A force de dire pendant si longtemps que la L1 ne valait pas grand-chose, elle a fini par ne valoir plus rien. J’ai tellement entendu dire que j’exagérais les maux de notre foot, que j’ai parfois essayé de chercher les bonnes choses. Malheureusement, je n’ai rien trouvé.  

Aujourd’hui, au bord du gouffre et après un appel d’offres qui a frisé l’humiliation, la LFP va négocier de gré à gré avec les diffuseurs. En gros, il va falloir aller pleurer et baisser le pantalon devant Canal +. La vengeance du mal traité en 2018 sera terrible. Mais qu’on ne s’y trompe pas. On peut penser ce qu’on veut de la méthode, Canal défend ses intérêts et personne ne peut critiquer la chaîne pour ça. Le diffuseur historique, comme les autres d’ailleurs, BeIN ou Altice, ne sont responsables de rien dans ce fiasco ! Il peut être commode de taper sur la “télé”, sur le Qatar ou je ne sais quoi, mais le responsable et le seul responsable c’est: Le Foot Français !  

Suite aux années 90, satisfaisantes en termes de résultats pour nos clubs, et au fameux titre de champion du monde 98, tout a été fait à l’envers dans notre foot. Le jeu n’a jamais été au centre de la réflexion. Avant de penser au produit à vendre, on pensait à comment l’emballer. On pensait faire venir des gens au stade ou devant la télé sans se soucier du spectacle proposé. On a roulé dans la farine des diffuseurs qui ont dépensé des fortunes pour mettre à l’antenne un produit qui n’a eu de cesse de se déprécier. Comment être étonné au final que ça se termine en catastrophe ?

Je me souviens encore des débats sur les pelouses, le niveau de jeu, nos joueurs, nos dirigeants, nos résultats en Coupe UEFA puis Europa League…  C’est presque surprenant que la déroute ne soit pas venu plus tôt non ? Elle a été retardée par le Qatar qui a investi au PSG et dans BeIN ? Deux appels d’offres “surgonflés” avant le mur évident ! On a gagné 10 ans. Une longue période durant laquelle on s’est gavé. On a surpayé des joueurs de seconde zone. On a développé des projets sportifs grotesques montés par des présidents incompétents. On est ensuite passé aux dirigeants factices, aux dirigeants invisibles. Et pendant que la soupe était bonne pour tout le monde, on s’est tranquillement coupé du public. On s’est coupé du monde. Comment un seul président a pu être convaincu qu’une chaine de télé diffusant 80% de la L1 et 100% de la L2 pouvait être rentable ? Ça reste incroyable. Mais il paraît que j’exagérais.  

Comment tout ça va finir ? En imposant ses conditions, Canal va-t-il sauver notre foot ? Possible. Enfin sauver, le maintenir en vie en le forçant à un retour à une dure réalité. Fini le champagne et les petits fours. On va passer au mousseux et au Findus. Est ce que ça poussera quelqu’un à dire que la renaissance ne passera que par une refonte totale du modèle ?  Le dire, c’est bien, mais qui pour le faire ? Il est essentiel de reformater l’élite, revoir la formation des joueurs, des entraineurs, et donc de remettre le jeu au centre du débat. Sinon ? Et bien, rien. Les clubs vendront des joueurs, les stades se videront, le public se détournera du foot, le PSG et un ou deux copains feront tout pour s’enfuir en SuperLigue. C’est déjà le cas ? Merde alors !  



Source de l’article, 2021-02-01 07:50:44