Après la défaite (0-1) d’Arsenal contre Nottingham Forest qui a offert officiellement le titre à Manchester City, l’entraîneur des Gunners, Mikel Arteta, est apparu très touché par ce qu’il décrit comme « un jour très triste ».

C’est la fin de l’aventure pour Arsenal. Le titre s’est définitivement envolé, officiellement décroché par Manchester City après la défaite (0-1) des Gunners face à Nottingham Forest, samedi après-midi. « C’est un jour très triste, on a travaillé 11 mois avec cet objectif et on a été premier si longtemps, a reconnu Mikel Arteta, le coach d’Arsenal. On a été à la lutte, mais ça n’a pas suffi. Maintenant il va falloir s’en remettre. »

Les Gunners ont été en tête de la Premier League pendant 248 jours, de la 3e à la 34e journée. Un record pour une équipe qui ne décroche finalement pas le titre en fin de saison. Après une mauvaise série au mois d’avril, Arsenal a de nouveau sombré lors des deux derniers matchs.

« Je dois trouver un moyen de relever les joueurs »

« Il va falloir guérir dans les prochains jours, c’est très douloureux, a ajouté Arteta. Je suis extrêmement triste. Je dois trouver un moyen de relever les joueurs. On a une difficile semaine devant nous et une grosse responsabilité, celle de jouer devant nos fans (face à Wolverhampton) qui ont été incroyables toute la saison et méritent un très bon match. »

Aaron Ramsdale, le gardien d’Arsenal, a comparé le sentiment actuel à celui de la saison passé, lorsque les Gunners avaient craqué lors des dernières journées et laissé filer leur qualification pour la Ligue des champions. « On doit vivre avec ça. On doit affronter les difficultés et trouver un moyen d’apprendre à partir de ça pour être meilleurs », a conclu Arteta. La dernière marche, celle qui permet de faire vaciller Manchester City, est toutefois la plus difficile à franchir.



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Cest #très #douloureux #reconnaît #Arteta #accablé #par #perte #titre #face #City

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)