Catégories

Mason Greenwood

Catégories

Pour assurer sa deuxième place en Premier League, Manchester United devait continuer sa série de onze matchs sans défaite face à Burnley cet après-midi à l’occasion de la 32ème journée de championnat. Match important pour Burnley également dont le maintien n’est pas assuré avec cette 17ème place avant le coup d’envoi. En cas de succès, les Clarets pouvaient remonter à la 14ème place et prendre un bon bol d’oxygène ce dimanche.

La suite après cette publicité

En première période, aucun but n’était inscrit et les deux équipes rentraient aux vestiaires avec un score nul et vierge au tableau d’affichage. En seconde période, ça se débloquait d’abord par l’intermédiaire de Greenwood pour les Red Devils (48e, 1-0) avant que Tarkowski ne vienne rapidement gâcher la fête (50e, 1-1). Et il faudra attendre la 84e minute de jeu pour que Man U retrouve la faille grâce à Greenwood qui s’offrait un doublé dans ce match. En fin de match, Cavani venait assurer la victoire mancunienne (3-1, 92e) et permettre aux hommes d’Ole Gunnar Solskjaer de prendre les trois points face à Burnley. 12ème match consécutif sans défaite pour les pensionnaires d’Old Trafford, 5 victoires d’affilée. Mauvaise opération pour les Clarets qui loupent l’occasion de grimper au classement.

Le classement de la Premier League

Footmercato

En mars 2019, l’Europe découvrait une nouvelle petite tête. Manchester United, qui se déplaçait à Paris pour un huitième de finale de la Ligue des Champions, avait énormément de blessés et de suspendus et a dû convoquer certains jeunes de son académie. Parmi ceux-ci, un certain Mason Greenwood. Il était tellement jeune, qu’il avait eu besoin d’une lettre de sortie du territoire britannique signée par ses parents et son maillot avait été floqué à son nom à la boutique du Paris SG, à côté du Parc des Princes. Cocasse.

La suite après cette publicité

Deux ans plus tard, âgé de 19 ans, son entrée face à Tottenham, ce dimanche, a tout changé dans une rencontre qui sentait la poudre. Il est entré, a virevolté, a donné une passe décisive à Edinson Cavani pour donner l’avantage à MU avant de parachever le succès des siens dans le temps additionnel de la seconde période (3-1, 90e +6). Une entrée en jeu absolument merveilleuse donc pour Mason Greenwood.

7 buts, 5 passes décisives

« Écoutez, ce garçon est un prodige. Nous savons que c’est un buteur, qu’il peut utiliser ses deux pieds et tout le reste », expliquait Darren Fletcher, ancien joueur des Red Devils et aujourd’hui directeur technique du club, récemment. Gary Lineker, véritable légende anglaise, lui a aussi tressé des louanges en dégainant un tweet « quel bel attaquant est Mason Greenwood. Jeune homme au talent exceptionnel ».

S’il a connu un début de saison poussif, il marque depuis trois matches maintenant (Tottenham, Brighton et Leicester) et porte son total à sept réalisations cette saison. Avec sa passe décisive pour Edison Cavani, il est monté à cinq passes décisives. Le tout dans une équipe qui joue tous les trois jours, à seulement 19 ans, et en n’étant pas titulaire à toutes les rencontres (28 titularisations sur 42 matches). L’avenir est radieux chez les pensionnaires d’Old Trafford.



Footmercato

La 31e journée de Premier League offrait un choc entre Tottenham et Manchester United. A Londres, José Mourinho accueillait ses anciens protégés avec l’idée de répéter la partition jouée à l’aller. A Old Trafford, les Spurs avaient passé six buts à des Red Devils à dix et apathiques en octobre dernier. Cet après-midi, le classement laissait penser que la donne serait différente. Manchester United (60 pts) s’avançait en position de dauphin de Manchester City alors qu’il fallait porter son regard sur la 7e ligne du classement pour trouver trace de Tottenham et ses 49 points. Bizarrement, les Spurs pouvaient, en cas de succès, continuer de croire à la Ligue des champions. Ils reviendraient alors à trois points de West Ham (4e). Après un hommage appuyé rendu au Prince Philip, époux de la Reine disparu dans sa 100e année, les deux équipes se lançaient dans la bataille, avec le même dispositif. Un 4-2-3-1.

La suite après cette publicité

Rashford, Pogba, Bruno Fernandes et Cavani faisaient face à Lo Celso, Lucas, Son et Kane. Le premier quart d’heure était à l’avantage des Spurs, qui contrôlaient le ballon (60%), sans se montrer dangereux. Au contraire, les Red Devils ne maîtrisaient pas mais se procuraient une occasion. Servi par Edinson Cavani, Marcus Rashford voyait sa frappe puissante contrée par le tacle glissé d’Eric Dier (17e). A l’issue d’une longue phase de possession, Paul Pogba glissait le ballon entre les jambes de Serge Aurier, qu’Edinson Cavani convertissait en but. Mais Hugo Lloris pouvait souffler. Sur l’action, Scott McTominay laissait traîner sa main dans le visage d’Heung-Min Son. L’arbitre refusait le but après visionnage (35e). Déjà averti pour un tacle rugueux sur Tanguy Ndombélé (18e), l’Ecossais échappait à l’expulsion.

Heung-Min Son dans les bons coups des Spurs

Victime puis buteur, Heung-Min Son punissait Manchester United cinq minutes plus tard. Au terme d’un superbe jeu à trois entre Kane, Lucas et Son, le Sud-Coréen profitait d’une erreur de Lindelöf et d’une offrande du Brésilien pour ajuster Hugo Lloris (1-0, 40e). Son troisième but contre Manchester United cette saison. Tendu, ce choc voyait ensuite Edinson Cavani écoper d’un carton jaune pour un geste d’humeur sur Joe Rodon (41e). Au retour des vestiaires, les Red Devils tentaient de réagir. Le bon centre de Pogba était coupé in extremis par Rodon, qui empêchait Cavani de conclure au premier poteau (52e). Scott McTominay envoyait une nouvelle alerte sur le but des Spurs (55e). Et ce qui devait arriver arriva.

Au terme d’un sublime mouvement initié par Fred, plein axe, au cours duquel Bruno Fernandes et Marcus Rashford échangeaient le ballon dans un espace réduit, Fred décalait finalement Cavani, qui butait sur un Lloris auteur d’un arrêt exceptionnel. Fred suivait et terminait à bout portant (57e, 1-1). A partir de l’heure de jeu, les occasions se multipliaient et les gardiens brillaient. Heung-Min Son butait sur le pied droit d’Henderson (60e). Devant Bruno Fernandes, Lloris réalisait une nouvelle parade main gauche monstrueuse (63e). Puis seul dans les six mètres, servi par Bruno Fernandes, Pogba manquait sa talonnade (67e). En face, la réponse venait d’Harry Kane, qui feintait le centre et allumait au premier poteau. Le pied d’Henderson ne tremblait pas (73e). Sur le corner, Aurier manquait le cadre d’un retourné acrobatique dans les six mètres.

Edinson Cavani libère Manchester United

A dix minutes du terme d’une seconde période disputée sur un rythme soutenu, le centre de Bruno Fernandes, une nouvelle fois impeccable dans son jeu de passes cet après-midi, était coupé par Edinson Cavani, auteur d’une tête plongeante face à Lloris (1-2, 79e). L’Uruguayen était récompensé de ses efforts. Il manquait ensuite de transformer un après-midi joyeux en cauchemar, lorsqu’il venait prolonger de la tête sur son poteau un ballon déjà dévié par Paul Pogba (84e). Pas de panique, Mason Greenwood venait parachever le succès mancunien dans les arrêts de jeu, après un énorme travail de Pogba (1-3, 90e+6). Les Red Devils enchaînaient un onzième match sans défaite en Premier League, retardant le sacre de leur voisin, onze points devant. Désormais six points derrière West Ham, les Spurs laissaient peut-être passer leur chance d’accrocher une place en C1.

Le classement de Premier League.

Footmercato

Manchester United recevait Brighton pour le compte de la 30e journée de Premier League avec la ferme intention d’enchaîner un dixième match sans défaite. Les Red Devils n’avaient plus perdu en championnat depuis le 27 janvier, face à Sheffield, dans leur antre d’Old Trafford. C’est dans ce même stade que quelques minutes après avoir annoncé le forfait jusqu’à la fin de la saison d’Anthony Martial, Ole Gunnar Solskjaer assistait médusé à l’ouverture du score des Seagulls. Formé à Manchester United à partir de 1998, d’où il est parti en 2014 pour rejoindre Arsenal, Danny Welbeck, 30 ans, trois petits buts cette saison, se rappelait au bon souvenir de l’antre mancunien, en trompant Dean Henderson en deux temps. L’international anglais aux 16 buts en 42 sélections voyait sa première tête détournée miraculeusement sur sa ligne par le portier des Red Devils, mais réactif il plaçait un second coup de tête qui offrait l’avantage à Brighton (0-1, 13e).

La suite après cette publicité

Il fallait attendre le deuxième acte et l’heure de jeu pour voir Manchester United réagir. Servi dans la surface par Bruno Fernandes, Marcus Rashford ouvrait parfaitement son pied droit pour placer le ballon hors de portée de Robert Sanchez et égaliser (1-1, 62e). Et les Mancuniens avaient de la ressource puisqu’ils parvenaient ensuite à inverser la tendance en fin de match. La volée du droit écrasée de Paul Pogba se transformait en passe décisive. C’est Mason Greenwood qui se jetait aux six mètres et propulsait le ballon de la tête dans les filets (2-1, 83e). Avec ce succès, les Red Devils confortaient leur 2e place, à des années-lumière de leur rival de City, certes, mais quatre points devant Leicester, alors que Brighton (16e) manquait la passe de trois. De bon augure pour United avant de se déplacer à Grenade, jeudi prochain, pour disputer son quart de finale aller de Ligue Europa.

Le classement de Premier League.

Footmercato

La suite après cette publicité

Ces dernières années, l’Angleterre a su développer au mieux sa formation. De plus en plus de jeunes joueurs anglais s’imposent dans leurs clubs et surtout dans d’autres championnats que la Premier League. Selon le dernier rapport du CIES, l’Angleterre est d’ailleurs le pays avec les joueurs les plus prometteurs au monde en fonction du capital expérience. Et c’est en partie grâce au Borussia Dortmund.

Les jeunes joueurs anglais sont les jeunes qui ont le plus de temps de jeu dans les meilleurs clubs européens depuis janvier 2020. L’étude de l’Observatoire du football qui pondère « les minutes de championnat disputées par les footballeurs avec le niveau sportif de leurs clubs d’emploi à l’échelle globale » l’illustre. Dans les joueurs nés en 2000, c’est Jadon Sancho, titulaire indiscutable à Dortmund, qui arrive en tête devant Alphonso Davies et son coéquipier à Dortmund Erling Haaland. Pour l’année 2001, c’est le talent d’Arsenal Bukayo Saka et la pépite de Manchester United, Mason Greenwood qui dominent le classement devant le français de l’AS Monaco Benoit Badiashile. Même sur les joueurs nés en 2003, c’est Jude Bellingham qui pointe à la deuxième place derrière Florian Wirtz du Bayer Leverkunsen. Les Three Lions ont donc des beaux jours devant eux.

Footmercato

Considéré comme un grand espoir de Manchester United et du football anglais, Mason Greenwood est un jeune déjà très convoité. Du haut de ses 19 ans, l’attaquant anglais a confirmé qu’il avait un fort potentiel. Alors qu’il était lié aux Red Devils jusqu’en juin 2023, le club a décidé de prolonger son joueur.

La suite après cette publicité

Mason Greenwood est désormais lié à Manchester United jusqu’en 2025. Le club l’a annoncé à travers un communiqué. L’attaquant qui a déjà inscrit 21 buts en 82 matches avec les Mancuniens a aussi la possibilité de prolonger d’une année supplémentaire à partir de 2025. Manchester United ne compte pas laisser filer sa pépite, plus jeune buteur en compétition européenne de l’histoire du club.



Footmercato

Hier soir, tenant du titre, Arsenal a quitté la Coupe d’Angleterre au stade des 1/16es de finale, écarté par Southampton. Cet après-midi à Old Trafford, c’était au tour de Manchester United de recevoir Liverpool pour une place en 8e de cette FA Cup. En difficulté en Premier League, où ils n’ont plus gagné depuis cinq matches, les Reds trouvaient l’ouverture par Mohamed Salah (0-1, 18e), aligné en compagnie de Roberto Firmino et Curtis Jones aux avant-postes. Mais Manchester United réagissait par Mason Greenwood, superbement servi par Marcus Rashford (1-1, 26e). Les Red Devils dominaient outrageusement le premier acte, mais on en restait à 1-1 à la pause.

La suite après cette publicité

En seconde période, il ne fallait que trois minutes à Marcus Rashford pour donner l’avantage à Manchester United. Mason Greenwood lui rendait la pareille (2-1, 48e). Mais les Reds trouvaient les ressources pour réagir. Roberto Firmino offrait sa deuxième passe décisive de la soirée à Mohamed Salah (2-2, 58e). Dans ce match animé, c’est le taulier des Red Devils, Bruno Fernandes qui donnait un avantage définitif aux Mancuniens, sur coup franc (3-2, 68e). Edinson Cavani manquait l’opportunité d’assurer un succès plus large dans le final. Sa tête heurtait le poteau (88e). Manchester United file en 8es de finale de la FA Cup, où il retrouvera West Ham. Liverpool ne sort pas la tête de l’eau.



Footmercato

De la vitesse, de la jeunesse et du talent. Voilà ce que promettait la ligne d’attaque de Manchester United composée de Rashford, Martial et Greenwood. Le troisième larron s’est révélé la saison passée, en inscrivant 10 buts en Premier League dans un rôle de joker de luxe. Cela promettait une saison 2020-2021 florissante pour le jeune attaquant de 19 ans. Mais dans les faits, cela ne se traduit pas de la sorte.

La suite après cette publicité

Mason Greenwood est pour l’instant une déception du côté d’Old Trafford, avec un but en Carabao Cup et un en Ligue des Champions, face au RB Leipzig. Aucun en Premier League et des indicateurs inquiétants. Le dernier en date ? Il n’était pas dans le groupe emmené par Ole Gunnar Solskjaer pour affronter, et battre, Everton samedi dernier. Comme le révèle The Times, il s’agissait là d’une sanction pour l’attaquant anglais.

Un comportement un peu trop léger…

En effet, sa séance d’entraînement de la veille aurait été catastrophique, plusieurs joueurs, dont Bruno Fernandes, se plaignant de son comportement. Greenwood serait clairement nonchalant et peu impliqué à l’entraînement, une information qui était déjà parvenue, partiellement, aux oreilles des suiveurs anglais. Le Daily Mail en rajoute une couche en expliquant que du côté de Manchester United, on s’inquiète sur le sérieux du gaucher dans le travail invisible, à savoir la récupération et l’hygiène de vie. Son temps de sommeil serait ainsi dans le viseur.

Mason Greenwood semble donc à la croisée des chemins : va-t-il reprendre sa progression et devenir un élément incontournable de Manchester United ou va-t-il se laisser aller ? L’inquiétude monte du côté de MU, embarqué dans une saison délicate où Ole Gunnar Solskjaer n’aura pas le temps de s’attarder sur les problèmes de comportement. Déjà mis en garde pour des problèmes de retard, écarté de la sélection nationale en septembre dernier après avoir invité, avec Phil Foden, deux femmes à son hôtel après la victoire contre l’Islande, Mason Greenwood n’a plus vraiment droit à l’erreur.

Footmercato

La suite après cette publicité

Absent lors des deux dernières rencontres de Manchester United, Mason Greenwood (19 ans) se distingue par un comportement répréhensible en dehors du rectangle vert. Déjà renvoyé chez lui par la Fédération Anglaise de Football pour ne pas avoir respecté les consignes sanitaires avec la sélection anglaise, l’ailier droit n’aurait pas franchement retenu les leçons de ce rappel à l’ordre. Selon les informations du Times, Manchester United a dû taper du poing sur la table récemment pour rappeler son jeune joueur à ses obligations.

Ainsi, Greenwood aurait multiplié les retards à l’entraînement ces dernières semaines, ce qui a provoqué le courroux de sa direction. De son côté, Ole Gunnar Solskjaer n’assouplira pas ces mesures disciplinaires tant que son attaquant ne retrouvera pas le droit chemin. Mason Greenwood qui a déjà disputé trois matchs en Premier League cette saison, va donc devoir se racheter une conduite pour postuler à nouveau à une place de titulaire au sein du onze mancunien…

Footmercato

Tous deux écartés du groupe des Three Lions après des écarts de conduite survenus en marge du match contre l’Islande début septembre, Mason Greenwood et Phil Foden n’ont depuis ce jour pas remis les pieds en équipe d’Angleterre. Et leur situation ne serait pas près de s’arranger d’aussitôt.

En effet, selon les dires du Telegraph, les deux jeunes milieux offensifs devraient être à nouveau écartés de l’équipe qui affrontera le Pays de Galles en match amical le 8 octobre prochain ainsi que pour les matches de Ligue des Nations contre la Belgique le 11 octobre et le Danemark le 14 octobre. Les erreurs de jeunesse coûtent décidément très cher à ces deux joueurs qui réfléchiront à deux fois avant de refaire celles-ci.

Footmercato