C’est une affaire qui avait un peu secoué le Costa Rica il y a quelques semaines. Deux anciens dirigeants de la Fédération costaricienne, Adrian Gutierrez et Juan Carlos Roman avaient déclaré dans une interview que Keylor Navas et deux autres joueurs de la sélection (Bryan Ruiz et Celso Borges) avaient menacé de perdre volontairement des matches en 2014 pour faire virer l’entraineur Jorge Luis Pinto. Des accusations qu’avait toujours niées le portier du PSG.

La suite après cette publicité

Le gardien de 34 ans avait d’ailleurs décidé de porter plainte pour diffamation. La Nacion rapporte que l’ancien gardien du Real Madrid a perdu vendredi le procès en diffamation, mais à tout de même obtenu une compensation financière d’environ 5000 euros bien loin de la somme demandée par les joueurs (50 000 euros). L’ancien président de la Fédération, Eduardo Li, avait également confirmé les accusations des dirigeants expliquant qu’une clause dans le contrat du sélectionneur permettait de le licencier après trois défaites de suite. Le tribunal, qui a eu accès au contrat n’a trouvé aucune trace de cette clause et veut poursuivre Eduardo Li pour « mensonge sous serment ».

Footmercato