A trois jours du match retour de qualification pour la prochaine Ligue des champions face au Panathinaikos (1-0 pour les Grecs à l’aller), l’Olympique de Marseille a réussi son entrée en matière en Ligue 1 en dominant Reims (2-1) lors de la première journée.

Le rebond était nécessaire, histoire de bien débuter la saison de Ligue 1 et de reprendre confiance avant la venue du Panathinaikos, mardi au Vélodrome, lors du match retour du troisième tour de qualification pour la prochaine Ligue des champions. Alors l’Olympique de Marseille a fait le boulot en s’imposant contre Reims (2-1), grâce à des buts d’Ounahi et Vitinha.

Trois jours après le déplacement en Grèce, Marcelino avait décidé de faire quelques changements. Pierre-Emerick Aubameyang et Ismaïla Sarr étaient sur le banc au coup d’envoi, sans doute préservés pour le match retour face au Panathinaikos, remplacés par Vitinha et François-Régis Mughe. Chancel Mbemba et Valentin Rongier, capitaine, ont aussi débuté après avoir été laissé de côté mercredi soir.

Tout ça n’a pas empêché l’Olympique de Marseille de concéder l’ouverture du score, sur un très joli but de Juanya Ito, laissé étrangement seul en pleine surface, à la retombée d’un ballon mal dégagé. Le Japonais, d’une reprise parfaite mais pas évidente, a su tromper Pau Lopez. Azzedine Ounahi lui a répondu d’une très belle frappe enroulée depuis l’extérieur de la surface, moins d’un quart d’heure plus tard.

Le 3e but de Vitinha avec l’OM

Juste avant la pause, deux buts ont été refusés en deux minutes : le premier pour Reims et Juanya Ito, qui a pensé inscrire un doublé alors que le ballon était préalablement sorti du terrain ; le deuxième pour Marseille et Vitinha, finalement hors-jeu et qui pourra reprocher à Ounahi de lui avoir glissé le ballon un peu tard. Mais l’attaquant portugais s’est quand même mué en sauveur en deuxième période.

Sur un ballon en retrait de Sarr, entré en jeu, il est passé devant Abdelhamid pour conclure à bout portant. C’est son troisième but avec l’OM, où il est arrivé l’hiver dernier pour 32 millions d’euros, après son doublé du mois d’avril contre Troyes. Un bon jour pour reprendre un peu de lumière, après les arrivées cet été d’Aubemayang et Ndiaye, nouveaux concurrents de Vitinha.

Surtout, si les têtes étaient à la Ligue 1 ce week-end, le grand défi des prochains jours se situe bien en Ligue des champions. Après la défaite du match aller en Grèce, il faudra renverser la situation au Vélodrome face au Panathinaikos. Un Vitinha en forme ne serait pas de trop.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #grâce #Ounahi #Vitinha #lOM #renverse #Reims #avant #match #retour #capital #contre #Panathinaïkos

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)