“Il a donné une énergie au PSG qui était en train de perdre le match.” Au moment d’analyser la défaite renversante de son équipe mercredi soir face au PSG en quart de finale de la Ligue des champions (2-1), Gian Piero Gasperini est plus précisément revenu sur le moment qui a selon lui précipité l’élimination des siens: l’entrée à la 60e minute de jeu de Kylian Mbappé à la place d’un Pablo Sarabia passé complètement à côté de sa rencontre.

“On pensait que le match était plié, c’est dur. Quand on a mené, on a plutôt bien géré. Mais l’entrée de Mbappé, combinée à la présence de Neymar, a changé les choses pour le PSG. Cela a été fondamental de par ce qu’il a apporté”, a souligné, lucide, l’entraîneur de l’Atalanta Bergame. Remplaçant comme attendu au coup d’envoi, en raison de son entorse à la cheville droite subie sur un violent tacle de Loïc Perrin lors de la finale de la Coupe de France remportée contre Saint-Etienne (1-0), Mbappé a changé beaucoup de choses en l’espace d’une demi-heure.

Un service parfait pour Choupo-Moting

Son petit pont passé entre les jambes du capitaine bergamasque Rafael Toloi, sur l’un de ses premiers ballons, a donné le ton. Tranchant, saignant, Mbappé a fait un mal fou à une défense qui semblait de plus en plus sur le point de céder après avoir déjà été usée de toute part par Neymar. Joliment lancé dans la profondeur par Leandro Paredes, il n’est pas passé loin de l’égalisation à la 74e sur un face-à-face avec Marco Sportiello. Mais le portier italien a bien bouché son angle pour repousser sa tentative du droit. Cinq minutes plus tard, c’est du gauche que Mbappé a pris sa chance.

A deux reprises. Sans succès. Dépassée sur chaque accélération de l’ancien Monégasque, l’arrière-garde italienne a fini par plier au bout du suspense. D’abord sur un service de Neymar dans la surface converti par Marquinhos (90e), puis sur un tir victorieux d’Eric Maxim Choupo-Moting à la réception d’un centre parfait de Mbappé (93e).

“Tu m’parles pas de douleurs”

“Jouer avec ou sans Kylian, cela fait une grande différence, c’est clair. Idem pour Marco (Verratti) ou Angel (Di Maria). Maintenant, on a six jours pour que ‘Kyky’ améliore ses capacités, pour que Di Maria revienne”, a reconnu Thomas Tuchel après la rencontre, qui aura donc suivi son plan dévoilé publiquement en faisant jouer une demi-heure sa flèche de 21 ans, qui a pris le temps de remercier le staff médical parisien dès le coup de sifflet final.

“Tu m’parles pas de douleurs…, a-t-il plaisanté sur ses réseaux sociaux. Un grand merci au staff médical de m’avoir remis sur pied, personne n’y croyait sauf nous. Félicitations à tout le groupe, on est parti la chercher celle-là. Rendez-vous en demie.” Ce sera mardi (en exclusivité sur RMC Sport) contre l’Atlético de Madrid ou le RB Leipzig. Avec sans doute, sauf rechute ou énorme surprise, le retour de Mbappé dans le onze de départ.

>> La Ligue des champions est à suivre en exclusivité sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres



Source de l’article, 2020-08-13 11:00:37

Déjà 302 000 dans de Foot inscrits
Recevez par email chaque semaine au choix les actualités, les résultats, les meilleurs articles et les pronostics sélectionnés par le Dr Socrates.
Tir Au But !
close-link