Le capitaine de la Belgique Eden Hazard a estimé ce lundi que la Coupe du monde 2022 est « peut-être la dernière occasion pour cette génération de gagner quelque chose ». Et a assuré avoir toujours le niveau pour briller.

L’orgueil du champion. Le capitaine de la Belgique Eden Hazard a estimé ce lundi devant la presse que le Mondial 2022 est « peut-être la dernière occasion pour cette génération de gagner quelque chose ».

« On était au pic de notre forme en 2018. Maintenant je joue un peu moins, Romelu Lukaku est blessé, la défense est un peu plus vieille mais on est là pour montrer que les gens peuvent compter sur la Belgique », a expliqué l’attaquant des Diables Rouges (31 ans) lors d’une conférence de presse à Tubize (sud de Bruxelles). « C’est possible que pour plusieurs joueurs ce soit la dernière grande compétition. On doit tout donner », a-t-il ajouté à propos de la génération actuelle des Belges, souvent qualifiée de dorée, et qui s’était classée troisième de la dernière Coupe du monde.

>>> Les dernières infos sur la Coupe du monde

« Moi je ne doute pas »

En manque de temps de jeu au Real Madrid, Hazard a estimé qu’il n’est « pas devenu nul en deux ou trois ans ». « Sur ce que j’ai fait sur les deux dernières années je ne mérite pas d’être sur le terrain, mais sur ce que j’ai fait sur les 15 dernières années je le mérite. Je comprends que les gens doutent, mais c’est à moi de prouver qu’ils se trompent. Moi je ne doute pas », a-t-il assuré.

Sa situation étant difficile au Real, où l’entraîneur Carlo Ancelotti l’utilise rarement, le feu follet belge ne ferme pas la porte à un transfert l’hiver prochain. « Je n’ai pas envie de partir de Madrid mais ce n’est peut-être pas que ma décision non plus », a-t-il indiqué, concédant que sa situation est « compliquée » mais qu’il le « vit très bien ».

« J’ai pris la place des joueurs de Lille puis de Chelsea. Il y a sûrement quelqu’un qui un jour va prendre ma place. C’est le football », a-t-il relativisé tandis qu’en équipe nationale, il subit la concurrence de Leandro Trossard, très en forme cette saison à Brighton en Premier League.

« Leandro fait une superbe saison, il mérite sûrement plus que moi de jouer et je serai le premier à le féliciter si c’est le cas. Mais il sait que je ne lâcherai rien et que je ferai le maximum pour jouer », a conclu le capitaine belge. Au premier tour du Mondial, la Belgique affrontera la Canada (23 novembre), le Maroc (27 novembre) et la Croatie (1er décembre).



Source link
rmcsport.bfmtv.com #suis #pas #devenu #nul #deux #trois #ans #Hazard #bombe #torse #avant #Coupe #monde

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)