Catégories

VIL

Catégories

Ça se complique pour l’AS Monaco. Troisième de Ligue 1 derrière le LOSC et le Paris Saint-Germain, le club de la Principauté espérait ce soir une victoire de Manchester United dans la finale de la Ligue Europa afin d’obtenir une qualification directe pour la phase de groupes de la Ligue des champions, les Red Devils, deuxièmes de Premier League, étant déjà qualifiés via leur championnat pour la prochaine C1.

La suite après cette publicité

Dans le cas contraire, la formation du Rocher devant passer par un troisième tour de qualifications et un barrage, avant d’espérer intégrer la phase de poules. Et si dans cette partie c’est Gerard Moreno qui a ouvert la marque pour Villarreal (1-0, 30e), Edinson Cavani a vite égalisé au retour des vestiaires, avec opportunisme (1-1, 55e). La tension est montée d’un cran ensuite, l’indécision avec et les deux équipes sont allées en prolongation, puis aux tirs au but. Un exercice qu’a remporté Villarreal (11-10), après l’échec de David de Gea au bout de la nuit.

Footmercato

Ce mercredi soir se déroulait au Stadion Miejski de Gdansk la finale de la Ligue Europa entre Villarreal et Manchester United. Deux équipes qui pouvaient offrir un tout autre visage à leur saison en remportant une compétition européenne. Pour y parvenir, Unai Emery le spécialiste de la Ligue Europa, alignait un 4-3-3 avec le trio Pino, Moreno, Bacca en attaque. Ole Gunnar Solskjaer optait pour un 4-2-3-1 avec le seul Cavani en pointe. Deux français démarraient la rencontre avec Etienne Capoue côté Villarreal et Paul Pogba à MU. Les Red Devils mettaient la pression en début de match mais la frappe de McTominay ne trouvait pas le cadre (7e).

La suite après cette publicité

Il fallait attendre la 23ème pour entrevoir la première frappe cadrée du match. Marcus Rashford tentait sa chance de loin mais sa tentative était bien captée part Rulli. Contre toute attente, le Sous-Marin Jaune prenait l’avantage juste avant la demi-heure de jeu. Sur un coup-franc bien frappé par Parejo, Moreno parvenait à se défaire du marquage de Lindelöf pour ajuster de près De Gea (0-1, 29e). Au retour des vestiaires, Manchester United recollait au score. Suite à un corner mal renvoyé par la défense espagnole, Rashford voyait sa volée contrée revenir dans les pieds de Cavani qui trompait Rulli (1-1, 55e). Revigorés par leur égalisation, les hommes de Solskjaer poussaient pour prendre les devants. Sur la gauche, Shaw manquait son centre qui arrivait sur la tête de Cavani contrée par Pau Torres (72e). Mais les deux équipes devaient se résoudre à passer par les prolongations. Celles-ci ne donnaient rien et cette finale allait se jouer aux tirs au but. Alors qu’aucun tireur ne flanchait, De Gea manquait son penalty et Villarreal remportait la première Ligue Europa de son histoire, 11 tab à 10.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

Footmercato

La suite après cette publicité

Villarreal et Manchester United s’affrontent en finale de la Ligue Europa, à Gdansk . En quête de son quatrième sacre dans la compétition, Unai Emery tentera de faire déjouer des Red Devils déjà qualifiés pour la Ligue des Champions la saison prochaine. C’est en 4-3-3 que les espagnols évolueront avec Rulli dans les buts, derrière une défense composée de Pedraza, Pau Torres, Albiol et Foyth. Au milieu de terrain Capoue, Parejo et Trigueros se chargeront de dominer les débats, derrière le trio d’attaque est composé de Yeremi Pino, Gerard Moreno et Carlos Bacca.

En face Ole Gunnar Solkskjaer ne déroge pas à son 4-2-3-1. David de Gea s’occupera de garder le but mancunien inviolé, accompagné de ses quatre défenseurs Shaw, Bailly, Lindelof et Wan-Bissaka. Au milieu, McTominay et Pogba se chargeront de la récupération, avec Rashford sur l’aile gauche et Greenwood sur l’aile droite. Fernandes se retrouvera juste derrière son attaquant, Edinson Cavani, pour tenter de faire déjouer la défense du Sous-marin jaune.

Les compositions d’équipes :

Villarreal : Rulli – Pedraza, Pau Torres, Albiol, Foyth – Capoue, Parejo, Trigueros – Pino, Moreno, Bacca

Manchester United : de Gea – Shaw, Bailly, Lindelof, Wan-Bissaka – McTominay, Pogba – Rashford, Bruno Fernandes, Greenwood – Cavani

Footmercato

C’est une bien mauvaise nouvelle qui se profile pour Manchester United. Harry Maguire, le capitaine des Red Devils et véritable patron de la défense mancunienne, n’a pas pris part au dernier entraînement collectif avant la finale de la Ligue Europa contre Villarreal (mercredi, 21h), comme relayé par Sky Sports.

La suite après cette publicité

Le défenseur des Three Lions, appelé par Gareth Southgate pour l’Euro 2020, a bel et bien fait le déplacement avec le groupe convoqué par Ole Gunnar Solskjaer à Gdansk (Pologne). Le manager norvégien de MU avait d’ailleurs expliqué, peu de temps avant en conférence de presse, qu’Harry Maguire essaierait de se joindre au reste de l’équipe, au moins pour un petit moment, lors de l’entraînement de veille de match. Il n’en est rien et l’ancien joueur de Leicester se dirige donc vers un forfait en finale de C3, lui qui a manqué les 4 derniers matchs de Manchester United en raison d’une blessure à la cheville.

Footmercato

Unai Emery avait rendez-vous avec son passé ce jeudi soir. Son Villarreal accueillait son ex Arsenal à l’Estadio de La Céramica en demi-finale aller de Ligue Europa. Une rencontre forcément particulière pour l’ancien technicien du Paris SG. Et ses hommes démarraient la partie pied au plancher et prenaient l’avantage sur un but de Manuel Trigueros. Le milieu espagnol suivait bien une offensive de Samuel Chukwueze et envoyait un tir rasant du droit au fond des filets de Bernd Leno (1-0, 5e). Plus entreprenant, le Sous-marin jaune se créait plusieurs occasions et trouvait à nouveau la faille. Sur une déviation de la tête du buteur maison Gerard Moreno suite à un corner de Dani Parejo, Raul Albiol, le défenseur central passé par le Real Madrid et Naples, aggravait le score seul au deuxième poteau (2-0, 29e). Les Gunners se retrouvaient rapidement réduits à dix après la reprise, suite à l’exclusion de Dani Ceballos, pour un deuxième avertissement (57e).

La suite après cette publicité

Les Londoniens puisaient dans leurs ressources pour réduire le score, sur un penalty transformé par Nicolas Pépé (2-1, 73e). Ils continuaient à pousser face à des Ibères eux aussi réduit à 10 après l’expulsion du Français Étienne Capoue, pour un deuxième jaune (80e). Et s’ils ne parvenaient pas à refaire leur retard, malgré une grosse situation de Pierre-Emerick Aubameyang (90e+4), les protégés de Mikel Arteta conservent leurs chances de se qualifier pour la finale grâce à ce but à l’extérieur. Dans l’autre demi-finale, Manchester United et Paul Pogba, deuxièmes de Premier League, recevaient l’AS Roma de Paulo Fonseca, distancée en Serie A. Et la partie commençait plutôt mal pour les Giallorossi qui perdaient rapidement Jordan Veretout, leur maître à jouer, sur blessure (5e). Et les choses se corsaient quelques instants plus tard. Sur une percussion plein axe, Paul Pogba trouvait Edinson Cavani au cœur de la surface. L’Uruguayen remisait pour Bruno Fernandes qui trompait Pau Lopez d’un subtil piqué (1-0, 9e). On pensait les Red Devils, nettement dominateurs, lancés sur la voie du succès, mais les Romains obtenaient quelques instants plus tard un penalty pour une faute de main de Pogba.

Cavani et Fernandes superstars, Pogba buteur

Lorenzo Pellegrini se chargeait de transformer la sentence face à David De Gea (1-1, 14e). L’égalisation remettait le club de la Louve dans le match… pour quelques minutes seulement. MU reprenait sa domination. Pogba envoyait une lourde frappe du droit que Lopez détournait tant bien que mal (25e). Mais sur son arrêt, l’Ibère se blessait à la clavicule gauche et quittait les siens, cédant sa place au vétéran Antonio Mirante. Les Transalpins trouvaient les ressources pour placer une offensive côté gauche. Spinazzola débordait et trouvait Henrikh Mikhtaryan en retrait. L’Arménien isolait Pellegrini dans la surface. Le capitaine romain adressait un centre parfait pour Edin Dzeko qui se faisait un plaisir de donner l’avantage aux siens (1-2, 34e). Sur cette action, les Italiens perdaient Spinazzola sur blessure. La troisième en trente minutes… Maudits, ils étaient tout de même tout heureux de rentrer aux vestiaires avec un but d’avance, Cavani ratant un face-à-face avec Mirante dans le temps additionnel (45e+2).

Au retour des vestiaires, les Transalpins se faisaient rejoindre. Après une combinaison initiée par Pogba, Fernandes trouvait Cavani qui, en une touche, à l’entrée de la surface, envoyait le cuir dans la lucarne de Mirante (2-2, 48e). L’Uruguayen était tout près du doublé sur un centre en retrait de Luke Shaw quelques minutes plus tard, mais son tir du gauche s’envolait dans le ciel de Manchester (54e). El Matador ne se loupait pas, peu après l’heure de jeu, et suivait bien pour reprendre victorieusement une frappe d’Aaron Wan-Wissaka mal repoussée par Mirante (3-2, 64e). L’ancien Parisien, encore lui, obtenait un penalty généreux que Fernandes ne se faisait pas prier pour convertir en but (4-2, 71e). MU allait creuser l’écart face à des Romanistas dépassés. Fernandes, dans tous les bons coups, trouvait Pogba dans la surface. Le champion du monde 2018 catapultait une tête dans la lucarne de Mirante (5-2, 75e). Lancé en profondeur par Cavani, Mason Greenwood, entré en jeu en fin de match, parachevait le succès face à un Mirante défaillant (6-2, 86e). Jeu, set et match MU !

Les résultats du soir :

  • Villarreal 2-1 Arsenal (Trigueros 5e, Albiol 29e – Pépé s. p. 73e)

  • Manchester United 6-2 AS Roma (B. Fernandes 9e et 71e s. p., Cavani 48e et 64e, Pogba 75e, Greenwood 86e – Pellegrini s. p. 15e, Dzeko 34e)

Footmercato

Depuis plus d’un an maintenant, le Betis Séville tente de prolonger le contrat d’Aissa Mandi. Libre en fin de saison, l’international algérien n’est pas tombé d’accord et va donc vraisemblablement quitter le club cet été. Et il ne manque pas de prétendants.

La suite après cette publicité

Selon les informations de Estadio Deportivo, même si l’Inter Milan semble toujours être le mieux placé pour récupérer le défenseur de 29 ans, Villarreal est aussi rentré dans la course cette semaine. Le Sous-Marin jaune, qui ne compte pas lever l’option d’achat de Juan Foyth, apprécierait le profil de l’ancien défenseur rémois capable de jouer à droite et dans l’axe de la défense et surtout peu coûteux. Reste à savoir quelle destination choisira Aissa Mandi.

Footmercato

Dans une course au titre, chaque point est important. Et après le triste match nul du Real Madrid contre le Betis Séville (0-0), le FC Barcelone voulait en profiter pour revenir à hauteur de son ennemi juré, le tout avec un match en moins. Pour cela, il fallait disposer de Villarreal ce dimanche après-midi au Stade de la Cerámica dans le cadre de la 32e journée de Liga. Un sous-marin jaune qui jouait aussi très gros avec la cinquième place en ligne de mire. Concernant les locaux, Unai Emery partait sur un 4-4-2 avec Moreno-Alcacer devant et le Français Capoue au milieu. Le Barça commençait en 3-5-2 avec Messi et Griezmann en attaque.

La suite après cette publicité

Après leur joli succès face à Getafe jeudi soir, les Blaugranas commençaient bien cette rencontre avec une belle occasion de Griezmann qui, après un service intéressant de De Jong, était contré (7e). Passeur sur l’action précédente, le milieu néerlandais se voyait ensuite ouvrir le score en reprenant un centre de Jordi Alba au second poteau mais Asenjo sortait une parade exceptionnelle sur sa ligne. Les joueurs d’Unai Emery ne voyaient pas le jour et Asenjo gagnait encore un duel avec Messi (18e). Mais dans le foot, il suffit parfois d’une occasion pour marquer. Et les Catalans laissaient trop d’espaces, et Villarreal en profitait.

Le Barça ne lâche pas les deux clubs madrilènes

Sorti de sa défense, Pau Torres lançait parfaitement Chukwueze qui profitait de la glissade de Jordi Alba pour se présenter face à Ter Stegen, l’éliminer et marquer dans le but vide (27e, 1-0). De quoi piquer le Barça qui réagissait. Asenjo étant avancé, Griezmann prenait parfaitement l’information et lobait le gardien du sous-marin jaune (28e, 1-1). En forme ce dimanche, le Français voyait double derrière en profitant d’une erreur de Foyth (35e, 1-2). Le Barça menait donc 2-1 à la pause mais «Grizou» aurait pu signer un triplé sans un bon Asenjo (44e). A la pause, Ronald Koeman faisait du coaching en lançant Dest à la place de Sergi Roberto. Le début du deuxième acte était bien moins intéressant jusqu’à l’heure de jeu et cette tentative de Capoue sortie par le gardien allemand (63e).

Villarreal n’arrivait pas à égaliser, et perdait même un élément. Auteur d’un tacle sur le dessus de la cheville de Messi, Trigueros était expulsé par l’arbitre (65e). En supériorité numérique, les Blaugranas ne prenaient pas forcément le dessus dans le jeu malgré une frappe de Moriba (72e). La preuve avec cette grosse opportunité pour Moreno qui ne trouvait pas le cadre de peu dans la surface (78e). De Jong répondait avec un lob juste à côté (84e). Même si les locaux mettaient en place un gros pressing, le Barça tenait, s’imposait (2-1) et revenait à hauteur du Real Madrid et à deux points de l’Atlético, qui défie l’Athletic dans la soirée (21h). Villarreal est toujours septième.

Le classement de Liga ici.

Footmercato

La suite après cette publicité

À 24 ans, Pau Torres est un nom à la mode en ce moment. Le défenseur central espagnol de Villarreal est dans les petits papiers de toutes les plus grosses écuries européennes. En Espagne, les deux mastodontes, le Real Madrid et le FC Barcelone, rêvent de le récupérer.

Selon les informations de Sport, plusieurs clubs sont venus aux renseignements concernant Pau Torres. En Angleterre notamment avec les deux Manchester. Mais le jeune défenseur, formé à Villarreal et véritable enfant du club, n’a pas encore décidé pour son avenir. « Pour l’instant, j’ai un contrat (jusqu’en 2024) et je sais que j’ai encore une marge de progression. Je sais que je suis dans un club où je serai bien traité, je ne manquerai de rien et c’est très important pour moi », avait-il expliqué. Il va falloir être convaincant pour l’attirer dès cet été.

Footmercato

Sur la pelouse de l’Estadio Mendizorrotza, Alaves et Villarreal croisaient le fer ce mercredi dans le cadre de la 31e journée de Liga. Seizièmes au coup d’envoi, les locaux ont créé la surprise en s’imposant 2-1 face au sous-marin jaune, sixième.

La suite après cette publicité

Dans l’autre match du soir, Elche et Valladolid se défiaient à l’Estadio Manuel Martínez Valero et cette rencontre s’est terminée sur un match nul 1-1.

Les résultats de 21h :

  • Alavés 2-1 Villarreal : Joselu (17e), Mendez (80e) ; Alcacer (50e)

  • Elche 1-1 Valladolid : Fidel (22e) ; Olaza (86e)

Footmercato

Alors que le Real Madrid n’a pas réussi à prendre le meilleur sur Getafe (0-0), Villarreal s’est dans le même temps largement imposé sur la pelouse de Levante (5-1), ce dimanche soir. Postigo (9e) a donné l’avantage au Sous-Marin Jaune en marquant contre son camp (9e) avant que l’intraitable Gerard Moreno ne fasse le break (13e).

La suite après cette publicité

Si Malsa a redonné un petit espoir aux siens en réduisant la marque (21e), Chukwueze, auteur d’un doublé (63e, 75e) et Vezo (72e), qui a lui aussi trompé son propre gardien, ont scellé la victoire des hommes d’Unai Emery. Villarreal (5ème, 49 points) reste en bonne position pour l’Europe en fin de saison alors que Levante (9ème, 38 points) demeure englué dans le ventre de mou de la Liga.

Retrouvez le classement de Liga

Footmercato