Catégories

Matchs Amicaux

Catégories

Ce mercredi, le Portugal disputait son deuxième et dernier match de préparation avant le début de l’Euro. Après son match nul 0-0 face à l’Espagne, et après avoir craint d’être aussi touché par le Covid (avec l’annonce de cas positifs dans la sélection espagnole), les coéquipiers de Cristiano Ronaldo espéraient se rassurer et faire le plein de confiance face à Israël. Pour cette rencontre, Fernando Santos alignait ce qui ressemblait fortement à une équipe type. CR7 menait l’attaque avec Bernardo Silva et Diogo Jota. Bruno Fernandes et Ruben Neves étaient alignés dans l’entrejeu. Du côté de la formation israélienne, le coach Willi Ruttensteiner misait sur une équipe assez jeune pour tenter de jouer un mauvais tour aux Portugais.

La suite après cette publicité

Sans surprise, dès le début de la rencontre, le Portugal se montrait très entreprenant. Cristiano Ronaldo allumait la première mèche après moins d’une minute de jeu. Le quintuple Ballon d’Or était comme bien souvent très entreprenant sur le front de l’attaque. Mais il n’était pas le seul. Bruno Fernandes, qui n’avait pas participé à la rencontre face à l’Espagne, était, lui aussi, bien inspiré. Il n’était pas loin d’être décisif en délivrant un bon centre sur la tête de Diogo Jota (9e) ou en reprenant d’une belle volée une ouverture de Neves (15e). À force de pousser, le milieu de Manchester United trouvait la faille. Il reprenait au point de penalty un excellent centre de João Cancelo (1-0, 42e). Un but qui allait en amener un autre dans la foulée. Et qui d’autre que CR7 pour y aller de son but. Le meilleur buteur de Serie A décochait une frappe puissante que le gardien israélien ne pouvait repousser (2-0, 44e).

Une animation offensive retrouvée

Ce but enfonçait un peu plus la tête des Israéliens qui ne parvenaient pas à sortir le cuir. Les attaquants Zahavi et Kinda touchaient que très peu de ballons. Les seules offensives étaient bien gérées par Pepe et Ruben Dias. De quoi donner de la confiance à l’équipe portugaise qui continuait de dérouler son jeu. Bernardo Silva distillait toujours plus de bons ballons à Ronaldo, Jota et consorts. William Carvalho, aligné en sentinelle ce soir, s’imposait sur tous les duels aériens. Bref, une physionomie idéale. Au fil du match, les espaces se multipliaient et Joao Cancelo en profitait lui aussi pour apporter le danger devant. Ses centres (63e, 72e) toujours plus précis posaient énormément de soucis à Marciano, le gardien israélien. Et le latéral finissait par marquer (3-0, 86e).

Ultra dominateur, le Portugal trouvait une nouvelle fois la faille. Bruno Fernandes venait récompenser son match très sérieux en inscrivant un doublé (4-0, 90e+1). Fernando Santos décidait d’ailleurs de changer toute sa ligne d’attaque avec les entrées de Guedes, André Silva et Goncalves. Comme pour illustrer la force offensive de son équipe. Le score ne bougera plus malgré ces entrées. Le Portugal s’impose tranquillement face à Israël (4-0). Une victoire tout en maîtrise qui donne de la confiance avant le début de l’Euro. Dans le groupe de la France, les coéquipiers de Fernando Santos seront assurément à prendre au sérieux.

Footmercato

Si Karim Benzema est sorti blessé avant la mi-temps contre la Bulgarie ce mardi (3-0) et que son état préoccupe tout le monde, on attendait aussi des nouvelles de Lucas Hernandez. Le défenseur du Bayern Munich, qui était incertain avant ce deuxième et dernier match de préparation à l’Euro 2020 au Stade de France, a en effet cédé sa place à Lucas Digne à la pause.

La suite après cette publicité

Après la victoire des Bleus, Lucas Hernandez a rassuré tout le monde à ce sujet : il se porte bien et ne souffre d’aucun pépin physique. «Tout va bien. C’était juste par précaution, on avait parlé avec le docteur et le coach, pour faire une période et voir les sensations que j’avais avec mon genou. Personnellement, je me sens très bien. Il n’y a pas de souci», a ainsi confié le Bavarois au micro de la Chaîne L’Equipe.

Footmercato

Répétition générale pour la Pologne ce mardi avant l’Euro 2020. La sélection dirigée par Paulo Sousa a arraché le match nul face à l’Islande à Poznan (2-2). Les partenaires de Robert Lewandowski, titulaire et qui est d’ailleurs devenu le joueur ayant disputé le plus de matchs avec le brassard de capitaine de l’histoire des Białe Orły, ont concédé l’ouverture du score sur une réalisation d’Albert Guðmundsson (26e), avant que Piotr Zielinski ne remette les deux équipes à égalité (34e).

La suite après cette publicité

En seconde période, les Islandais ont rapidement pris le dessus par l’intermédiaire de Birkir Bjarnasson (47e) face à des Polonais globalement décevants, qui ne se sont réveillés qu’en fin de partie. Karol Swiderski a évité à Paulo Sousa une deuxième défaite depuis son arrivée en réalisant un bel enchaînement contrôle poitrine frappe terminant sa course au fond des filets d’Alex Runar Runarsson (88e). La Pologne enchaîne donc un deuxième match nul après celui concédé face à la Russie (1-1, 1er juin). Pas forcément de quoi se rassurer avant le début des choses sérieuses, le 14 juin prochain contre la Slovaquie à l’Euro 2020.



Footmercato

Après sa belle victoire face à la Mauritanie (4-1), l’Algérie remettait le couvert dimanche soir au stade Mustapha Tchaker et accueillait le Mali. A cette occasion, le sélectionneur des Fennecs Djamel Belmadi alignait un 4-3-2-1 avec le seul Bounedjah en attaque. Comme face à la Mauritanie, les Fennecs peinaient à percer le coffre fort adverse.

La suite après cette publicité

Juste avant l’heure de jeu, Riyad Mahrez ouvrait le score pour les champions d’Afrique (1-0, 57e). L’opposition offerte par le Mali donnait clairement du fil à retordre aux hommes de Belmadi. Ces derniers se contentaient ainsi d’un nouveau succès en amical, mais cette fois par la plus petite des marges (1-0).

Footmercato

Trois jours après la lourde déconvenue à Nice contre l’équipe de France (0-3), dans un match frustrant disputé en majeure partie à 10 contre 11, le Pays de Galles jouait son deuxième et dernier match de préparation à l’Euro 2020 ce samedi contre l’Albanie, au Cardiff City Stadium. La sélection dirigée par Rob Page, qui a encore fait tourner en titularisant cette fois-ci Wayne Hennessey, Ben Davies, Aaron Ramsey ou encore Tyler Roberts, n’a pas pu faire mieux qu’un nul face aux Rouge et Noir (0-0).

La suite après cette publicité

Le Pays de Galles a dans l’ensemble contrôlé cette rencontre, globalement décevante, mais n’est pas parvenu à forcer le verrou albanais. Devant leurs fans, les Dragons ont poussé jusque dans les derniers instants du match, en multipliant notamment les corners. En vain donc pour les Gallois, qui ne se rassurent pas vraiment avant de rentrer dans le vif du sujet dans une semaine, contre la Suisse, à l’Euro 2020.

Footmercato

Dans une semaine exactement, l’Euro 2020 aura déjà débuté avec la première rencontre de ce Championnat d’Europe entre la Turquie et l’Italie. Mais en attendant, les amateurs de ballon rond avaient droit à un match XXL ce vendredi soir au Wanda Metropolitano de Madrid puisque l’Espagne, nouvelle sélection d’Aymeric Laporte, et le Portugal croisaient le fer. Forcément, l’équipe de France de Didier Deschamps avait un œil sur cette rencontre et les mouvements portugais puisque la Seleção das Quinas figure dans son groupe au Championnat d’Europe. D’ailleurs, Fernando Santos mettait en place un 4-3-3 ce soir avec sa star Cristiano Ronaldo en pointe épaulée par Joao Félix et Diogo Jota. Côté espagnol, l’ancien défenseur français Laporte était titulaire dans le 4-3-3 de Luis Henrique. Dans un match où une réelle bataille pouvait être attendue, la Roja prenait possession du ballon face à des Portugais peu pressants. Les Espagnols créaient d’ailleurs le danger en premier avec cette occasion et cette intervention de Pepe (10e). CR7 et les siens avaient du mal à sortir mais sur une opportunité, Fonte pensait ouvrir la marque. Mais son coup de tête était refusé pour une faute (23e).

La suite après cette publicité

La réponse espagnole ne tardait pas. Ferran Torres tentait aussi sa chance avec un coup de casque. A côté (27e). La première période était loin d’être emballante et tout le monde regagnait les vestiaires avec un score nul et vierge. Après la pause, on espérait donc voir un meilleur visage de la part des hommes de Fernando Santos mais les locaux dominaient toujours. La preuve avec ce tir de Morata sur Rui Patricio (50e), avant une double occasion pour l’avant-centre de 28 ans (54e). Il y avait de plus en plus le feu dans la surface portugaise, et le Parisien Sarabia manquait complètement le cadre avant l’heure de jeu (58e)… Voyant son équipe dans le dur, Santos enchaînait les remplacements et Diogo Jota offrait une frayeur aux supporters espagnols de la tête (60e). Dès lors, le rythme retombait et la Roja offrait de belles séquences de conservation, sans toutefois inquiéter le Portugal. Jusqu’à ce coup-franc vicieux de Koke finalement sorti par Rui Patricio (88e), et ce tir sur la barre transversale de Morata (90e+1). Le tableau d’affichage n’évoluait donc jamais et les deux équipes se quittaient dos à dos (0-0). Prochain rendez-vous amical pour l’Espagne mardi face à la Lituanie, alors que le Portugal défiera Israël le lendemain, le mercredi.

Footmercato

Ce jeudi soir, l’Algérie accueillait la Mauritanie au stade du Chahid Mustapha Tchaker. L’occasion pour Djamel Belmadi de jauger les forces en présence. Le sélectionneur des Fennecs alignait un 4-2-3-1 avec Slimani en pointe. Les champions d’Afrique se heurtaient à une formation mauritanienne disciplinée tactiquement. Il fallait attendre la 40ème pour voir Feghouli ouvrir le score pour l’Algérie. Au retour des vestiaires, Yacoub permettait aux siens d’égaliser (1-1, 56e). Les hommes de Belmadi ne doutaient pas longtemps et reprenaient l’avantage par Feghouli (2-1, 57e) qui s’offrait un doublé. Trois minutes plus tard, l’ancien Niçois Adam Ounas assénait le coup de grâce pour les Fennecs (3-1, 60e). L’Algérie pouvait dérouler et Bounedjah inscrivait le quatrième but dix minutes plus tard (4-1, 70e).

La suite après cette publicité

Footmercato

Pour son premier match de préparation à l’Euro, la Belgique a été tenue en échec par la Grèce (1-1), qui ne sera pas présente dans la compétition qui débute dans une semaine. Les Red Devils avaient ouvert le score par Thorgan Hazard, venu couper au premier poteau un centre de Yannick Carrasco (1-0, 20e), mais en seconde période le défenseur d’Alanyaspor Georgios Tzavellas est venu égaliser (1-1, 66e).

La suite après cette publicité

La rencontre a été l’occasion d’une large revue d’effectif, avec pas moins de 6 changements réalisés par Roberto Martinez dans le deuxième acte. Le numéro 1 au classement de la FIFA affrontera la Croatie dans trois jours, avant de lancer sa compétition face à la Russie, le samedi 12 juin. Les Belges seront ensuite opposés au Danemark et à la Finlande, dans le groupe B.

Footmercato

Avant la demi-heure de jeu, après une reprise de la tête de Paul Pogba repoussée par le portier Gallois, Karim Benzema surgissait et frappait au but. La balle était contrée de la main et après vérification de l’arbitre du côté de la vidéo, un penalty était donné aux Bleus et un carton rouge décerné aux Gallois. Le sélectionneur de Gareth Bale et compagnie regrettait cela, Didier Deschamps a aussi été interrogé dessus.

La suite après cette publicité

« *Je n’ai pas les mêmes regrets que lui. C’est embêtant dans un match de préparation. Ils sont là pour avoir des difficultés. Si on n’en a pas, ça ne nous donne pas de garanties. Tout se passe bien, chaque jour, il ne faut pas pour autant s’endormir sur nos lauriers. Je ne vais pas me battre contre ça, mais avec mon staff on est en alerte. J’imagine les regrets de mon homologue gallois. Dans l’idéal, avoir onze contre onze pendant 90 minutes, ça nous aurait demandé plus. Mais ça peut nous arriver aussi. On s’est aussi rendu facile ce match

  • », a expliqué le Bayonnais en conférence de presse.

Footmercato

Les Bleus démarrent fort leur préparation pour l’Euro 2021. Avec une belle victoire face au pays de Galles (3-0), l’équipe de France se rassure et peut se projeter sereinement sur la réception de la Bulgarie au Stade de France le 8 juin prochain. Interrogé au micro de TF1 sur la prestation de ses joueurs, Didier Deschamps s’est évidemment montré satisfait du contenu.

La suite après cette publicité

« Il y a eu de bonnes choses, après évidemment qu’un joueur de moins en face ça nous a facilité la tâche. On a une bonne maîtrise technique donc on a eu énormément d’occasions, mais par rapport à toute la semaine c’est bien de finir cette première partie de la préparation comme ça. On va entamer la deuxième partie maintenant. Avec plus de réussite, ça aurait pu être bien plus lourd, avec le poteau et le super arrêt du gardien sur le penalty de Karim, » a ainsi analysé le sélectionneur français. Reste à savoir si Deschamps procédera ou non à une rotation dans six jours face à la Bulgarie…

Footmercato