Une vaste opération de police a eu lieu ce mardi dans le milieu des agents de joueurs de football et aux sièges de l’AS Saint-Etienne et du SCO d’Angers, révèle Le Parisien. Les deux clubs sont soupçonnés d’avoir eu recours à des pratiques occultes avec des agents qui viennent d’être placés en garde à vue.

Gros coup de filet dans le milieu des agents ce mardi. D’après Le Parisien, des perquisitions ont eu lieu à Saint-Etienne et à Angers dans le cadre d’une enquête sur des transferts douteux, l’objectif des forces de police étant de saisir des documents financiers et administratifs.

Le club du Forez – relégué en Ligue 2 – et le SCO sont soupçonnés de s’être livrés à des pratiques occultes en lien avec au moins trois agents, tous placés en garde à vue mardi matin à Nanterre. Le Parisien indique que certains de ces agents sont non licenciés et seraient dans le viseur de la justice « pour exercice illégal de la profession dans le cadre de transferts de joueurs et d’abus de biens sociaux ».

Les enquêteurs cherchent à tracer des flux financiers

Ce sont ces interpellations qui ont entraîné l’opération de police aux sièges des deux clubs, 18e (Saint-Etienne) et 14e (Angers) du dernier exercice en Ligue 1. Avec cette descente, les enquêteurs cherchent à tracer des flux financiers qui seraient venus alimenter de possibles activités illégales, précise Le Parisien. Ce mardi en fin d’après-midi, Ouest-France précise qu’il n’y a eu aucune interpellation à Angers.

Fin mai, la police judiciaire avait effectué une opération au domaine du Luchin, à Lille, afin de procéder à des auditions au siège du Losc. Des transferts de joueurs étaient là aussi dans le viseur des enquêteurs, à commencer par celui de Victor Osimhen à Naples il y a deux ans.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #des #perquisitions #SaintEtienne #Angers #pour #des #transferts #douteux

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)