Selon des sources policières à RMC Sport, des images de vidéosurveillance du stade de Charléty au moment des violences entre le PFC et l’OL ont été transmises à la préfecture du Rhône, afin que des supporters lyonnais identifiés puissent être poursuivis.

La préfecture du Rhône ne veut pas se limiter aux interdictions de stade déjà délivrées à certains supporters lyonnais et du PSG, au terme du 32e de finale entre le Paris FC et l’OL au stade Charléty. En effet, selon des sources policières à RMC Sport, des images de vidéosurveillance ont été transmises à la préfecture pour permettre l’identification de supporters, qui pourront ensuite être poursuivis et écoper à leur tour d’interdictions de stade.

4 supporters lyonnais déjà interdits de stade

Pour rappel, quatre supporters de l’OL ont déjà été interdits de stade par leur club pour une durée de 18 mois. Certains ont été prévenus par courrier, d’autres ont été reçus en tête à tête. Tous sont aussi poursuivis personnellement par une plainte déposée nominativement devant les tribunaux.

Ce mercredi, le Paris FC a officiellement annoncé faire appel des sanctions infligées par la FFF, qui a éliminé sur tapis vert les deux équipes ou la suspension du stade pour une durée de cinq matchs. Le club parisien avait aussi écopé d’une amende de 10.000 euros après les débordements. Le 17 décembre dernier, la rencontre avait été arrêtée à la mi-temps après des affrontements en tribunes.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #des #images #vidéosurveillance #transmises #préfecture #Rhône

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)