Catégories

Ligue 2 BKT

Catégories

C’est officiel depuis la semaine passée, la Ligue de Football Professionnel a attribué les droits TV de la Ligue 1 et 2 à Amazon, Canal + et beIN Sports pour la période 2021-2024. Une annonce qui a fait grand bruit. Longuement interrogé par L’Équipe, le patron de la LFP Vincent Labrune a expliqué l’arrivée du géant du commerce en ligne dans le paysage audiovisuel du football français.

La suite après cette publicité

«Notre boulot c’est de préparer le futur à travers des réformes ambitieuses sur le moyen terme. Dans cette logique-là, Amazon est le choix de la raison. Il faut arrêter de dire qu’Amazon est invisible. De notre point de vue, c’est tout le contraire. On se projette sur 2025-2030. Amazon va remettre la Ligue 1 au centre de la vie quotidienne des Français. On semble oublier qu’Amazon est le carrefour du mode de consommation des fans qui ont moins de moyens. Amazon, ce n’est pas un acteur qui n’existe pas, ce n’est pas Téléfoot (la chaîne lancée et arrêtée très vite par Mediapro) qui part de zéro. C’est un outil qui est reçu par 10 millions de foyers en France, le double des foyers abonnés à Canal + », a-t-il lâché.

Serein dans le dossier Canal +

Se montrant très confiant sur cette future collaboration avec l’entreprise qu’il voit devenir un acteur majeur des droits TV ailleurs en Europe et dans le monde aussi, le président de l’instance dirigeante du football professionnel français a également rassuré sur sa solvabilité alors que les écuries de Ligue 1 et 2 sont encore, pour certaines, traumatisées par l’échec et le fiasco Mediapro. Enfin, il a profité de ce long entretien dans les colonnes du quotidien sportif pour envoyer un message clair et fort à Canal + qui, quelques heures après l’annonce du choix Amazon, avait annoncé sa volonté de se désengager.

«Les déclarations d’intention, les menaces ou la politique-fiction, tout ça c’est très bien. Mais à un moment donné, il y a les faits et le monde réel. La réalité est très simple. On a un contrat avec beIN Sports (332 millions d’euros annuels et une sous-licence à Canal +) qui n’a pas manifesté, à date, sa volonté de le résilier. J’ajouterai à ce sujet, comme l’a rappelé le gouvernement, qu’un contrat est fait pour être respecté. Les dernières décisions de justice sont toutes en notre faveur», a-t-il conclu, jugeant que le lot détenu par Canal +, qu’il juge impossible à remettre en cause, reste «très attractif». Le message est passé.

Footmercato

La journée de vendredi était très attendue par tous les acteurs du football en France. Lors de son Conseil d’Administration, la LFP devait choisir la meilleure offre pour les droits TV des trois prochaines saisons, soit jusqu’en 2024. Rapidement, on apprenait que le duo Amazon/Canal + avait raflé la mise avec notamment huit rencontres par journée pour le géant américain et les deux autres pour la chaîne cryptée. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

La suite après cette publicité

Payant plus cher pour moins de matches à diffuser, le groupe Canal sortait quelques heures plus tard du silence et décidait de se retirer ! «Après l’échec du choix de Mediapro en 2018, Canal + regrette la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) de retenir aujourd’hui la proposition d’Amazon au détriment de celle de ses partenaires historiques Canal + et beIN Sports. Canal + ne diffusera donc pas la Ligue 1», expliquait la chaîne. Et du côté des clubs, on peut dire qu’il y a beaucoup de rancœur.

«Canal + a passé son temps à nous dénigrer»

Interrogé par L’Equipe, certains dirigeants de clubs de Ligue 1 et Ligue 2, restés anonymes, s’en sont clairement pris à Canal +. «Le problème est que Canal ne s’est pas comporté comme un partenaire ces dernières semaines, on avait toujours le sentiment de faire la charité. Canal + a passé son temps à nous dénigrer, à dire que le produit n’était pas bon», a déclaré l’un d’eux. Mais ce n’est pas tout.

Dans les colonnes du quotidien, un président en a remis une couche : «même si on ne peut rien exclure, et notamment que Canal s’entende avec Amazon pour l’affiche du dimanche soir, Canal + et Saada payent aujourd’hui leur attitude, le fait de nous avoir laissés mariner des semaines après le retrait de Mediapro, de nous avoir mis au bord du gouffre.» Des déclarations qui ne feront pas plaisir à la chaîne cryptée.

Footmercato

Une nouvelle ère pourrait s’ouvrir au Paris FC dans les prochaines heures. Après un beau parcours en Ligue 2 la saison dernière avec le club parisien (5ème), René Girard a hissé les siens jusqu’aux play-offs d’accession en Ligue 1. Malheureusement, la belle aventure s’est stoppée face à Grenoble (0-2). Après cette déception sportive, les dirigeants du club francilien songeraient fortement à se séparer de leur entraîneur.

La suite après cette publicité

Selon les informations de RMC Sport, le Paris FC aurait engagé des négociations à l’amiable avec Girard dans le cadre d’une future séparation. En parallèle, la piste menant à Thierry Laurey se serait sensiblement réchauffée ces dernières heures. Selon nos informations, l’intéressé aurait même déjà paraphé son bail avec le club présidé par Pierre Ferracci.

Footmercato

Umbro donne le coup d’envoi de la saison 2021-2022 en mettant les gardiens à l’honneur avec la sortie de 6 nouvelles tuniques spécialement conçues pour les derniers remparts du Stade de Reims, de l’En Avant Guingamp et du Stade Malherbe de Caen.

La suite après cette publicité

Avec la sortie de cette collection inédite, la marque au double losange confirme sa volonté de développer son univers lifestyle à partir du football. On le sait, depuis quelques années, les entités sportives n’hésitent plus à lier leur discipline à la mode. Aujourd’hui, Umbro détourne le maillot de sa fonction principale liée à la performance en le faisant basculer dans un univers axé lifestyle dans le but de créer de véritables pièces de mode uniques pouvant être portées dans la vie de tous les jours.


Les années 90′ au cœur de la collection

« Ces maillots uniques développés par l’équipementier anglais témoignent une fois encore de sa créativité, de son authenticité, et de son héritage unique puisque ceux-ci sont directement inspirés de Jorge Campos, le gardien mexicain emblématique vêtu par Umbro dans les années 90 », apprend-on dans le communiqué de presse de l’équipementier britannique. À cette époque, celui que l’on surnommait « El Brody » s’est fait remarquer parce qu’il inscrivait des buts mais aussi pour son style vestimentaire excentrique dû à ses maillots présentant des designs graphiques originaux composés de diverse formes abstraites et multicolores. Une trentaine d’années plus tard, la marque au double losange a donc décidé de remettre ces maillots au goût du jour. On retrouve ainsi 6 nouveaux maillots de gardien présentent un col et une coupe type « polo » où se distingue le drapeau tricolore français au niveau de l’encolure.

Les maillots du Stade de Reims

Umbro dévoile des maillots de gardien inédits pour trois clubs français 9


Umbro dévoile des maillots de gardien inédits pour trois clubs français 11


Unicolores, les maillots du Stade de Reims sont synonymes d’une relative sobriété propre aux valeurs du club. Ces tuniques s’inspirent directement d’une réinterprétation du maillot de Jorges Campos, reprenant des éléments et références aztèques comme le soleil entourant le logo du club et les éclairs en rapport avec la personnification du dieu Tlaloc, être mythique vêtu avec splendeur et portant une coiffure de plumes multicolores.

Le maillot du Stade Malherbe de Caen

Umbro dévoile des maillots de gardien inédits pour trois clubs français 13


Sullivan Péan et Rémy Riou revêtiront quant à eux un maillot où l’on distingue un imprimé artistique original doré sur un fond noir. Ces deux couleurs s’assemblent parfaitement et sont en vogue dans le monde du football depuis quelques années puisque l’on a notamment vu le FC Barcelone porter un maillot extérieur noir et or cette saison.

Les maillots de l’En Avant Guingamp

Umbro dévoile des maillots de gardien inédits pour trois clubs français 15


Umbro dévoile des maillots de gardien inédits pour trois clubs français 17


De son côté, l’En avant Guingamp verra son gardien de but arborer trois nouvelles tenues de couleur royale bleu-rose, vert-jaune et jaune-noir. Ces coloris flashys sont associés à une conception géométrique structurée de rayures verticales et de polygones réguliers aux teintes dégradées.

Umbro dévoile des maillots de gardien inédits pour trois clubs français 19


Un nouveau claim pour Umbro

La sortie de ces tuniques marque aussi l’occasion pour Umbro de lancer son nouveau « claim » ou slogan intitulé « Our game makes everyone shine » (Notre jeu fait briller tout le monde) qui est spécialement dédié à cette collection qui a également pour objectif de mettre en lumière le poste de gardien dont les supporters délaissent souvent les maillots au profit de ceux des joueurs de champ. « Un claim porteur d’un message fort donc, dont le but est de montrer la considération de la marque pour les différents acteurs du ballon rond et plus généralement pour toutes les personnes gravitant autour d’une discipline sportive », peut-on lire à la conclusion du communiqué de presse de la marque anglaise. Une chose est sûre, Umbro va amener de la fraîcheur sur les terrains de Ligue 1 et Ligue 2 la saison prochaine.

Crédits photos : The Agency

Footmercato

Oswald Tanchot, sous contrat jusqu’en juin 2022, est toujours le coach d’Amiens. Mais en coulisse le club picard, très déçu de la 10e place au classement de Ligue 2, s’active pour lui trouver un successeur. David Guion (ex-Reims) a été pressenti pour le poste, mais ce dernier n’a pas vraiment envie de revenir en Ligue 2. Reginald Ray et Bruno Irles ont été évoqués aussi en coulisse.

La suite après cette publicité

Selon nos informations, un nom s’est dégagé ces dernières heures. Et c’est le coach de Grenoble, Philippe Hinschberger qui tiendrait actuellement la corde. Le technicien de 61 ans reste sur une bonne saison avec les Isérois en L2 et a échoué en play-offs face à Toulouse il y a quelques jours (3-0). Interrogé sur son avenir à l’issue de la rencontre perdue face au TFC, il avait semé le trouble sur son avenir, lui qui disposait encore d’un an de contrat avec le GF38. « Moi, je prépare la saison avec Grenoble. Je ne me pose pas trop de questions, je suis bien ici. Mais si j’ai une piste… » Philippe Hinschberger à Amiens ? Réponse dans les prochains jours…

Footmercato

Après avoir quitté le SCO Angers, Stéphane Moulin rebondit du côté de Caen. Le technicien français s’est engagé avec le club normand jusqu’en 2024, en signant donc un contrat de 3 ans. Voilà plusieurs jours, plusieurs semaines même, que son nom revenait avec insistance du côté du Stade Malherbe. La nouvelle a été officialisée ce vendredi par le club.

La suite après cette publicité

« J’ai longtemps travaillé avec Stéphane Moulin à Angers, je pense que c’est l’homme de la situation, ce choix est important pour la suite de notre projet », a expliqué le président Olivier Pickeu à travers le communiqué publié par le club. Stéphane Moulin sera accompagné de deux de ses adjoints, à savoir Serge Le Dizet et Patrick Sauvaget. Après 10 ans au SCO, l’entraîneur natif de Paris retrouvera la Ligue 2 la saison prochaine et tentera d’emmener le SMC en Ligue 1, comme il l’avait fait auparavant avec Angers.



Footmercato

La troisième place de Ligue 2 et l’échec face à Nantes aux barrages d’accession auront eu raison de Patrice Garande. L’entraîneur toulousain a été licencié par le TFC après avoir manqué la montée en Ligue 1. L’ancien coach de Caen avait rejoint le club il y a presque un an jour pour jour, après la descente en deuxième division. En plus de Garande, les Violets se séparent également de son adjoint Jean-Marie Huriez.

La suite après cette publicité

« Le Toulouse Football Club a informé Patrice Garande de sa décision de mettre un terme à leur collaboration, à dater d‘aujourd’hui. L’ensemble du Toulouse Football Club remercie Patrice Garande pour son investissement et son professionnalisme. Le Toulouse Football Club leur souhaite le meilleur pour la suite de leur carrière », peut-on lire à travers le communiqué publié par le club français qui est désormais à la recherche d’un nouvel entraîneur pour la saison prochaine.



Footmercato

A 23 ans, Lorenzo Rajot est à la croisée des chemins. Après avoir participé à la montée de son club formateur en Ligue 1 (19 apparitions en Ligue 2 cette saison), ce milieu de terrain gaucher de 23 ans s’apprête à le quitter.

La suite après cette publicité

Selon nos informations, le natif de Saint-Cloud devrait s’engager dans les prochaines heures du côté de Rodez. Le 15e de Ligue 2 nourrit de grandes ambitions pour la saison prochaine et souhaite faire du milieu de terrain du Clermont Foot 63 l’un de ses piliers la saison prochaine. Quant au joueur, il souhaite effectuer une saison pleine en Ligue 2 avant de franchir le cap de la Ligue 1, d’autant que son profil plaît beaucoup dans l’élite.

Footmercato

À la recherche d’un joueur de percussion pour renforcer son secteur offensif, le DFCO pourrait boucler la venue de Valentin Jacob dans les jours à venir. En réussite cette saison avec les Chamois Niortais, le joueur de 26 ans (3 buts et 3 passes décisives en 28 matches) a tapé dans l’œil des dirigeants dijonnais.

La suite après cette publicité

En discussions avancées, Dijon aimerait bien finaliser rapidement une deuxième recrue après avoir annoncé cette semaine la signature de Mickaël Le Bihan en provenance de l’AJ Auxerre. Les négociations entre les deux parties sont à un stade avancé selon nos informations. Libre en fin de saison, Jacob, ancien joueur de l’AS Annecy, est arrivé à Niort à l’été 2018.

Footmercato

Devenu entre autres consultant pour Canal Plus en attendant de retrouver un club, Jocelyn Gourvennec (49 ans) ne reviendra pas une troisième fois (2010-2016 et 2018-2019) à l’En Avant Guingamp. Selon les informations de L’Equipe, il a refusé le poste alors qu’il semblait tout proche de prendre la suite de Frédéric Bompard.

La suite après cette publicité

Le président du club breton avait pourtant présenté une offre à l’ancien milieu de terrain où il aurait bénéficié d’un rôle élargi, et pensait valider ce choix avec le conseil d’administration ce lundi soir. Il n’en sera finalement rien et c’est donc l’entraîneur actuel qui redevient le favori pour occuper le banc la saison prochaine. Bompard a réussi à sauveur l’EAG (finalement 9e de L2) et bénéficie du soutien du vestiaire mais il n’est pas titulaire du BEPF obligatoire pour diriger une équipe professionnelle.

Footmercato