C’est une machine qui nous vient de Norvège et qui ne semble pas prête à caler. Recruté par le Borussia Dortmund en janvier, Erling Braut Håland n’a pas réduit son rythme en Ligue des Champions. Avec le RB Salzbourg, pourtant dans une poule avec Liverpool et Naples, il avait inscrit 8 buts en 6 matches. Pour son premier huitième de finale, face au PSG, il y est allé de son doublé. D’abord en surgissant avec malice pour terminer le travail de près, puis en envoyant un missile dans la lucarne de Keylor Navas.

Outre ses deux buts, il a fait vivre un cauchemar à Thiago Silva dans les duels, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Forcément, après la rencontre, face aux joueurs du BVB, le cas du Norvégien a été disséqué. Thorgan Hazard, d’abord, s’est exprimé sur son coéquipier. « Il a répondu présent comme depuis qu’il est arrivé. Il nous fait du bien. C’est un style d’attaquant qu’on n’avait pas dans l’équipe. Il pèse sur les défenses adverses et dès qu’il a une occasion, c’est presque toujours but. Il nous fait du bien et j’espère qu’il va continuer à nous mettre des buts », a-t-il lancé.

Encore la menace principale au match retour

Håland était le principal sujet de discussion des journalistes allemands, épatés par la réussite de ce nouveau prodige, aussi puissant que rapide. Axel Witsel, le milieu de terrain du BVB, a détaillé l’apport de son buteur. « Il nous fait vraiment du bien. C’est le genre d’attaquant qu’il nous fallait. Sa maturité ne m’étonne pas. Je le côtoie au quotidien, c’est quelqu’un de vraiment cool, zen. Il ne parle pas beaucoup non plus. Mais c’est quelqu’un qui nous fait du bien. Quand on ne peut pas repartir de derrière proprement, on lui met un long ballon sur la poitrine, il sait la garder, il est costaud. Ça permet à l’équipe de respirer. »

Côté parisien, les rares joueurs à s’arrêter n’avaient pas forcément le cœur à commenter les exploits de leur adversaire du soir. Marco Verratti s’est fendu d’une rapide déclaration. « Il a fait son travail, c’est un garçon qui fait de grandes choses. Il a démontré que c’était un très bon joueur. » Jusqu’où ira cet attaquant de 19 ans qui affole les compteurs ? Le PSG sait déjà qu’il devra remonter un but au Borussia Dortmund au match retour tout en gérant un Håland qui bénéficiera forcément de plus d’espaces…



Source de l’article, Aurélien Léger-Moëc 2020-02-19 00:55:25

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link