Interrogé par Canal+ ce dimanche après le maintien obtenu par le FC Nantes face au Toulouse lors du barrage, Waldemar Kita a confirmé Antoine Kombouaré comme entraîneur pour la saison prochaine. Le président du FCN a aussi dressé le bilan d’une “saison fatiguante”.

Le FC Nantes a obtenu ce dimanche son maintien en Ligue 1, malgré une défaite à la Beaujoire face à Toulouse pour le retour du barrage (1-0). 18e du championnat après 38 journées, le FCN doit son salut à sa victoire (2-1) au Stadium jeudi dernier. Une “libération” pour Antoine Kombouaré et tout un club.

Pour se sauver, Waldemar Kita, le président nantais, a dû se séparer de Christian Gourcuff, au poste d’entraîneur en début de saison, puis de son remplaçant Raymond Domenech, qui n’avait pas obtenu la moindre victoire en sept matchs. Finalement, c’est avec Antoine Kombouaré, qui a passé sept ans au club en tant que joueur, que le FCN s’est sauvé de justesse.

“S’il sera l’entraîneur? Oui. Il avait dit ‘si jamais je maintiens l’équipe en Ligue 1, je veux continuer’. On a déjà signé le contrat pour deux ans”, a indiqué Waldemar Kita à propos d’Antoine Kombouaré, confirmant le Kanak sur le banc de touche pour la saison prochaine. Arrivé en pompier en février dernier, Kombouaré va avoir l’été avec son staff et ses dirigeants pour préparer la nouvelle saison et permettre au club d’éviter de connaître l’an prochain, à la même période, de nouvelles frayeurs.

“Kombouaré est quelqu’un de très positif”

“C’est une saison fatigante mentalement et physiquement aussi, a admis Kita, au micro de Canal + ce dimanche. Il faut pouvoir regrouper tout le monde, parler le même langage, essayer de remonter les troupes dans les moments très difficiles. C’est vrai qu’Antoine est un battant, il n’a jamais lâché. Et c’est très positif. C’est un type qui est très positif, c’est très important. Je pense qu’il regrette un peu le dernier match de championnat mais en même temps, ça nous fait vivre quelque chose d’un peu différence et ça nous lie aussi. Ce qui est important, c’est de continuer à vibrer pour ce club, même s’il ne me traite pas toujours très bien (sourire) mais c’est la vie.”

La famille Kita n’en reste pas moins contestée à Nantes, à l’image des sifflets adressés à Franck, le directeur général délégué et fils de Waldemar, quelques heures avant ce barrage retour face à Toulouse. “FC Kita, on n’en veut pas”, chantaient déjà les supporters avant le dernier match de Ligue 1 face à Montpellier.

Mais malgré ses nouveaux appels au départ, coutumiers à Nantes ces dernières années, Waldemar Kita semble pleinement déterminé à rester au club une année de plus. Avec Antoine Kombouaré donc, qui a réussi cette saison son pari initial de maintenir son club de coeur dans l’élite. Au coup de sifflet final ce dimanche, Kombouaré n’a d’ailleurs pas pu contenir sa vive émotion, très ému après ce maintien obtenu in extremis.

Source de l’article, 2021-05-30 22:42:31