Intimé par le FC Bâle de ne pas répondre à l’appel du Burkina Faso pour disputer la CAN (9 janvier-6 février), le défenseur Nasser Djiga se serait « aligné sur la décision de son club », selon son sélectionneur. Qui ne s’interdit pas d’entamer des procédures pour obliger le club à céder le joueur.

Cette édition de la Coupe d’Afrique des nations n’a pas fini de faire parler. Alors que certains joueurs auraient décliné les convocations de leur sélection ou laissent planer le doute pour disputer la CAN 2022 (les Stéphanois Mahdi Camara et Zaydou Youssouf avec la Gambie et les Comores, le Barcelonais Ez Abde avec le Maroc), ce sont désormais les clubs qui se mettent à retenir leurs éléments sélectionnés.

C’est le cas du club suisse du FC Bâle, qui aurait indiqué à son défenseur international burkinabé Nasser Djiga qu’il ne souhaitait pas le voir rejoindre le groupe des 29 Etalons pré-convoqués pour la compétition, déjà reportée d’un an et prévue du 9 janvier au 6 février.

Le sélectionneur burkinabé regrette qu’une équipe nationale puisse être reléguée « au second plan »

« Le défenseur Yacouba Nasser Djiga évoluant au FC Bâle (D1 suisse) a choisi de ne pas répondre favorablement à cette sélection. En effet, le club ayant appris la sélection du joueur avec les Etalons, a signifié au joueur qu’il ne souhaite pas le libérer pour la CAN », a ainsi regretté son sélectionneur Aristide Bancé, dans un message publié sur Facebook quelques jours après l’officialisation de son groupe élargi de 29 joueurs pré-convoqués.

Dans son message, le sélectionneur s’inquiète que les équipes nationales africaines puissent être reléguées « au second plan » par les joueurs, alors que le défenseur de 19 ans aurait indiqué qu’il « s’alignait sur la décision de son club ». « Je rappelle à tous les jeunes joueurs que porter le maillot de sa sélection nationale est l’une des plus grandes fiertés qu’un footballeur pourrait avoir tout au long de sa carrière », indique-t-il, signifiant également qu’il n’excluait pas d’ »éventuellement engager des procédures pour obliger le club à le mettre à la disposition de la sélection nationale ».

Dans un entretien à l’AFP, le sélectionneur du Maroc Vahid Halilhodzic s’était déjà exprimé sur ce sujet épineux. « Les joueurs sont obligés de venir en équipe nationale, mais tous les clubs font tout pour que les joueurs ne viennent pas, certains ont menacé des joueurs, leur ont dit qu’ils pouvaient perdre leur place, être transférés… », avait-il affirmé mi-décembre.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #imbroglio #autour #Nasser #Djiga #empêché #par #Bâle #rejoindre #Burkina #Faso

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)