Catégories

Yannick Ferreira Carrasco

Catégories

PSG, RB Leipzig, Juventus, FC Barcelone, Dortmund, Lazio, Chelsea, Séville FC, Liverpool, Atalanta, Manchester City, FC Porto et Bayern Munich qui font 13 ! Au coup d’envoi des rencontres de 21h00, seuls trois des seize tickets pour les 8es de finale de la Ligue des champions restaient à distribuer. La lutte pour la 3e place, qualificative pour les 1/16es de finale de la Ligue Europa, restait aussi indécise. Ajax, Krasnodar, Bruges, Kiev et Manchester United attendaient encore trois équipes pour aller chercher leur lot de consolation. Qui dit gros enjeu dit rencontres serrées et pauvres en buts. Ce soir, les filets auront tremblé onze fois en six rencontres.

La suite après cette publicité

L’Atlético à l’expérience

Respectons l’ordre de l’alphabet. Dans le groupe A, le Bayern Munich attendait de savoir qui du RB Salzbourg ou de l’Atlético de Madrid allait l’accompagner au tour suivant. Déjà qualifiés et assurés de terminer premiers, les Bavarois graciaient le Lokomotiv Moscou, lanterne rouge, en épilogue de cette phase de poules de la Ligue des Champions cru 2020/2021. Robert Lewandowski touché, c’est Eric Maxim Choupo-Moting qui occupait le front de l’attaque, alors que Bouna Sarr était titulaire sur la droite de la défense. Pavard, Hernandez et Coman débutaient sur le banc. Et ce n’est qu’après l’heure de jeu que le Bayern débloquait le score, œuvre de Nicklas Süle, de la tête sur un corner de Douglas Costa (1-0, 63e). En fin de match, Choupo Moting profitait d’un service de Serge Gnabry pour assurer la victoire (2-0, 80e).

C’est donc en Autriche, à la RB Arena de Salzbourg, que résidait le dernier suspens de ce groupe. Entre les Taureaux Rouges et les Matelassiers, malheur aux vaincus. Emmené par la paire Luis Suarez-João Felix, l’Atlético avait besoin d’un nul pour passer, les partenaires de Dominik Szoboszlai d’une victoire. Au terme d’un premier acte assez terne, c’est l’Atlético qui ouvrait le score. Le coup franc obtenu par Felix et frappé rentrant par Carrasco trouvait Mario Hermoso, qui lâchait le marquage de Berisha et trompait Stankovic d’une tête décroisée (0-1, 39e). Loin du festival offensif de l’aller (3-2 pour l’Atlético à Madrid), les débats étaient fermés. Passeur puis buteur, Yannick Carrasco assurait la qualification à quelques minutes du terme (0-2, 86e). Le RB Salzbourg termine 3e.

Qualifiés : Bayern, Atlético de Madrid ; reversé en Ligue Europa : RB Salzbourg ; éliminé : Lokomotiv Moscou.

Karim Benzema porte le Real, l’Inter rate l’occasion

B comme “Bien malin qui pouvait prédire l’issue de ce groupe”. Au soir de l’ultime journée, Mönchengladbach, Shakhtar, Real Madrid et Inter pouvaient prétendre à un ticket pour les 8es de finale. Leader, le Borussia Monchengladbach se déplaçait à Madrid, pour y défier une équipe en quête de salvation. Et comme souvent, dans l’adversité, Zidane s’en remettait à ses meilleurs lieutenants. Sergio Ramos faisait son retour en défense et Karim Benzema, timide face au Shakhtar, se réveillait au moment opportun. Présent pour la 527e fois sous la tunique merengue (record du club pour un joueur étranger), le Français s’offrait un doublé dans la première demi-heure (9e, 32e) et ouvrait la porte des 8es au Real. Le Français compte désormais 69 buts en Ligue des champions, deux de moins que le duo Raul-Lewandowski (3e et 4e du classement). Dans son malheur, le Borussia de Pléa et Thuram verra quand même les 8es.

Dans l’autre rencontre du groupe, les Interistes recevaient des Ukrainiens doubles vainqueurs du grand Real. Les joueurs d’Antonio Conte n’avaient pas leur destin en main. Ils devaient, pour se qualifier, l’emporter et espérer qu’il y ait un vainqueur dans l’autre match. Mais la victoire-fleuve qui se dessinait dans l’autre rencontre devait forcément faire réagir les Nerazzurri. À la pause, pas de but cependant. Dans le deuxième acte, toujours indécis, il fallait attendre la 69e minute pour voir du changement à l’Inter. Ivan Perisic entrait à la place d’Ashley Young. Alexis Sanchez pointait ensuite le bout de son nez (75e). De même qu’Eriksen, Darmian et D’Ambrosio (85e). Sans succès ! L’Inter ne marquait pas ce but si précieux et les deux équipes restaient dos à dos (0-0). Toutes deux éliminées. Dans son malheur, le Shakhtar accroche la Ligue Europa. L’Inter n’est plus européen.

Qualifiés : Real Madrid, Borussia Mönchengladbach ; reversé en Ligue Europa : Shakhtar ; éliminé : Inter.

L’Olympiakos perd, mais devance l’OM

Dans le groupe C, groupe de l’Olympique de Marseille, il ne restait qu’un seul suspens. À distance, l’Olympiakos et l’Olympique de Marseille se disputaient la 3e place, synonyme de 1/16es de finale de Ligue Europa. Les Marseillais se déplaçaient à Manchester, pour y affronter des Citizens assurés de terminer premiers, alors que la formation du Pirée accueillait le FC Porto, 2e du groupe. Au Stade Karaïskakis, l’Olympiakos de Yann M’vila se faisait cueillir sur un penalty transformé par Otavio (0-1, 10e), consécutif à une main dans sa surface de Jose Holebas. Un but encaissé qui faisait les affaires de l’OM, qui dans le même temps accrochait le 0-0 à la pause. L’ouverture du score de Ferran Torres au retour des vestiaires (1-0, 48e) réduisait à néant les espoirs de 3e place des Olympiens. Agüero marquait le deuxième but des Citizens au moment où Uribe doublait la mise pour Porto en Grèce (0-2, 77e). Statu quo. L’Olympiakos qui dispose d’une meilleure différence de buts particulière, verra la Ligue Europa, l’OM finit 4e.

Qualifiés : Manchester City, FC Porto ; reversé en Ligue Europa : Olympiakos ; éliminé : OM.

Les résultats de la 6e journée (21h)

Bayern 2 – 0 Lokomotiv Moscou : Süle (63e), Choupo-Moting (80e) pour le Bayern.

Inter 0 – 0 Shakhtar

Manchester City 3 – 0 OM : Ferran Torres (48e), Agüero (77e), Sterling (90e) pour Manchester City.

Olympiakos 0 – 2 Porto : Otavio (10e, s.p.), Uribe (77e) pour Porto.

Real Madrid 2 – 0 Borussia Monchengladbach : Benzema (9e, 32e) pour le Real Madrid.

Red Bull Salzbourg 0 – 2 Atlético de Madrid : Hermoso (39e), Carrasco (86e) pour l’Atlético de Madrid.

Les classements finaux de la phase de poules de la Ligue des champions.

Footmercato

Après un exil doré en Chine, au Dalian Yifang, Yannick Ferreira Carrasco a fait son retour à l’Atlético de Madrid l’hiver dernier. Et le Belge, qui a travaillé dur, a retrouvé son niveau et le chemin des filets (2 buts).

Interrogé par beIN Sports ce lundi, l’ancien joueur de Monaco a évoqué son entraîneur Diego Simeone. «On va dire qu’El Cholo est un coach à part. Il vit son métier à chaque instant sur le terrain, il tire un maximum de ses joueurs. Parfois, c’est un peu fatigant. On sait que c’est pour notre bien, aux entraînements ou en matches, il est toujours sur nous. C’est toujours positif.» Son coach appréciera !

Footmercato

Ce lundi, la France comme la Belgique ont enfin pris connaissance de l’identité de leurs adversaires lors des éliminatoires pour le prochain Mondial en 2022. Les deux équipes, têtes de série, ne se rencontreront pas de suite donc. Mais elles se retrouveront prochainement lors du Final Four de la Ligue des Nations 2021.

Interrogé par beIN Sports ce lundi, Yannick Ferreira Carrasco a évoque ces retrouvailles avec les Bleus, contre lesquels ils avaient perdu en demi-finale du Mondial 2018. «Oui, c’est sûr que ça nous a fait mal la défaite au Mondial. Mais ça ne va pas être une revanche à 100%. Il reste un goût amer. On espère refaire quelque chose de bien contre eux lors du Final Four». La France est prévenue !

Footmercato

C’est un petit coup dur que vient d’annoncer l’Atlético de Madrid en vue de son match de Ligue des Champions prévu demain contre le Red Bull Salzbourg. L’équipe espagnole vient d’annoncer la blessure de son ailier belge Yannick Carrasco (27 ans).

La suite après cette publicité

Victime d’une lésion musculaire à la cuisse droite, l’ancien joueur de l’AS Monaco sera l’un des grands absents de son équipe. Battus 4-0 par le Bayern Munich lors de leur entrée en lice dans cette édition 2020/2021 de la Ligue des Champions, les Colchoneros devront réagir face à la formation autrichienne de Salzbourg ce mardi soir.



Footmercato