En fin de contrat avec le PSG le 30 juin, Marie-Antoinette Katoto n’a toujours pas annoncé où elle jouera la saison prochaine. Dans une interview à RMC Sport, l’attaquante s’exprime sur son avenir et s’adresse aux dirigeants du PSG en demandant une remise en question.

Elle fait passer un message fort. Dans un entretien donné ce jeudi à RMC Sport, Marie-Antoinette Katoto a accepté de s’exprimer sur sa situation. Les négociations autour de son avenir se poursuivent toujours alors que la jeune attaquante du PSG (23 ans), qui arrive en fin de contrat en juin, a débuté avec l’équipe de France la préparation pour l’Euro (6-31 juillet) à Clairefontaine.

>> Les infos mercato en direct

« Beaucoup de salariés m’ont dit merci de taper du poing sur la table »

« Je suis Parisienne jusqu’au 30 juin. Pour l’instant cela ne bouge pas », dit-elle, avant de s’adresser à ses dirigeants. « Est-ce que j’ai envie d’être mise au centre du projet ? Oui, après ça je l’ai compris au fur et à mesure des années, mais est-ce qu’ils sont vraiment prêts à le faire pour que le PSG grandisse vraiment ou s’écroule vraiment ? C’est à eux de décider. Moi j’ai toujours voulu le bien du PSG, même si certains peuvent penser que c’est comme si, comme ça… Mais pas du tout. Je suis là, je veux toujours le bonheur de mes coéquipières, du staff, des salariés. Il y a beaucoup de salariés qui m’ont dit merci de taper du poing sur la table. Je remercie aussi mes proches. Ça a été compliqué, je suis une femme très patiente, mais ça a été dur de patienter. Quoi qu’il arrive je jouerai au foot, je serai heureuse, ça reste du foot, c’est ma passion », ajoute-t-elle.

Son discours est clair. Le moment de tout changer et de faire table rase est-il arrivé ? « Oui, pour moi personnellement c’est le moment ou jamais. Pour moi, dix ans après l’arrivée du Qatar, si ça ne fonctionne pas c’est qu’il y a quelque chose qu’il faut changer, il faut se remettre en question et faire évoluer, c’est tout ce que je souhaite au PSG, c’est un beau club qui a tout pour. Ce qui prime avant tout c’est ce qui se passe sur le terrain, c’est le terrain avant tout, et naturellement le reste ça va venir. » Ces discussions sur son futur risquent-elles de perturber la préparation des Bleues ?

« Non. Les filles, c’est très très cool. Elles veulent savoir aussi c’est normal. On en discute normalement. Je n’ai pas de honte à leur en parler. C’est rare que je communique mais je pense que j’ai plus parlé ici que dans mon propre club », répond celle qui a été élue meilleure joueuse de la saison aux derniers Trophées UNFP après avoir inscrit 18 buts en 21 matchs disputés.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #faut #remettre #question #Katoto #met #une #grosse #pression #sur #ses #dirigeants

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)