Catégories

Loïc Rémy

Catégories

Loïc Rémy a vécu un drôle d’été. Auteur d’une saison 2019-20 pleine malgré l’arrêt prématuré de la Ligue 1 (7 buts en 20 matches) avec le LOSC, l’ancien international tricolore (30 sélections – 7 buts) devait prolonger son bail dans le Nord. Mais contre toute attente, il annonçait son départ pour filer en Italie du côté de Benevento. Mais là encore, rebondissement puisqu’un problème était détecté lors de la visite médicale. À 33 ans, la carrière de l’ancien Lyonnais et Marseillais semblait donc s’inscrire en pointillés.

La suite après cette publicité

Mais Loïc Rémy a de la ressource et c’est finalement du côté de Rizespor en Turquie qu’il débarque en septembre dernier. Une troisième expérience loin de la France après l’Angleterre (QPR, Newcastle, Chelsea et Crystal Palace) et l’Espagne (Las Palmas, Getafe). Un choix de carrière qui a étonné d’autant que le club turc avait terminé à une modeste 15e place en Süper Lig et avait frôlé la relégation. Contre toute attente, le mariage de dernière minute entre Rizespor et Rémy apparaît déjà comme une sacrée réussite.

Le premier triplé de sa carrière à 33 ans !

Dans cette ville balnéaire située au bord de la Mer Noire, non loin de la frontière avec la Géorgie, le natif de Lyon est comme un poisson dans l’eau et réalise le meilleur début de saison de sa carrière. Entré en jeu lors de ses deux premiers matches, Rémy devient titulaire le 27 septembre et marque son premier but sous ses nouvelles couleurs face à Antalyaspor. Mais le meilleur est à venir avec un triplé retentissant face à Ankaragucu le 17 octobre. Après, la rencontre, le buteur français était bien évidemment heureux de ses débuts tonitruants. « Je suis heureux, c’est le premier hat-trick de ma carrière. Je ne me fixe pas d’objectifs de buts en championnat. Je veux marquer autant de buts que je peux, contribuer à l’équipe. Plus je marque, plus je serai heureux. L’essentiel pour nous, c’est de mieux jouer. Dans le dernier match, nous avons vu qu’il y avait des difficultés défensives. Nous ne pouvons pas marquer cinq buts à chaque match », rappelait-il aux médias présents après la rencontre.

Ce lundi, face à Sivaspor, il marque son 5e but de la saison en 6 apparitions et trône déjà au deuxième rang des meilleurs buteurs de Superlig à égalité avec un certain Radamel Falcao (Galatasaray) et derrière le brésilien Davidson da Luz qui a marqué à six reprises. Grâce à son nouveau buteur, Rizespor est 5e de Süper Lig turque. De quoi prouver à ceux qui en doutaient de la formidable capacité de rebond d’un Loïc Rémy qui n’a pas fini de surprendre…

Footmercato