Après la mise à pied de Julien Stéphan de son poste d’entraîneur du Racing Club de Strasbourg, les réactions étaient nombreuses pour saluer le travail du coach de 42 ans.

Julien Stéphan n’aura pas résisté à la spirale négative du Racing Club de Strasbourg. 19e de Ligue 1 avec une seule victoire en 17 journées, les Alsaciens ont annoncé lundi la mise à pied à titre conservatoire de leur entraîneur, en poste depuis 2021.

>> Les infos mercato EN DIRECT

Sous son mandat, Strasbourg aura notamment accroché une belle 6e place la saison dernière. En revanche, l’exercice en cours est plus délicat pour le club, avant-dernier du classement et qui reste sur huit matchs sans victoire toutes compétitions confondues, dont une élimination en Coupe de France le week-end dernier face à Angers (0-0, 5-4 TAB), concurrent direct pour le maintien.

« Il fallait un changement après les derniers matchs catastrophiques »

Son départ a suscité de nombreuses réactions de la part des suiveurs du club. « En tant qu’ancien entraîneur, quel que soit le moment de la mise à l’écart je la trouve déplacée. A fortiori au Racing, avec la saison passée, le crédit qu’avait Julien Stephan. Je ne pense pas qu’au bout de 17 matchs il ait perdu toute les qualités dont ont vantait les mérites l’année dernière, souligne Dominique Lihrmann, ancien entraîneur du Stadium Racing Colmar, club de N2. De nombreux autres clubs ont déjà tous viré leur entraîneur, cette année Julien Stephan est le 8e alors qu’on n’est même pas à mi-saison. On mange les entraîneurs à une allure jamais vue, c’est catastrophique. »

Au contraire, Frédéric Voegel, animateur de « Planète Racing » estime qu’il fallait « un changement après les derniers matchs catastrophiques » de l’équipe. « C’était le moment. Le Racing n’a gagné qu’un match depuis le début du championnat. Donc comme souvent, c’est l’entraîneur qui paye. On lui reproche de ne pas avoir trouvé les solutions, et une préparation manquée. C’est la difficulté de cette situation. Julien Stephan avait très bonne presse sur les réseaux sociaux. Beaucoup estiment qu’il n’avait pas les armes pour répondre à la commande et obtenir le maintien en Ligue 1. Il y a eu aussi des tensions en interne, d’après des fuites dans la presse. »

Une réaction attendue contre Lens

Mis à pied lundi, Julien Stéphan est le 8e coach de Ligue 1 remercié cette saison. Il a rapidement été suivi par Lucien Favre, licencié par Nice dans la foulée. L’ancien entraîneur de Rennes pourrait d’ailleurs prendre la place du technicien suisse sur le banc des Aiglons. « On connaît l’un comme l’autre le métier : ses bons côtés et ses côtés plus délicats parfois », a souligné Franck Haise, l’entraîneur du Racing Club de Lens, prochain adversaire des Alsaciens en Ligue 1 (mercredi à 21 heures).

En attendant la nomination d’un nouvel entraîneur, Mathieu Le Scornet a pris en charge le groupe, qui prépare la réception des Nordistes. Ce dernier a fixé sa première mission. « Il va falloir remobiliser pas mal de joueurs mentalement pour se raccrocher au jeu et faire une performance contre Lens. Y’a quelques joueurs qui apprennent la nouvelle avec plus ou moins de détachement, certains avec de la frustration et de l’incompréhension, d’autres switchent assez rapidement. »



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Cétait #moment #les #réactions #après #mise #pied #Julien #Stéphan

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)