Les Monégasques, toujours méconnaissables par rapport à la saison dernière, se sont inclinés sur leur pelouse contre Lens ce samedi (2-0). Monaco enchaîne une troisième défaite consécutive toutes compétitions confondues.

La page d’une saison 2020-2021 étincelante, ponctuée à la troisième place de Ligue 1, est définitivement tournée du côté de l’AS Monaco. Ce samedi, après sa défaite 2-0 à domicile contre Lens, le club du Rocher n’est pas loin d’être en crise. En supériorité numérique pendant plus d’une demi-heure, les Monégasques n’ont toujours pas connu le goût de la victoire en Ligue 1 et enchaînent même un deuxième revers de rang en championnat, le troisième toutes compétitions confondues en incluant le barrage aller de Ligue des champions.

Monaco s’est sabordé dès le retour des vestiaires. Ignatius Ganago a profité d’une erreur de Strahinja Pavlovic, en grosse difficulté à plusieurs reprises au cours de la rencontre, pour prendre de vitesse le jeune défenseur serbe (20 ans) et se présenter seul devant Alexander Nübel. L’ex-doublure de Manuel Neuer au Bayern n’a pas vraiment rattrapé la bévue de son coéquipier et s’est, au contraire, rendu coupable d’une grossière faute de main pour laisser le ballon filer dans ses buts (1-0, 51e).

De grosses erreurs défensives

Les Monégasques ont multiplié les errances défensives, et ce même avant l’ouverture du score lensoise. Dès la 18e minute, le portier Alexander Nübel avait déjà hérité d’une passe en retrait plus qu’hasardeuse. Son dégagement, contré par Florian Sotoca, était alors revenu sur la tête d’Ignatius Ganago, dont la reprise rasait miraculeusement le poteau droit de l’ancien gardien du Bayern.

Le début de saison plus que timide de l’AS Monaco s’explique aussi par ses difficultés offensives. Muet depuis 180 minutes avant de recevoir les Sang et Or (deux défaites 1-0 contre Lorient en Ligue 1 et contre le Chakhtior en barrage aller de Ligue des champions), le club du Rocher, si flamboyant la saison dernière, n’arrive pas à se montrer dangereux en attaque. Et ce ne sont pas les 90 minutes disputées à Louis-II ce samedi après-midi qui vont rassurer Niko Kovac sur ce point.

A 11 contre 10 pendant plus d’une demi-heure mais puni en contre

Face à des Lensois bien regroupés, les Monégasques ont eu mille peines à emballer une rencontre longtemps très hâchée, tandis que les choix tactiques opérés par le coach de l’ASM (titularisations de Krepin Diatta et de Wissam Ben Yedder, sortie du onze de Kevin Volland) ne se sont pas franchement avérés payants. Le champion du monde français, qui multiplie les aller-retours entre le onze titulaire et le banc, a d’ailleurs eté remplacé par l’Allemand après 63 minutes fantomatiques.

Tout a pourtant été relancé à l’heure de jeu avec l’expulsion de Cheick Doucouré. Le milieu de terrain lensois a écopé d’un carton rouge direct pour un tacle en retard et plus qu’appuyé sur Krepin Diatta, touché à la cheville sur le coup et remplacé dans la foulée par la pépite Myron Boadu.

Devant au tableau d’affichage et en infériorité numérique, les Sang et Or ont alors logiquement abandonné le ballon à leurs adversaires pour la dernière demi-heure. Mais les Monégasques, n’ont jamais réellement su en profiter et se sont seulement montrés dangereux sur des coups de pied arrêtés. Dans le jeu, en revanche, on était proche du néant. Ce n’était sans compter l’expulsion d’Alexandre Golovine pour un tacle non maîtrisé à la 87e minute et surtout le but du 2-0 inscrit par Simon Banza pour donner à l’après-midi monégasque des airs de calvaire.

Lens décolle enfin, l’ASM va devoir relever la tête mercredi contre le Chakthior

A l’inverse de l’ASM, Lens décolle enfin en ce début de saison. Tenus en échec contre Rennes (1-1) et Saint-Etienne (2-2) lors des deux premières journées, les Sang et Or, qui avaient surpris tout le monde l’an passé, engrangent leur première victoire et enclenchent enfin la marche avant.

Pour Monaco, il va falloir vite se remobiliser, puisque le barrage retour de Ligue des champions contre le Chaktior arrive vite (mercredi à 21h sur RMC Sport 1). L’ASM devra réussir à relever la tête, sous peine de ne pas voir la phase de la poule de la C1 et de gâcher tous les efforts d’une saison 2020-2021 qui semble définitivement bien loin.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #début #crise #Monaco #battu #sur #pelouse #par #Lens

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)