Le tribunal de Barcelone a refusé la deuxième demande de remise en liberté de Dani Alves, incarcéré depuis le 20 janvier pour un viol présumé dans une boite de nuit. L’ancien joueur du Barça et du PSG va donc rester en prison.

Dani Alves va rester derrière les barreaux. Alors que les avocats de l’international brésilien, en détention depuis trois mois pour le viol présumé d’une femme fin décembre, avaient demandé sa libération sous caution, le tribunal de Barcelone a refusé de le laisser sortir, rapporte le média catalan El Caso ce mardi.

Un « risque élevé de fuite »

Comme en février dernier, la demande des avocats a été rejeté à cause « d’un risque élevé de fuite ». La double nationalité de Dani Alves (espagnole et brésilienne) et l’absence d’accord d’extradition entre l’Espagne et le Brésil est l’une des raisons invoquées par le tribunal de Barcelone.

En février, ce risque élevé de fuite avait également été justifié par « la peine élevée qui peut lui être infligée dans cette affaire », aux « sévères indices » l’incriminant et à ses importants moyens financiers qui lui auraient permis de quitter l’Espagne. Mais pour ses avocats, « le risque de fuite est impensable » et ces derniers proposent par ailleurs le retrait des deux passeports – espagnol et brésilien – du défenseur brésilien.

Récemment, un compagnon de cellule du Brésilien a donné quelques détails de la vie de l’ancien Parisien en prison. « Il y a des gens grossiers dans le réfectoire, qui lui crient ‘violeur’ et ‘pé**’. Il ne sort pas, sauf pour se rendre à la salle de sport pour jouer contre un autre groupe, explique-t-il dans des propos relayés par As. Sinon, il reste dans sa cellule ou s’assoit dans le salon, où se trouve la télévision, pour la regarder. »

Dani Alves décrit comme « amaigri » et « très triste » par son compagnon de celulle

Ce compagnon de cellule a également affirmé que l’ancien défenseur est « plus amaigri » et « très triste » depuis son arrivée en prison, le 20 janvier dernier. Il indique que Dani Alves « a parfois des privilèges », sauf pour ce qui est de la nourriture. « Il mange exactement la même m**** qu’ils nous donnent. Telle quelle », poursuit-il.

Accusé d’avoir violé une jeune femme dans une boîte de nuit de Barcelone le 30 décembre dernier, Dani Alves a changé de versions à plusieurs reprises. L’ex-international brésilien a déclaré à ce compagnon de cellule « que tout avait été consenti » lors de cette soirée, « une nuit de fête ».



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Dani #Alves #rester #prison #demande #remise #liberté #nouveau #rejetée

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)