Catégories

Thierry Laurey

Catégories

Une nouvelle ère pourrait s’ouvrir au Paris FC dans les prochaines heures. Après un beau parcours en Ligue 2 la saison dernière avec le club parisien (5ème), René Girard a hissé les siens jusqu’aux play-offs d’accession en Ligue 1. Malheureusement, la belle aventure s’est stoppée face à Grenoble (0-2). Après cette déception sportive, les dirigeants du club francilien songeraient fortement à se séparer de leur entraîneur.

La suite après cette publicité

Selon les informations de RMC Sport, le Paris FC aurait engagé des négociations à l’amiable avec Girard dans le cadre d’une future séparation. En parallèle, la piste menant à Thierry Laurey se serait sensiblement réchauffée ces dernières heures. Selon nos informations, l’intéressé aurait même déjà paraphé son bail avec le club présidé par Pierre Ferracci.

Footmercato

C’était annoncé depuis quelque temps maintenant, c’est désormais officiel : Thierry Laurey n’est plus l’entraîneur de Strasbourg. Après cinq ans passés en Alsace et après avoir fait monter le club en Ligue 1 puis l’avoir maintenu, le technicien français de 57 ans n’a pas prolongé son contrat. Le club a officialisé son départ ce lundi, un jour après la fin du championnat.

La suite après cette publicité

« Le Racing Club de Strasbourg Alsace a décidé de ne pas prolonger le contrat de son entraîneur, Thierry Laurey. Après cinq années marquées par une montée en Ligue 1, une victoire en Coupe de la Ligue, et quatre maintiens, une page se tourne », peut-on lire dans ce communiqué. Le président Marc Keller a également réagi. « Avec Thierry, nous avons vécu une très belle aventure, avec des moments forts et des périodes plus difficiles durant lesquelles le club est toujours resté soudé. Nous allons vivre une cinquième saison de suite en Ligue 1, et je remercie Thierry d’y avoir contribué. Je rends hommage à son professionnalisme et à son engagement. »



Footmercato

Alors qu’on sait depuis plusieurs semaines déjà que Thierry Laurey est sur le départ, l’actuel entraîneur du Racing Club de Strasbourg pourrait prendre la direction des Girondins de Bordeaux. Son contrat avec le club alsacien prend fin en juin prochain et selon les informations de Dernières Nouvelles d’Alsace, il discuterait actuellement avec les dirigeants bordelais.

La suite après cette publicité

Le manager strasbourgeois, en poste à la Meinau depuis 2016, pourrait succéder à Jean-Louis Gasset après avoir remonté, et maintenu, Strasbourg dans l’élite du football français depuis 2017. Interrogé sur ce sujet à la fin de l’entraînement de ce mercredi par Alsa’Sports, le technicien de 57 ans a démenti les informations. « C’est une connerie. En tout cas de mon côté, il n’y a rien. Je ne peux pas dire si je serai ou non entraîneur de Strasbourg la saison prochaine, la seule certitude, c’est que ce sont des conneries », a-t-il lancé. Alors simple coup de bluff ?

Footmercato

Arrivé à Strasbourg en 2016, Thierry Laurey devrait très certainement quitter le club cet été. En fin de contrat en juin prochain, le coach de 57 ans n’a toujours pas prolongé son contrat et les dirigeants strasbourgeois lui cherchent déjà un successeur.

La suite après cette publicité

Après avoir fait monter le club en Ligue 1 et après l’avoir maintenu plus de trois saisons dans l’élite, Thierry Laurey pourra partir la tête haute. Selon les informations de l’Équipe, l’ex-milieu international quittera le club en fin de saison. Marc Keller, président du RCSA, a coché le nom d’Olivier Dall’Oglio pour lui succéder. Mais il faudra encore assurer le maintien cette saison pour partir tranquillement du club qu’il avait rejoint il y a cinq ans.

Footmercato

Lors de la rencontre entre Lille et Strasbourg, Thierry Laurey avait dû quitter le banc de touche après avoir été victime de maux de ventre. Il avait, par la suite, été pris en charge par un médecin. Les dernières nouvelles sont rassurantes.

La suite après cette publicité

Selon les informations de l’Équipe, l’entraîneur de 57 ans a bien dirigé l’entraînement de Strasbourg ce lundi. Il semble donc remis de ses douleurs du week-end et pourra donc logiquement être présent lors de la traditionnelle conférence de presse de ce mardi avant d’affronter Monaco mercredi à 21 heures.

Footmercato

Thierry Laurey n’a pas vraiment vu le match nul de Strasbourg à Lille (1-1). À peine revenu sur son banc à la pause, l’entraîneur a eu de soudains maux de ventre et a préféré revenir dans le vestiaire pour se reposer et être examiné par un médecin. Une ambulance est même venue par précaution, avant de repartir sans le technicien de 57 ans. Selon son adjoint Fabien Lefèvre, Laurey va mieux, comme il l’a confié en conférence de presse.

La suite après cette publicité

«Ça va ! Il va bien, il va partir avec le président et le docteur par précaution. Du match, il n’a pas vu grand-chose, il était en salle de soins, allongé. On l’a géré, on sait comment travaille le coach, on essaie d’avoir son exigence. On a pris le match en cours, il a fallu vite se mettre dedans. On a pris le relais pour essayer d’être sa voix et son oeil, même s’il a un œil un peu plus fin.»

Footmercato

La suite après cette publicité

Après avoir débuté l’année 2021 par trois succès, Strasbourg a connu un coup d’arrêt. En effet, les Alsaciens ont concédé deux nuls. Le premier face à Dijon (1-1, 24 janvier), le second contre Brest (2-2, 3 février). Entre ces deux rencontres, ils se sont inclinés 1 à 0 à domicile face au Stade de Reims (31 janvier). Le RCSA voulait mettre un terme à cette série ce week-end.

Laurey ne comprend pas pourquoi Marcelo n’a pas été expulsé

Mais la mission s’annonçait périlleuse face à une équipe de l’Olympique Lyonnais qui enchaîne les victoires. Finalement, Strasbourg s’est incliné 3 à 0 au Groupama Stadium après des buts de Memphis Depay (20e et 68e) et de Karl Toko Ekambi (30e). Une rencontre où les visiteurs ont d’ailleurs été réduits à dix très rapidement après l’expulsion d’Adrien Thomasson à la 15ème, suite à un deuxième carton jaune. Après la rencontre, Thierry Laurey est revenu sur le sujet tout en poussant un coup de gueule.

«Rien, ça ne m’inspire rien du tout (la défaite, ndlr). On se retrouve à dix de manière un peu bête je vais dire. Ce sont des choses qui peuvent arriver. Malheureusement, je trouve que l’arbitre a sorti le deuxième carton jaune assez vite. Par contre, il ne l’a pas sorti du tout sur la main volontaire en début de deuxième mi-temps de Marcelo. Cela aurait valu aussi un carton rouge pour Marcelo (…) J’aurais aimé voir le match à onze contre onze quand même un peu plus longtemps pour être honnête. Après, tu le perds tu le perds. On a jamais dit qu’à onze on aurait battu Lyon. Je dis simplement, en tant que puriste, j’aurais aimé voir le match à onze contre onze».

Le coach de Strasbourg accuse

Relancé sur l’expulsion de son joueur, le technicien de 56 ans a été beaucoup plus incisif par la suite.«Tu l’as vu poser un tacle entre temps ou pas ? Alors ce sont forcément des mots. Des mots qui ne sont pas non plus…pour info, il y a un joueur d’une grande équipe française qui est venu à Strasbourg cette année qui a pulvérisé le juge de touche. Quand je dis pulvériser, je veux dire insulte sur insulte. Il n’a même pas pris un carton jaune. On ne lui a même pas fait une remarque. Nous, on a un joueur qui a dit un mot de travers il a pris un carton rouge. Je ne dis pas que c’est bien ce qu’il a fait, je dis simplement qu’au bout d’un quart d’heure de jeu, tu peux avoir un peu plus de calme et de maîtrise».

Puis il a ajouté : «car encore une fois Marcelo, vous avez vu sa main ou pas ? Elle est volontaire ou pas ? (le journaliste répond oui) Donc est -ce qu’il y a un avantage pour mon attaquant ou pas ? C’est la raison avancée par l’arbitre. Le ballon bénéficie à votre attaquant…je veux savoir quand le ballon bénéficie à mon attaquant. Par contre, la main est volontaire. Si Marcelo est expulsé au bout de 4 minutes en deuxième mi-temps, ce n’est pas la même histoire. Je ne dis pas qu’on aurait gagné encore une fois mais je dis simplement que ça rétablit l’égalité et on peut peut-être voir autre chose je ne sais pas (…) Il y a deux poids deux mesures. Il y a eu déjà un exemple avec un grand club français contre nous. Là il y a un deuxième exemple. Ce serait bien quand même qu’on soit arbitré de la même façon surtout quand ton joueur est expulsé au bout de quinze minutes. Il faut que les joueurs soient sanctionnés de la même façon». Le message est passé !

Footmercato

Depuis quelques mois maintenant et le fiasco Mediapro, les droits TV sont au cœur de l’actualité. Alors que le lot du groupe sino-espagnol, qui détenait 80% des droits de Ligue 1 et Ligue 2, va être remis en jeu via un appel d’offres, Maxime Saada, le président du groupe Canal, a lui demandé à ce qu’on en fasse de même avec les matches diffusés sur sa chaîne. Une demande qui fait parler, d’autant plus que ce dernier a développé ses projets dans un entretien cette semaine.

La suite après cette publicité

Et du côté du RC Strasbourg Alsace, une personne n’a pas apprécié : Thierry Laurey. L’entraîneur du RCSA a en effet recadré Maxime Saada, comme le relaye RTL : «ce n’est pas le patron. Déjà. Ce n’est pas lui qui met la thune. (…) Qu’il me parle argent, business mais qu’il ne parle pas football. (…) Il va nous changer la règle du hors jeu et des mains aussi peut-être ?» Voilà qui est dit.



Footmercato