Appelé de dernière minute pour la Coupe du monde après le forfait de Christopher Nkunku, blessé au genou, Randal Kolo Muani a vécu une journée pleine d’émotions. Alors que Moussa Diaby, Wissam Ben Yedder ou encore Martin Terrier auraient pu être appelés, c’est bien l’ancien Nantais que Didier Deschamps a choisi.

En se couchant, Randal Kolo Muani ne pensait pas avoir une telle surprise le matin. Alors qu’il participe à une tournée au Japon, avec son club de Francfort, le buteur reçoit un appel de Didier Deschamps, dix minutes après son réveil. Il est autour de 7h à Tokyo. C’est la nuit à Paris où l’horloge indique un peu plus de 23h. Au bout du téléphone, et comme pour Axel Disasi appelé en tout début de semaine pour disputer la Coupe du monde, le sélectionneur est bref et précis dans le choix des mots.

>> Toutes les infos en direct sur les Bleus

DD explique d’abord que Christopher Nkunku est forfait puis demande à Kolo Muani s’il souhaite faire partie de l’aventure Qatar 2022. La question est presque rhétorique. La réponse évidemment positive. « Il aurait pu croire à un gag, le sélectionneur qui t’appelle alors que tu es presque dans ton lit, ça n’arrive pas tous les jours », sourit un proche. C’est pourtant réel. Kolo Muani, qui va fêter ses 24 ans le 5 décembre prochain, est heureux avec néanmoins une pointe de tristesse.

Il a envoyé un texto à Nkunku

Il aurait certainement aimé arriver dans d’autres conditions. Son apparition dans le groupe bleu est la conséquence directe de la blessure de son pote Nkunku. Les deux joueurs qui évoluent en Bundesliga se sont liés d’amitié et Kolo Muani a beaucoup d’estime pour son aîné. Il lui a d’ailleurs envoyé un texto pour lui souhaiter un prompt rétablissement. Dans la foulée de cette nouvelle très matinale, l’attaquant longiligne est allé prendre son petit déjeuner. L’ensemble de ses partenaires l’ont félicité.

Il devait jouer un match amical dans l’après-midi mais le staff lui a demandé de se reposer, lui qui a déjà beaucoup donné depuis le début de la saison. Cette convocation vient récompenser un début d’exercice abouti : 8 buts et 11 passes décisives toutes compétitions confondues en 22 matchs. Kolo Muani espérait secrètement faire partie des 26. Le message dans son entourage était : « donne-toi à fond et n’aie aucun regret, on y croyait sans trop y croire », avoue un intime.

Même si le sélectionneur avait déjà en tête de prendre Marcus Thuram, c’est la preuve qu’il n’était pas loin. En Allemagne, dans son club de Francfort, tout le monde est content pour lui, Markus Krosche (directeur sportif) le premier : « Randal a mérité sa nomination grâce à ses performances. La Coupe du monde peut l’aider à franchir une nouvelle étape dans son développement. » En France, c’est tout le mal qu’on lui souhaite. Il sera à Doha ce jeudi matin pour rejoindre le reste de la délégation arrivée la veille.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #folle #journée #Kolo #Muani #lappelé #dernière #minute #pour #Mondial

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)