Catégories

Piotr Zieliński

Catégories

Dix jours après leur dernier match, les formations de Serie A retrouvaient les terrains cet après-midi, pour le compte de la 15e journée. Après le festival de l’Inter (6-2), nouveau leader, face à Crotone un peu plus tôt, sept matches étaient au programme à partir de 15h30 ! En haut de classement, les bonnes opérations du jour sont à mettre à l’actif de la Roma, qui s’en est une nouvelle fois remise à son buteur bosnien Edin Dzeko pour s’imposer face à la Sampdoria (1-0) et conforter sa troisième place derrière les deux Milan. Juste derrière la Louve au classement, on retrouve le Napoli qui, après trois matches sans succès, s’est imposé sur la pelouse de Cagliari (1-4). Piotr Zielinski s’est offert un doublé, alors que Chucky Lozano et Lorenzo Insigne, sur penalty, ont corsé l’addition une fois les Sardes réduits à dix (Lykogiannis, 65e).

La suite après cette publicité

Toujours dans la partie haute du classement, le “choc” de cet après-midi mettait aux prises deux équipes louées pour leur jeu léché. L’Atalanta et Sassuolo. Et ce sont les joueurs de Gian Piero Gasperini qui ont largement dominé les débats. Un doublé de Duvan Zapata et des buts de Pessina, Gosens et Muriel ont permis à l’Atalanta de l’emporter 5-1 face à Jérémie Boga et consorts. Au classement, la Dea (6e) recolle un point derrière sa victime du jour. Jolie surprise de cette saison, l’Hellas Vérone a de son côté profité d’une Spezia réduite à dix et d’un but de Mattia Zaccagni pour empocher un 6e succès qui le place huitième, devant la Lazio. Des Romains qui font les montagnes russes depuis plusieurs semaines. Cet après-midi, la bande à Inzaghi a été accrochée sur la pelouse du Genoa (1-1), pourtant 19e. Ciro Immobile avait ouvert le score sur penalty. Malgré 90 minutes pour Franck Ribéry, pas de but pour la Fiorentina face à Bologne (0-0). En bas de classement, bonne opération du Torino qui, grâce à sa victoire à Parme (0-3), sort de la zone rouge.

Le classement de Serie A.

Les résultats de la 15e journée

AS Roma 1 – 0 Sampdoria : Dzeko (73e) pour la Roma

Atalanta 5 – 1 Sassuolo : Zapata (11e, 49e), Pessina (45e), Gossens (57e) et Muriel (68e) pour l’Atalanta ; Chiriches (75e) pour Sassuolo

Cagliari 1 – 4 Naples : Joao Pedro (60e) pour Cagliari ; Zielinski (25e, 62e), Lozano (74e) et Insigne (85e, s.p) pour Naples

Fiorentina 0 – 0 Bologne

Genoa 1 – 1 Lazio : Destro (58e) pour le Genoa ; Immobile (15e, s.p.) pour la Lazio

Parme 0 – 3 Torino : Singo (8e), Izzo (88e), Gojak (90e+5) pour le Torino

Spezia 0 – 1 Hellas Vérone : Zaccagni (75e) pour l’Hellas

Footmercato

Pour le compte de la seconde journée de Serie A, deux belles rencontres étaient au programme ce dimanche après-midi. L’AC Milan se déplaçait sur la pelouse du promu Crotone pendant que le Napoli accueillait lui le Genoa avant le choc de la soirée entre l’AS Roma et la Juventus. Dominateurs dans ce match, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic se créaient quelques belles occasions mais devaient attendre la 45e minute de jeu et une faute adverse pour obtenir un penalty et prendre l’avantage par l’intermédiaire de Franck Kessie, qui profitait de l’absence du géant suédois pour transformer ce coup de pied arrêté aux six mètres. Au retour des vestiaires, Brahim Diaz creusait rapidement l’écart et débutait parfaitement sa saison sous ses nouvelles couleurs. Un but qui suffisait aux Milanais qui profitaient du manque de lucidité de leurs adversaires pour ainsi l’emporter et grimper sur le podium du Calcio (0-2).

Dans l’autre rencontre de l’après-midi, le Napoli démarrait également très fort et n’avait besoin que de dix minutes pour prendre l’avantage par l’intermédiaire de Hirving Lozano qui transformait l’offrande de Mertens en but. Il ne se passait plus grand-chose avant la seconde période qui était elle bien différente. En effet, dès la reprise, Zielinski puis Mertens corsaient l’addition avant que Lozano ne vienne s’offrir un doublé peu après l’heure de jeu. Le Macédonien Elif Elmas voulait lui aussi participer au spectacle et offrait aux siens un cinquième but après un gros effort individuel (69e). Mais ces cinq buts ne suffisaient pas au bonheur des Napolitains qui voyaient Politano clore les débats à vingt minutes du terme et ainsi mettre fin à la désastreuse soirée de Federico Marchetti (6-0).

Footmercato