Dernier grand championnat européen à débuter, la Serie A commence ce samedi (18h30). La Juventus, qui a laissé échapper son titre à l’Inter Milan la saison passée, fait figure de favori.

Les meilleurs élèves européens auront tous fait leur rentrée à l’issue de ce week-end. Après la Premier League la semaine passée, c’est au tour de la Serie A de faire ses débuts, avec notamment un Inter Milan-Genoa en ouverture. Ouverte et excitante, cette saison verra la Juventus partir favori dans la reconquête du titre, après avoir laissé filer le trophée de l’an passé à l’Inter, qui défendra chèrement sa peau mais a été dépouillée au cours de l’été. En embuscade, l’Atalanta, l’AC Milan ou le Napoli tenteront de tirer leur épingle du jeu.

Juventus: en reconquête ou en bout de course ?

Après neuf titres d’affilée, entre 2011 et 2020, la Juventus de Turin a trébuché l’an passé, laissant son dû à l’Inter Milan et achevant sa saison ratée à la 4e place. Sur le papier, la Vieille Dame possède pourtant l’effectif le plus complet et confirmé du championnat, surtout si elle conserve Cristiano Ronaldo, alors qu’elle a déjà prolongé Giorgio Chiellini pour deux ans et enrôlé le tout récent champion d’Europe Manuel Locatelli.

Seulement, les Bianconeri ont vraiment fait leur âge la saison passée, notamment défensivement, alors que beaucoup de cadres ont largement dépensé la trentaine. Revenu au club deux ans après son départ, pour remplacer un Andrea Pirlo qui n’a pas convaincu, Massimiliano Allegri arrivera-t-il à apporter un second souffle à ses joueurs? Interrogé par la Gazzetta dello Sport, Arrigo Sacchi, entraineur référence du football italien, opte pour l’affirmative: « Je crois que la Juve part en pole position. Allegri sait comment gagner. C’est un entraîneur pragmatique et un grand tacticien. »

Inter Milan: sans Lukaku et Conte, la défense contrariée?

En 2021, l’Inter a renoué avec le succès avec brio, après dix ans de disette, en remportant largement le Scudetto (12 points d’avance sur l’AC Milan, son dauphin). Mais la défense du titre sera dure à assumer pour les Nerazzuri, puisqu’ils ont perdu deux de ses principaux artisans : le maître de chantier Antonio Conte et le finisseur Romelo Lukaku (42 buts toutes compétitions confondues), tous deux victimes du redimensionnement économique du club impulsé par Suning, le groupe chinois propriétaire du club.

Sans ses deux hommes forts, ni Achraf Hakimi, transféré au Paris Saint-Germain, il y aura fort à faire. Arrivé sur le banc, Simone Inzaghi aura le droit à de la clémence et devrait déjà viser une place dans le top 4, synonyme de qualification pour la Ligue des champions. « Le cadre de travail reste de bonne qualité, a assuré Fabio Cappello à AP. Edin Dzeko, c’est parfait pour remplacer quelqu’un comme Lukaku. Inzaghi pourra motiver le groupe avec quelques mots, pour les pousser à montrer qu’ils ne se résumaient pas à Lukaku et Hakimi. »

Atalanta: enfin un titre pour la bande à Gasperini?

Toujours placé ces dernières années mais jamais gagnant, finaliste de la Coupe d’Italie et 3e l’an passé, l’Atalanta Bergame pourrait profiter des soucis des locomotives du championnat. La Dea a joué la stabilité, en conservant son entraîneur Gian Piero Gasperini, qui peut toujours s’appuyer sur ces hommes-clé, tels que Robin Gosens, Duvan Zapata et Luis Muriel, pour appliquer sa philosophie de jeu unique, tournée vers l’attaque parfois même jusqu’à l’excès. De quoi franchir un cap et s’offrir le premier Scudetto de son existence?

Napoli, Milan: qui pour jouer les trouble-fêtes?

L’an passé, l’AC Milan avait longtemps été à la lutte pour le titre avant de baisser pavillon lors de la deuxième moitié de saison. Avec les arrivées des Français Mike Maignan et Olivier Giroud, les Rossoneri pourraient à nouveau être aux avant-postes, si leur leader d’attaque, Zlatan Ibrahimovic, est épargné par les blessures. Avec l’arrivée de Luciano Spaletti sur le banc, le Napoli, toujours régulier, devrait aussi être en mesure de jouer le podium.

Qui dominera le duel fratricide entre Romains?

Il y a du sang neuf et bouillant à Rome. Les deux clubs de la capitale ont fait le pari de changer d’entraineur cet été. Onze ans après un retentissant triplé Serie A-Ligue des champions-Coupe d’Italie, José Mourinho est de retour en Italie, sur le banc de l’AS Rome. Le pragmatique Portugais pourra s’appuyer un gros mercato (Rui Patricio, Tammy Abraham, Eldor Shomurodov) pour ramener le club en C1. Du côté de la Lazio, les dirigeants ont misé sur Maurizio Sarri, qui bénéficiera d’un effectif fourni (42 joueurs), dont les toujours redoutables Sergej Milinkovic-Savic et Ciro Immobile.

La première journée de Serie A

Samedi 21 août
► 18h30: Inter Milan – Genoa
► 18h30: Hellas Vérone – Sassuolo
► 20h45: Empoli – Lazio
► 20h45: Torino – Atalanta

Dimanche 22 août

► 18h30: Udinese – Juventus
► 18h30: Bologne – Salernitana
► 20h45: AS Roma – Fiorentina
► 20h45: Napoli – Venezia

Lundi 23 août

► 18h30: Cagliari – Spezia
► 20h45: Sampdoria – AC Milan

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Juventus #Inter #Milan #les #favoris #pour #titre #létude

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)