Catégories

Thiago Mendes

Catégories

La suite après cette publicité

Brillant avec l’Olympique Lyonnais cette saison, Thiago Mendes (28 ans) justifie enfin toutes les attentes placées en lui à son arrivée dans le Rhône. Interrogé en conférence de presse sur ce renouveau, le milieu brésilien a concédé qu’il avait envisagé quitter l’OL l’été dernier. Mais le directeur sportif Juninho, l’a convaincu de rester en lui maintenant toute sa confiance. Un discours payant surtout si l’on se réfère aux récentes prestations de l’ancien Lillois.

« On a beaucoup parlé avec Juninho. À un moment, je lui ai dit que je voulais partir, mais il m’a dit non. Il n’a pas voulu que je parte. Il m’a dit que les beaux jours allaient venir. J’ai beaucoup travaillé. Aujourd’hui, je cueille les fruits de ce travail et de cette discussion, » a ainsi expliqué Mendes. Cela valait le coup d’attendre pour les supporters lyonnais…

Footmercato

Trois jours après avoir été tenu en échec par Brest (2-2), l’Olympique Lyonnais se déplace à Nice à l’occasion de la 16e journée de Ligue 1. Un match qui doit permettre aux Gones de rebondir et d’affirmer leurs ambitions en prenant provisoirement le fauteuil de leader avant le Lille – PSG de dimanche soir.

La suite après cette publicité

Pour cette partie, Rudi Garcia dispose d’un groupe de 20 joueurs avec pour seul absent notable Thiago Mendes. Le Brésilien de 28 ans avait écopé de trois matchs de suspension (dont un match avec sursis) après son tacle dangereux sur Neymar dimanche dernier.



Footmercato

La suite après cette publicité

Depuis dimanche soir, Thiago Mendes a vécu des jours difficiles. Auteur d’une grosse faute sur Neymar durant le temps additionnel du choc de la 14e journée de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais (0-1), le milieu de terrain brésilien a reçu d’innombrables menaces de la part de fans du numéro 10 parisien. Au vu des images, beaucoup craignaient une nouvelle terrible blessure à la cheville de l’international auriverde.

A final, Neymar ne souffre que d’une grosse entorse. Mieux, il pourrait même être présent dimanche prochain pour le choc de la prochaine journée de L1 à Lille. Plus de peur que de mal. Ce qui a sans doute joué en faveur du Brésilien de l’OL. La commission de discipline de la LFP vient en effet d’officialiser la sanction prononcée contre Mendes. L’ancien Dogue a écopé de trois matches de suspension, dont un avec sursis.

Pour le reste, Andrew Gravillon a pris deux matches suite à son expulsion hier soir face au PSG (2-0). Même sanction pour Paul Lasne, exclu hier soir à l’occasion du match entre l’OL et Brest. Enfin, André Villas-Boas devra se passer de Pape Gueye pendant un match. Le jeune milieu sévèrement expulsé hier contre Rennes n’a logiquement pas été durement sanctionné.

Communiqué de la LFP

Trois matchs de suspension dont un match avec sursis

Thiago MENDES (Olympique Lyonnais)

Deux matchs de suspension

Andrew GRAVILLON (FC Lorient)

Paul LASNE (Stade Brestois 29)

Deux matchs de suspension dont un match avec sursis

Axel DISASI (AS Monaco)

Un match de suspension

Pape GUEYE (Olympique de Marseille)

Morgan SCHNEIDERLIN (OGC Nice)

Un match ferme suite à un troisième avertissement dans une période incluant 10 rencontres de compétition officielle (Ligue 1 Uber Eats, Coupe de France) ou par révocation du sursis. La sanction prend effet à partir de mardi 22 décembre 2020 à 0h00

Ludovic BLAS (FC Nantes)

Thomas DELAINE (FC Metz)

FABIO (FC Nantes)

Youssouf FOFANA (AS Monaco)

Amine GOUIRI (OGC Nice)

Presnel KIMPEMBE (Paris Saint-Germain)

Enock KWATENG (FC Girondins de Bordeaux)

Habib MAIGA (FC Metz)

Harold MOUKOUDI (AS Saint-Etienne)

OTAVIO (FC Girondins de Bordeaux)

Alexandre OUKIDJA (FC Metz)

Footmercato

La suite après cette publicité

Plus de peur que de mal. Neymar ne sera finalement indisponible que quelques jours d’après Thomas Tuchel. Le coach parisien a confié plus tôt dans la journée qu’il espérait voir la star parisienne remise sur pieds pour la rencontre à Lille dimanche prochain. Une bonne nouvelle pour le PSG et le Brésilien, tant on a craint une grave blessure à la cheville dans les derniers instants de la rencontre face à l’OL. Thiago Mendes n’a lui pas été épargné. Coupable d’un excès d’engagement et d’abord sanctionné d’un jaune, il a fini par être expulsé après visionnage de la vidéo.

Un carton rouge lourd de conséquences car le Brésilien va être suspendu pour la réception de Brest demain pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. De quoi faire enrager Rudi Garcia, qui, privé du milieu de terrain défensif, espère un geste de la commission de discipline étant donné que Neymar va beaucoup mieux. «J’espère une décision juste de la part de la commission, qu’elle sera indulgente car tout le battage médiatique ne me plaît pas. Je ne conteste pas (la faute). En plus de faire un match fantastique, il a joué le ballon et a eu la malchance que le pied de Neymar se bloque sous sa fesse. Ça ne méritait pas l’expulsion. Je suis très content que ça soit une blessure très légère.»

Rudi Garcia monte au créneau pour Thiago Mendes

Pour l’entraîneur de l’OL, la sanction à l’encontre de son joueur devrait être réduite. «Heureusement, il n’y a donc pas de blessure sérieuse, contrairement à ce que sa sortie sur civière pouvait laisser entendre. Je suis très content que ce soit une blessure légère et qu’il puisse rejouer très vite» relativise Rudi Garcia, qui a ensuite soutenu Thiago Mendes, cible de messages parfois haineux sur les réseaux sociaux depuis son contact avec Neymar dimanche soir.

« Ca ne devrait pas exister. On parle de respect, mais le mot est galvaudé. Il n’y a jamais eu autant d’insultes et de menaces de mort sur les “réseaux car sociaux” (rires). Il y a plein de choses bafouées. On n’est pas ici pour parler de politique, mais on voit combien le monde est secoué. C’est un peu le monde à l’envers: ce sont les policiers qui sont dans la mire des médias et non pas les casseurs, par exemple. On est dans un monde sens dessus dessous. Il faut arrêter cette course à la polémique. J’espère que pour Thiago il y aura une sanction juste.» Le message est passé.

Footmercato

Neymar a eu très peur. Sorti sur civière, en pleurs, suite à une grosse faute de Thiago Mendes lors du choc PSG-OL (0-1), l’attaquant du Paris Saint-Germain a bien cru devoir rester éloigné des terrains durant plusieurs mois. Au final, Neymar ne devrait être indisponible que trois semaines, au maximum.

La suite après cette publicité

Une bonne nouvelle pour l’ancien Blaugrana, mais aussi pour Thiago Mendes. Après s’être publiquement excusé, le milieu de terrain de l’OL a en effet reçu des menaces sur les réseaux sociaux indique Le Progrès. La compagne du joueur a d’ailleurs déclaré : « tous les messages et audio menaçants que je reçois pour mes enfants et ma famille, je suis en train de les envoyer à la police », relaie le quotidien local.

Footmercato

La suite après cette publicité

Du côté du PSG, on a longtemps cherché la meilleure équation au milieu de terrain, Thomas Tuchel se permettant même de reculer d’un cran sa recrue Danilo, sentinelle de référence au Portugal. L’entraîneur allemand pensait avoir trouvé une bonne formule ces derniers temps avec un 3-5-2 et le retour de l’incontournable Marco Verratti. Mais face à l’Olympique Lyonnais dimanche soir, le petit Italien et son adjudant Leandro Paredes n’ont pas fait le poids face au trio lyonnais composé de Thiago Mendes, Lucas Paqueta, Houssem Aouar. Pendant que Tuchel multiplie les brouillons, Rudi Garcia a rendu une copie parfaite en alignant régulièrement ces trois joueurs ensemble.

À Thiago Mendes le rôle de sentinelle, de gratteur de ballons, avec une dimension physique supérieure, à Houssem Aouar la responsabilité du liant entre les lignes, de se déplacer dans les bons intervalles et de lâcher la passe qui tue, à Lucas Paqueta le travail de harcèlement permanent et la volonté de jouer vers l’avant. L’association fonctionnement clairement et elle a totalement dominé l’entrejeu du PSG dimanche soir au Parc des Princes. De quoi ravir Rudi Garcia.

Rudi Garcia a le choix

« On a d’excellents joueurs dans cette zone-là, ce n’est donc pas un hasard si on joue à 3 au milieu. On a la « malchance » de pouvoir travailler toute la semaine, sur des circuits préférentiels, des déplacements combinés. On a beaucoup de milieux mais ils sont plutôt complémentaires, avec des qualités différentes. Le seul vraiment défensif à 100 %, c’est Mendes, il a fait un match énorme. Grâce à Maxence (Caqueret, ndlr), Paqueta, Guimarães et Aouar – c’est pour ça que c’est dur pour Jean Lucas – j’ai des solutions différentes et l’équipe s’en porte bien, je suis d’accord », a expliqué le coach lyonnais en conférence de presse.

Abondance de biens ne nuit pas, et l’OL, et plus particulièrement son directeur sportif Juninho, a été bien inspiré d’aller chercher un Lucas Paqueta en échec à l’AC Milan. Contre le PSG, le Brésilien a été dans tous les bons coups, et a brillé par son abattage, harcelant sans cesse le porteur du ballon, avec une saine agressivité. Et lorsque Rudi Garcia a décidé de lancer du sang neuf, ce sont Caqueret et Bruno Guimarães qui ont fait leur apparition, amenant leur aisance technique dans la sortie du ballon. C’est sûrement beaucoup pour une équipe qui ne joue pas en milieu de semaine, mais cela fait gagner des matches.

Footmercato

Hier soir, le Paris Saint-Germain a vécu une sale soirée. Très décevants sur le terrain, les hommes de Thomas Tuchel n’ont pas confirmé les espoirs aperçus contre Manchester United, Montpellier et l’Istanbul Basaksehir. Mais hier, les Parisiens ont surtout été touchés par la sortie sur civière de Neymar après un tacle non maîtrisé de Thiago Mendes. En attendant d’en savoir davantage sur la blessure du Brésilien, le milieu de l’Olympique Lyonnais a rapidement tenu à s’excuser publiquement.

La suite après cette publicité

« Bonsoir tout le monde, je viens m’excuser auprès de Neymar. J’espère qu’il va bien. Je n’ai eu aucune intention de le blesser. On sait que Neymar est l’un des meilleurs joueurs du monde. Comme tout le peuple brésilien, j’admire son football. J’espère qu’il n’y a rien de grave et qu’il pourra récupérer rapidement et redonner de la joie aux supporters. Je réitère mes plus plates et sincères excuses », a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Instragram.



Footmercato

Après une première saison délicate, Thiago Mendes (28 ans) a songé à quitter l’Olympique Lyonnais. Déçu par certains rumeurs sur son hygiène de vie notamment, le milieu brésilien s’est finalement résolu à rester et répondre aux attentes. Un choix qui s’est avéré payant et l’ancien Lillois a enfin lancé son aventure lyonnaise. Mais pendant sa période de réflexion sur son avenir, le principal protagoniste a pu compter sur un soutien de choix : Juninho. Dans une interview accordée à l’Equipe, Mendes a évoqué l’importance du directeur sportif au moment de trancher sur son futur.

La suite après cette publicité

« On a une relation très ouverte, sincèrement, on se parle beaucoup. Quels que soient les moments difficiles que j’ai pu vivre à l’Olympique Lyonnais, il a toujours été là. On a toujours beaucoup discuté et échangé, même encore aujourd’hui alors que ma situation sportive est meilleure. Lorsque j’ai voulu être transféré, il a su trouver les bons mots avec moi, en restant positif. Il m’a expliqué qu’il fallait que je sois patient, que j’allais surmonter mes difficultés, que j’allais y arriver. Je savais que des joueurs à mon poste étaient arrivés ou allaient venir. Mais, pour moi, ce n’est pas un problème, c’est plutôt une valeur supplémentaire pour le club de prendre des joueurs de ce talent, c’est positif au final pour l’OL, » a ainsi confié Thiago Mendes. L’OL peut aujourd’hui se satisfaire de ce choix…

. »

Footmercato

La suite après cette publicité

Bruno Guimarães, Lucas Paqueta, Thiago Mendes, Jean Lucas. Les Brésiliens sont nombreux au milieu de terrain du côté de l’Olympique Lyonnais. Si le dernier arrivé, Paqueta, semble avoir une longueur d’avance de par son statut, les trois autres se battent pour la ou les places restantes chaque week-end. Après avoir séduit dès ses premières rencontres, Bruno Guimarães marque le pas, tandis que Thiago Mendes, décevant lors de sa première saison, a repris du poil de la bête. En conférence de presse, Rudi Garcia a fait le point sur la rude concurrence entre ses Brésiliens.

Footmercato

Depuis son arrivée en terre rhodanienne au cours de l’été 2019, Thiago Mendes ne vit pas un long fleuve tranquille, loin de là. Critiqué par ses propres supporters pour son hygiène de vie déplorable, le milieu de terrain brésilien s’est ce week-end retrouvé au coeur d’une nouvelle polémique. En effet, l’ancien Lillois est soupçonné d’avoir insulté un employé d’aéroport dans une vidéo publiée par le club lyonnais avant que ce dernier ne se rendre à Lorient dimanche (1-1). Des soupçons que le Lyonnais a tenu à très rapidement démentir sur son compte Instagram.

«Dans une vidéo publiée par le club lui-même, seulement les personnes malveillantes avec l’intention de me faire du mal pourraient entendre quelque chose qui n’existe pas dans la réalité, a écrit le milieu de terrain. À aucun moment, je n’ai offensé ou dénigré l’image de qui que ce soit. Nous devons avoir du respect les pour les autres et je n’en ai jamais manqué, tant dans ma carrière que dans ma vie privée. Je demande plus de prudence avec des évaluations erronées et de ne pas divulguer des informations lorsque vous n’êtes pas sûrs. Je vous remercie.»



Footmercato