Dans un entretien qui sera diffusé ce mercredi dans l’émission Rothen s’enflamme sur RMC, Noël Le Graët répond aux accusations de harcèlement dont il fait l’objet. Le président de la Fédération française de football dément tous les faits qui lui sont reprochés, notamment certains SMS envoyés à des salariées.

La FFF se trouve toujours dans le viseur de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra. La membre du gouvernement entend faire la lumière sur la gestion de l’instance ces dernières années, sous la présidence de Noël Le Graët. Le patron du football français fait aussi face aux critiques et à des accusations de harcèlement sur des collaboratrices. Le dirigeant breton répond sur RMC à tous ces sujets brûlants (à partir de 18h).

« Dans cette affaire, je regarde tout le monde dans les yeux, je n’ai rien fait, a clairement lancé Noël Le Graët lors d’un entretien qui sera diffusé ce mercredi dans l’émission Rothen s’enflamme. [Vous n’avez jamais harcelé personne?] Personne! »

>> Toutes les infos sur l’équipe de France

« Je ne sais même pas écrire les SMS »

Accusé notamment d’avoir eu des comportements ambigus avec des employées, Noël Le Graët a nié en bloc lors de son passage au micro de Jérôme Rothen. « Non (je n’ai jamais envoyé de SMS déplacés). Je ne sais même pas les écrire. Il n’y a pas de SMS de ma part. »

Le président de la Fédération française de football a précisé qu’il chercherait à faire la lumière sur l’origine de ces accusations: « Quand j’aurais fait la Coupe du monde, je m’occuperais de voir qui m’a fait cette vacherie. Parce que cela en est une. »

Jean-Guy Lebreton avec RMC



Source link
rmcsport.bfmtv.com #nai #rien #fait #Graët #nie #avoir #harcelé #des #collaboratrices

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)