Décidément, Jean-Michel Aulas peine à faire passer ses idées auprès des différents acteurs de la Ligue 1. Hier, le patron de l’Olympique Lyonnais a émis l’idée (partagée par son homologue niçois Jean-Pierre Rivère) de terminer la saison 2019/2020 à la fin de l’année civile. Le but étant de pouvoir démarrer l’exercice suivant au début de l’année 2021 afin de se caler sur le calendrier de la Coupe du Monde 2022, qui se disputera du 21 novembre au 18 décembre 2022. Un scénario qu’avait d’ailleurs évoqué l’entraîneur de l’Olympique de Marseille André Villas-Boas. Malheureusement pour JMA, les autres présidents de L1 n’ont pas été séduits.

Un nouveau flop pour le chef des Gones. Le 13 mars dernier, Aulas s’était en effet distingué une première fois en évoquant la possibilité que le championnat ne puisse pas reprendre. Un constat qui n’a rien d’utopique en soi. Les Pays-Bas et la Belgique ont clairement fait savoir que ce scénario était privilégié, et ce, malgré le forcing opéré par l’UEFA pour que les saisons aillent jusqu’à leur terme. Cependant, JMA avait provoqué un certain émoi en réclamant qu’une saison blanche soit votée si la Ligue 1 devait s’arrêter.

L’OL et Toulouse ont agacé

«La meilleure solution serait de dire “c’est une saison blanche”, ce qui évite à ceux qui sont concernés par le bas du tableau de se retourner contre la LFP et la FFF. Le règlement stipule que c’est à l’issue du championnat que l’on descend d’une division. Une décision différente ouvrirait une brèche juridique qui coûterait très cher. Le plus logique serait alors de dire : ” on annule tout et on repart sur la situation du début de saison “» Mais là encore, cette proposition a fait mouche. C’est ce que nous apprend L’Equipe dans son édition du jour.

En clair, à l’occasion de la réunion du groupe de travail de la LFP qui s’est tenue hier, les directeurs généraux de l’OL et de Toulouse, Vincent Ponsot et Jean-François Soucasse ont massivement insisté pour que l’option de la saison blanche soit retenue en cas d’arrêt définitif du championnat. Pas vraiment surprenant : les Gones (7e du classement) et les Pitchounes (20e du classement) auraient tout à y gagner. Mais cette posture a été rejetée par les autres participants qui se seraient d’ailleurs montrés agacés par l’insistance des Lyonnais et des Toulousains. Et si une reprise de la Ligue 1 le 17 juin prochain reste le scénario privilégié, le quotidien sportif indique que si le championnat devait fermer ses portes, il y a de fortes chances pour que le classement retenu soit celui de la 28e ou 27e journée (le PSG n’a pas pu disputer son match de la 28e levée contre Strasbourg).

Source de l’article, Matthieu Margueritte 2020-04-22 08:46:41

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link