Dans un post Instagram, l’ancien capitaine de l’équipe de France, Patrice Evra, a vivement critiqué l’attitude des joueurs tricolores en marge de la Coupe du monde sur le cas Benzema. S’offusquant de leur manque de solidarité envers le Ballon d’or 2022.

Retraité des terrains depuis trois ans, Patrice Evra reste toujours un suiveur avisé… et engagé de l’équipe de France. Supporter des Bleus durant le Mondial 2022, l’ancien latéral gauche tricolore (81 sélections) a également suivi avec attention la gestion du « cas Benzema ».

S’adressant directement à « [ses] petits Bleus », Evra est revenu sur le forfait de Benzema pour la compétition au Qatar, une défection entourée de nombreuses questions. « Sur le côté humain, il y a un petit couac. Sur le côté humain, j’ai été déçu, clame-t-il dans une vidéo postée sur Instagram. De l’extérieur, j’ai l’impression que Karim (Benzema) dérangeait énormément de personnes. Vous les joueurs, de ne pas l’avoir soutenu, c’est ce qui me fait mal. On va à la guerre pour un joueur. »

« Si j’étais encore là, on aurait même attendu Karim avant de manger »

Tablant sur le fait que le Ballon d’or 2022 aurait pu être remis sur pied trois semaines après sa blessure survenue le 19 novembre, Evra a fait une analogie entre la situation de Benzema et celle de l’Argentin Angel Di Maria.

« Di Maria est blessé toute la Coupe du monde (il se blesse en réalité durant un match de la phase de poules, ndlr). A l’arrivée, il joue la finale et il marque contre nous. (…) Le sélectionneur fait des choix, nous, on a dit à Karim de faire ses affaires. Mais vous les joueurs, je pense que Didier met toujours l’équipe avant un joueur. Oui c’est médical, mais il se dit aussi que vous les joueurs, certains étaient rageux, jaloux. Il faisait de l’ombre », poursuit-il.

Avant d’accuser certains joueurs de l’équipe de France, sans les nommer, de n’avoir rien fait pour tenter de retenir « KB9 » dans le groupe. « Vous faites la même erreur que les champions du monde 98 qui pensaient que l’équipe de France leur appartenait. L’équipe de France appartient à tout le monde. Vous voulez décider de qui vient, qui doit venir, non, vous allez faire la même erreur, vous n’avez pas besoin de ça. On a le Ballon d’Or dans notre équipe, les gars. Si j’étais encore là, on aurait même attendu Karim avant de manger. Je n’ai vu personne se battre. »

Romain Daveau Journaliste RMC Sport



Source link
rmcsport.bfmtv.com #Certains #étaient #rageux #jaloux #Evra #critique #sévèrement #les #joueurs #léquipe #France #sur #cas #Benzema

Auteur

Pied droit en or, pas de grigri, pas de chichi, un crochet une frappe et nous fermons le jeu, catenaccio :)