Alors que l’OL s’apprête à recevoir le PSG et Saint-Etienne en janvier en Ligue 1, seulement 5.000 personnes pourront assister à ces deux rencontres. Un sacré coup dur pour le club selon Xavier Pierrot, directeur général adjoint en charge du Groupama Stadium.

Le calvaire de l’OL se poursuit. Alors que le club est en difficulté sportivement (13e) avant d’accueillir le PSG ce dimanche, le club rhodanien ne pourra compter que sur la présence de 5.000 supporters en raison des jauges instaurées par le gouvernement. Une double sanction selon Xavier Pierrot, qui avait pourtant tout prévu pour faire venir 20.000 personnes au Groupama Stadium.

« L’objectif était de ne pas regrouper les personnes dans une seule tribune, comme à Lens. On voulait avoir cinq tribunes, avec un siège sur deux, ce qui nous aurait amener à 20.000 personnes avec les loges. C’était le projet. Les buvettes étaient fermées, la sectorisation est en place donc vous ne pouvez pas circuler d’une tribune à l’autre. On aurait pu, comme on l’avait proposé, distribuer des masques FFP2 soit à l’entrée des transports en commun ou à l’entrée du stade. On avait tout mis en oeuvre pour que cela corresponde à ces cinq stades de 5.000 et qu’on ait cette justice par rapport à tous les supporters qui se sont fait vacciner », a constaté le directeur général adjoint en charge du Groupama Stadium.

>> Le sport face au Covid en direct

Une perte entre 4 et 5 millions d’euros de bénéfices

Avec cette jauge, le mois de janvier s’annonce délicat pour les Gones, qui doivent accueillir Saint-Etienne le 21 janvier. Le match le plus attendu par les supporters lyonnais. Avant même la reprise et si le club ne précise pas les chiffres, on estime la perte entre quatre et cinq millions d’euros rien que pour ces deux rencontres. A titre de d’exemple, selon les précédents rapports d’activités, pour un match de Ligue des champions (type huitième de finale avec grosse affiche), le chiffre d’affaires avec les recettes « match day » (billeterie, catering, loges…) atteint six millions d’euros, pour un bénéfice de trois millions environ (sans les droits TV). En championnat, un match rapporte environ un à deux millions de bénéfices maximum.

« C’est un sentiment de colère qui est compliqué à expliquer. Le gouvernement confirme une compensation billetterie mais l’an dernier, elle n’a pas du tout été au niveau pour les grands stades que sont l’Orange Vélodrome, le Parc des Princes ou le Groupama Stadium. »

Le directeur général adjoint en charge du Groupama Stadium évoque même « une double peine » pour les grands stades de France, forçant l’OL à « faire attention aux données économiques. » Le club continue de faire un appel du pied pour que son projet pouvant contenir 20.000 personnes soit pris en compte. « Nous sommes en plein air, et nous ne comprenons pas comment on peut accueillir des dizaines de milliers de personnes dans des foires, des salons ou des centres commerciaux et punir les enceintes sportives, qui ne peuvent pas accueillir 20.000 personnes. C’est injuste et incompréhensible. On espère que d’ici le derby, on pourra accueillir tous nos abonnés. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #combien #Lyon #perdre #jauge #spectateurs

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)