage éclair à Bruges

« J’ai passé une saison là-bas, c’était une bonne expérience, j’ai beaucoup appris, ça m’a permis de revenir à Santos et de progresser, puis de découvrir la Copa Libertadores. »

Longoria présente Luan Peres, qui vient de faire son arrivée

« C’est un garçon intelligent, sensible, avec de la personnalité. On l’a choisi pour son profil individuel précis, il est très dur de trouver un défenseur gaucher physique, grand, et rapide. Son arrivée répond à une demande du coach, il voulait un défenseur central gaucher qui peut jouer latéral, et sait défendre dans les espaces ouverts. Quand on a commencé à chercher en mars-avril, son nom était en haut de la liste. Le coach Sampaoli le connait très bien, il l’a eu à Santos, ils ont fait de bonnes choses ensemble. Moi personnellement j’adore les défenseurs brésiliens. Santos avait trois DC d’un niveau extraordinaire la saison dernière, j’ai beaucoup regardé de matchs. On l’a beaucoup suivi. Il est technique, physique, rapide, intelligent avec sa lecture de jeu. Il a tous les caractéristiques que l’on recherchait. »

Longoria sur les extra-communautaires et Daniel Wass

« Les quatre postes extra-communautaires sont couverts avec Luan, Luis, Gerson et Benedetto, donc on ne peut plus recruter en l’état actuel.

Pour Wass, on a beaucoup de respect pour ce joueur que j’ai connu à Valence. Il y a un intérêt qu’on a transmis au joueur et au club de Valence. Mais comme toujours ce sont des négociations difficiles. Wass n’a plus qu’un an de contrat, Valence a essayé de le prolonger, il faut agir en respectant tout le monde, surtout envers un club que je connais bien. Attendons et voyons les possibilités. »

Longoria sur Kamara, qu’il ne veut pas voir rester sans prolonger

« C’est une question compliquée. Avoir un joueur en fin de contrat (juin 2022), ce n’est pas plaisant, surtout quand le joueur en question vient de votre centre de formation. Je n’aime pas avoir un joueur en fin de contrat dans mon effectif, c’est une réalité. Personne n’est au-dessus de l’institution. La position de l’OM avec tous les joueurs, c’est qu’on ne veut pas les avoir en fin de contrat à la fin de la saison. »

Longoria sur la difficulté de vendre cet été, compte tenu des difficultés financières des clubs

« Il y a un problème de cash flow, de trésorerie, pour tous les clubs, et donc sur le marché. On a aussi vu que des marchés, comme en Espagne avec la régulation économique de la Ligue, sont peu actifs. Ils vont avoir du mal à faire des investissements cet été. C’est pareil en Italie, sauf pour l’AC Milan qui a l’argent de la qualification en C1. C’est un marché difficile, mais pas seulement pour l’OM, pour tous les clubs. Il faut que l’argent commence à bouger entre les clubs, alors il y aura plus de possibilités sur le marché. »

Longoria sur Lirola et Dieng

« Pour Pol, les négociations avec la Fiorentina sont en cours, dans ce marché ça évolue lentement pour certains joueurs. Comme toujours dans une négociation, il faut arriver au moment où tout le monde est content.

Pour Bamba, c’est un joueur utile, qui fait partie du groupe, il a montré des choses intéressantes cet été, il percute. Après lui donner une position dans la hiérarchie, ce n’est pas mon rôle, c’est celui du staff. »

Longoria sur les ventes à faire

« Tous les clubs sont dans la nécessité de vendre des joueurs aujourd’hui. C’est le plus facile pour équilibrer les comptes. Mais pour nous ce n’est pas qu’une histoire de nécessité économique, c’est un moyen de faire grandir le club, et d’être ambitieux sur le marché. Combien de joueurs peuvent partir? Ca dépend de la configuration du mercato. Nous sommes toujours ouverts. Il y aura des ventes pour tous les clubs, le marché commence à s’activer. Mais les joueurs de l’OM valent cher, les potentiels acheteurs doivent savoir que nous n’avons aucune obligation. »

Au tour de Longoria de parler, d’abord sur Milik et Benedetto

« Le staff médical pense que Milik va reprendre la préparation le 1er août après son intervention au genou. Sur les attaquants, le mercato est toujours ouvert, le temps des opérations ne dépend pas que de nous, mais aussi des autres clubs, du joueur. Benedetto est sous contrat avec nous, c’est vrai qu’il y a des clubs intéressés, c’est public, mais il faut prendre le temps de négocier avec les autres clubs. »

Under sur ses premières semaines à l’OM

« Je fais connaissance avec les autres. Ce que je trouve agréable c’est l’ambiance au niveau du club, tout le monde est positif dans le vestiaire, j’ai été bien accueilli par les joueurs et le staff, je me sens à l’aise, et je sens que chacun veut faire le maximum pour la reprise en Ligue 1. »

Under sur la colonie turque à Lille (Celik, Yilmaz, Yazici)

« Je me suis plus intéressé à la Ligue 1 dernièrement du fait de leur présence, j’ai pas mal échangé avec Burak qui m’a dit ce qu’il avait vu à Marseille. Il m’a répété le mot ‘ferveur’. Mais le plus important, encore une fois, ce sont les échanges avec le président Longoria et le coach Sampaoli. C’est ce qui m’a motivé. »

Under sur les ambitions du club avec l’effectif actuel

« Cette année il y a eu pas mal de recrues, ce sont des joueurs de grande qualité. On est une équipe jeune, l’apport d’un joueur comme Payet est important, il a de l’expérience, une bonne vision du jeu, il comprend très vite nos déplacements. Quant à nos ambitions, l’OM mérite de jouer en Ligue des champions, on vise cette qualification. »

Under sur son envie de jouer devant les supporters marseillais

« J’ai été impressionné par les supporters à Fos en amical, il y avait déjà une grande ferveur. Les supporters à Marseille ressemblent à ceux en Turquie, pour un joueur comme moi, jeune, c’est extremement motivant, ça donne encore plus envie de se battre pour l’équipe et pour eux. J’ai envie de leur montrer que je peux leur apporter. »

Under présente ses qualités

« Je suis avant tout un ailier droit, un dribbleur, mais j’aime jouer avec mes partenaires, construire avec eux, c’est ma principale caractéristique. »

Under sur ses objectifs cette saison après un exercice 2020-2021 difficile à Leicester

« Je n’ai pas beaucoup joué l’année dernière mais ça a été une très belle expérience, ça m’a permis de voir la spécificité du football anglais. Physiquement je me sens bien, je serai au point au début du championnat, j’ai hâte de jouer au Vélodrome avec les supporters pour être motivé encore plus. »

Under sur Sampaoli et ses consignes particulières

« Les demandes de l’entraineur me conviennent. Je suis un joueur qui joue certes à droite, mais j’aime revenir au milieu pour récupérer le ballon et partir le long de la ligne. Je suis un attaquant, mais j’aime aussi participer au jeu au milieu. Je me sens à l’aise dans cette organisation, et j’espère que dans les prochains jours je vais trouver ma place au sein de l’équipe. »

Under sur ce que représente l’OM pour lui

« Je connaissais la ferveur des supporters, on m’en a toujours parlé depuis que je suis enfant. Je sais aussi que l’OM est le seul club français qui a gagné la Ligue des champions. C’est une équipe qui mérite chaque année de jouer la C1, j’espère contribuer à la reconnaissance du club. »

Under explique son choix de l’OM après la Serie A et la Premier League

« J’ai passé deux belles saisons à Rome, mais après un changement d’entraîneur j’ai eu quelques difficultés. Le choix de l’OM s’est imposé après mes conversations avec le président et le coach, j’ai senti une volonté de travailler avec moi. Je suis content, j’espère faire une bonne saison. Ce sont vraiment les échanges avec le président et l’entraîneur qui ont fait la différence. »

C’est parti, avec Under au côté de Longoria, qui le présente

« Dès qu’on a commencé à préparer le mercato on l’a suivi. On apprécie ses caractéristiques offensives, il peut jouer sur le côté droit et rentrer à l’intérieur du terrain. C’est un joueur extraordinaire, avec des déséquilibres, des accélérations, de la finition. C’est un joueur qui fait des différences. Tous les gens en Italie ont été surpris pas ses perfs à Rome la première saison. Il arrive en prêt avec une obligation d’achat à certaines conditions. C’est une belle opportunité de marché. Je suis très content qu’il soit ici, bienvenue à lui. Il y a des moments où les joueurs font des choix importants, il avait beaucoup d’offres, mais dès les premières conversations il y a eu un feeling spécial. »

Peres pour confirmer

Relativement inconnu en Europe, Luan Peres avait pourtant fait un bref passage au FC Bruges en 2018-2019, mais il n’avait joué que 6 matchs avec le club belge.

Retourné ensuite au Brésil, sous les couleurs de Santos, le gaucher y est devenu l’un des meilleurs défenseurs centraux du championnat local. Il a été transféré à l’OM le 14 juillet, pour 4,5 millions d’euros.

Under à la relance

Le 4 juillet, Cengiz Under a été officiellement prêté par la Roma à l’OM pour une saison, avec une option d’achat d’environ 8 millions d’euros.

Elevé à Sindirgi, dans l’ouest de la Turquie, formé à Bucaspor et lancé chez les pros à Altinordu, deux clubs d’Izmir, Under – « Cengo » pour les intimes – a été acheté par Istanbul Basaksehir à l’été 2016, puis par l’AS Rome en 2017.

Malgré une première saison et demie intéressante en Italie, Under a ensuite vu sa situation se compliquer à la Louve. Il sort d’un exercice 2020-2021 en prêt à Leicester, où il a assez peu joué (19 apparitions toutes compétitions confondues).

Bonjour à tous !

Bienvenue sur RMC Sport pour suivre la présentation de deux des recrues estivales de l’OM, à savoir l’ailier turc Cengiz Under (24 ans) et le défenseur brésilien Luan Peres (27 ans).

La conférence de presse doit débuter à 13h30. Le président olympien Pablo Longoria sera également présent, et en dira peut-être plus sur la suite du mercato.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #présentation #Cengiz #Luan #Peres

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)