Dans une interview accordée au Corriere della Sera, le défenseur danois Simon Kjaer s’exprime sur le sauvetage de son coéquipier Christian Eriksen durant l’Euro 2021. « J’ai juste fait ce que je devais faire », affirme-t-il, humblement.

C’est la première fois qu’il en parle dans les médias. Simon Kjaer est revenu dans les colonnes du Corriere della Sera sur son rôle dans le sauvetage de Christian Eriksen, victime d’un malaise cardiaque durant l’Euro 2021. « Je ne suis pas un héros. (…) J’ai juste fait ce que je devais faire, sans réfléchir, comme n’importe qui d’autre l’aurait fait », a déclaré le défenseur danois de l’AC Milan, qui a été en première ligne pour porter secours à son coéquipier.

« L’instinct m’a guidé et j’ai fait ce que je devais faire, automatiquement. C’était la première fois que cela m’arrivait, j’espère que ce sera la dernière », a aussi déclaré l’ancien central du Losc.

« La fête, puis le silence »

Relancé sur son souvenir global de cette difficile soirée, Simon Kjaer raconte: « D’abord la fête, puis le silence. C’était un jour historique pour nous tous, Danois, le premier match du championnat d’Europe, à domicile. Puis ce qui est arrivé est arrivé. J’ai eu la faculté nécessaire de rester lucide, comme tous mes coéquipiers. C’était un effort d’équipe. Nous aurions évidemment fait de même s’il s’agissait d’un adversaire. C’est tout. La seule chose qui compte, c’est que Christian va bien maintenant. C’est tout ce qui compte ».

Et à la question de savoir si cet événement devait pousser à l’apprentissage des techniques de réanimation, le capitaine de 32 ans répond par l’affirmative: « Certainement. J’espère que cette image a permis de sensibiliser les gens. Les médecins ont été très bons, ils sont intervenus immédiatement, mais il est certainement important de savoir quoi faire à certains moments. Cela peut sauver une vie. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #suis #pas #héros

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)