Alors que le championnat de France débute dans une semaine, la question du diffuseur de deux matchs par journée n’est toujours pas réglée.

Comme annoncé par l’AFP, le dossier des droits télévisés connaît un nouveau rebondissement sur le plan juridique. Mercredi dernier, Canal+ a transmis une lettre de résiliation de son contrat de sous-licence à son partenaire historique BeIN Sports. Une suite logique après l’annonce du tribunal de Nanterre qui avait donné raison à la chaîne cryptée jugeant qu’elle pouvait geler cet accord sur le lot 3 (samedi 21 heures et dimanche 17 heures).

Mais jeudi matin, le groupe qatari a décidé de riposter. Selon nos informations, BeIN Sports a saisit une nouvelle fois le tribunal de commerce pour « résiliation illicite ». Le Président du tribunal se prononcera sur le bien fondé de la dite tentative de résiliation de Canal+ la semaine prochaine. Mais il a déjà donné sa validation pour « geler » cet accord. Une source proche du dossier ajoute que la chaîne du groupe Vivendi « est à nouveau le diffuseur et le payeur du lot 3 ».  

Ce vendredi, BeIN Sports et la Ligue de Football Professionnel se retrouvent devant le tribunal civil de Paris. Selon nos informations, Canal+ a aussi été mis en demeure en tant que co-accusé dans ce dossier. Reste à savoir si la chaîne dirigée par Vincent Bolloré sera bien présente à l’audience. Mais une tendance semble se confirmer: les discussions se tendent entre la LFP et Canal+. Une dernière source conclut que les deux parties doivent « égler leurs différents entre eux. Une action juridique de la Ligue contre Canal n’est pas à écarter ». 



Source link
rmcsport.bfmtv.com #contreattaque #BeIN #Sports

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)