Catégories

Louis van Gaal

Catégories

« Arrivé à l’OGC Nice à l’été 2018, Patrick Vieira n’est plus l’entraineur de l’OGC Nice à compter de ce jour. Lors d’un entretien réalisé à l’issue de la rencontre d’hier soir, le board niçois a informé Patrick Vieira de sa décision de mettre un terme à leur collaboration », c’est ainsi que l’OGC Nice a annoncé la fin de l’aventure entre Patrick Vieira et les Aiglons.

La suite après cette publicité

Depuis le 4 décembre, c’est Adrien Ursea qui est assis sur le banc des Aiglons. Mais la quête d’un numéro un est dans toutes les têtes. Julien Fournier et Jean-Pierre Rivère travaillent sur ce dossier. Selon nos informations, même si les discussions pour trouver la perle rare sont plus que fréquentes, les dirigeants du club des Alpes-Maritimes ne veulent pas se presser.

Louis van Gaal était tenté

Ils veulent être convaincus par un homme et, pour cela, ils sont prêts à finir la saison dans une sorte de statu quo. Leur objectif numéro un est relativement clair puisqu’il s’agit de Lucien Favre, le Suisse, qui est passé par Nice et qui vient d’être démis de ses fonctions par le Borussia Dortmund. Joint à deux reprises, l’Helvète a deux fois refusé les avances de son ex.

Ils ne veulent pas se presser et opter pour ce qu’ils considèrent être un second choix. Ils ont refusé déjà quatre gros noms, et c’est assez compliqué d’imaginer qu’on considère que ce sont des seconds choix. Selon nos informations, Dick Advocaat (73 ans, en poste au Feyenoord Rotterdam), Gabriel Heinze (42 ans), récemment nommé coach d’Atlanta (Major League Soccer), et Jürgen Klinsmann (56 ans, libre) ont été proposés puis éconduits. Cela a aussi été le cas de Louis van Gaal (69 ans). L’ancien coach de Manchester United, qui est à la retraite depuis mars 2019, était tenté par le projet, d’autant qu’il vient souvent dans cette région qu’il apprécie grandement. Ce dossier reste sensible sur la Côte d’Azur, d’autant que, selon nos informations, le propriétaire du club n’est pas au courant du nom des recalés. Le travail est encore long et, sauf retournement de situation, Ursea devrait encore s’asseoir sur le banc début 2021.

Footmercato

Parti cet été de l’Olympique Lyonnais pour la Turquie et Istanbul Basaksehir, Rafael (30 ans) s’est lancé un nouveau défi. Ancien joueur de Manchester United avec qui il a remporté la Ligue des Champions en 2008, le latéral droit brésilien est revenu sur son passage en Angleterre dans une interview pour The Athletic. Il a notamment évoqué le pire coach qu’il a eu durant sa carrière. Il s’agit de Louis Van Gaal qui a été son coach lors de la saison 2014/2015. S’il ne conteste pas ce qu’à fait le Néerlandais dans sa carrière, il ne garde pas de bons souvenirs du management assez froid de celui qu’on surnomme “Le Pélican”.

Il faut dire que tout avait mal débuté. «Quand ils ont dit que Van Gaal était le manager, beaucoup d’amis m’ont appelé. Je n’arrivais pas à y croire, car beaucoup de gens m’ont dit qu’il n’aime pas les Brésiliens (à cause de leur style de jeu ndlr). Ils m’ont dit: «La première chose qu’il va faire est de te faire partir.» En fait, c’était la deuxième chose parce que le premier jour, il ne m’a pas parlé. Le deuxième jour, il a dit: “Vous pouvez partir.” Je ne m’étais même pas entraîné et il a dit cela. Je ne pouvais pas y croire» a lâché le Brésilien. Une entente pour la moins difficile entre les deux hommes. Rafael a joué malgré tout 10 matches avec Louis van Gaal avant de rallier Lyon. «J’ai toujours essayé de me battre pour ma place. Je suis resté un an avec lui. C’était tellement, tellement dur. C’est l’une des pires personnes avec qui j’ai travaillé» a conclu Rafael.

Footmercato