En s’imposant à Grenoble (2-1), ce lundi lors de la 36e journée de Ligue 2, Clermont s’est rapproché de la montée en Ligue 1. Troyes, le leader, doit encore patienter un peu pour retrouver officiellement l’élite.

Clermont a fait un pas supplémentaire vers la Ligue 1 après son succès à Grenoble (2-1), ce lundi en clôture de la 36e journée de Ligue 2. Une victoire qui retarde la montée du leader, Troyes.

A deux journées de la fin, même si les Troyens sont en ballottage extrêmement favorable, ils sont encore trois à pouvoir briguer l’une des deux premières places ouvrant directement les portes de l’élite: l’ESTAC, premier avec 74 points, Clermont Foot, deuxième à 5 longueurs, et le Toulouse FC, troisième à 12 longueurs mais avec deux matchs en moins.

Grenoble, qui était la seule équipe de Ligue 2 encore invaincue à domicile cette saison, a subi un revers cinglant face à Clermont.

20e but pour Bayo

Dans cette rencontre au sommet, ce sont les Clermontois qui ont obtenu la première occasion quand, à la 4e minute, le ballon tiré d’une vingtaine de mètres par Bayo sur un contre ultra-rapide, a manqué de peu d’accrocher la lucarne des buts de Maubleu.

Après deux occasions de Grenoble aux 11e et 18e minutes, Clermont a ouvert le score à la 19e minute.

Sur une passe de Gastien destinée à Bayo, Allevinah s’est arraché pour aller reprendre dans le mouvement le ballon à la limite de la surface, pour tromper Maubleu (0-1, 18e). Dès lors, dans cette période, l’équipe auvergnate a survolé les débats.

Et, après s’être procuré plusieurs occasions, Clermont a doublé logiquement la mise juste avant le repos sur un penalty transformé en deux temps par Bayo après que Gaspar a accroché illicitement Allevinah dans la surface (0-2, 45e+2). Vingtième but de Bayo, meilleur marqueur de la Ligue 2 !

En seconde période, malgré son archi-domination, Grenoble n’a réussi qu’à combler la moitié de son retard, sur un penalty transformé à la 90e+1 minute par Semedo après un tacle assassin de Rajot sur Diallo dans la surface (1-2).

Après cette défaite, les Isérois ne peuvent plus espérer qu’une place de barragiste ou de pré-barragiste.

Source de l’article, 2021-05-03 23:43:45