Catégories

Jamie Vardy

Catégories

Jamie Vardy (34 ans) est devenu ce mardi le copropriétaire d’une franchise de football aux Etats-Unis, The Rochester Rhinos, dans l’état de New York. Une écurie au passé glorieux qui n’a plus joué en compétitions officielles depuis 2017 et souhaite se réinventer.

La suite après cette publicité

L’attaquant de Leicester, auteur de 15 réalisations cette saison en Premier League, a acquis des parts du club (en tant qu’actionnaire minoritaire) pour tenter de relancer la machine. Il poursuivra normalement sa carrière avec les Foxes, son contrat court jusqu’en juin 2023.



Footmercato

La suite après cette publicité

À 34 ans, Jamie Vardy est toujours très performant avec Leicester. L’attaquant anglais a déjà inscrit 12 buts et délivré 5 passes décisives en Premier League cette saison. Mais il se rapproche de plus en plus de la fin de sa carrière et les Foxes doivent désormais réfléchir à l’après Vardy.

Pour cet été, Brendan Rodgers a déjà déclaré vouloir récupérer un nouvel attaquant. Un attaquant capable de remplacer Jamie Vardy, sur le papier en tout cas, puisque le technicien nord-irlandais juge son capitaine irremplaçable. « Pour moi, il est irremplaçable. Vous ne trouverez personne comme ça. Il est tellement unique, son histoire, ses qualités et ce qu’il a donné à Leicester. Pour nous, il s’agit plutôt du profil que nous voulons actuellement. Je veux toujours avoir de la vitesse devant, mais y a-t-il d’autres attributs que nous rechercherions ? En tout cas, essayer de le remplacer, c’est impossible. », a-t-il expliqué en conférence de presse.

Footmercato

La suite après cette publicité

Cette saison, Jamie Vardy est encore et toujours l’homme fort de l’attaque de Leicester. Auteur de 12 buts et 5 passes décisives en 20 matches, l’attaquant anglais performe toujours autant. Mais il a déjà 34 ans.

Avec un Jamie Vardy vieillissant, les Foxes doivent sérieusement penser à lui trouver un remplaçant dès maintenant. Selon les informations du Mirror, Brendan Rodgers aurait ciblé le jeune attaquant de Brentford, Ivan Toney. Avec les Bees, le joueur de 24 ans a inscrit 24 buts en 30 matches de championnat cette saison. Redoutable buteur, sa côte ne cesse de grimper et Leicester devra débourser une grosse somme pour s’attacher les services d’un joueur à qui il reste 4 ans de contrat.

Footmercato

Jamie Vardy est maintenant une valeur sûre de la Premier League qu’il a pourtant découvert à l’âge déjà avancé de 27 ans en 2014. L’attaquant en a 34 maintenant mais il est toujours aussi redoutable devant les buts adverses. Déjà auteur de 12 réalisations cette saison, il continue de mener Leicester vers les sommets, lui qui a déjà été sacré champion en 2016, au nez et à la barbe des grands favoris de l’époque. Cette même année, Arsène Wenger avait tenté de le faire venir à Arsenal. C’est ce qu’a révélé l’ancien manager des Gunners à BeIN Sport ce samedi.

La suite après cette publicité

«Je lui ai offert beaucoup d’argent à l’époque. Leicester venait de remporter le championnat, et ils (les dirigeants) ne voulaient absolument pas le perdre. Ils lui ont proposé un contrat plus long avec à peu près la même somme d’argent, si ce n’est plus.» Et voilà comment Vardy a finalement décidé de poursuivre l’aventure avec les Foxes. L’histoire d’amour est même loin d’être terminée. L’Anglais a de nouveau prolongé son bail l’été dernier et est lié à son club, où il a inscrit 144 buts, jusqu’en 2023.

Footmercato

Après Kevin de Bruyne, absent de quatre à six semaines du côté des Citizens, au tour des Foxes de se voir privés d’un élément clé. Jamie Vardy, 13 buts et 5 passes décisives en 20 matches de Premier League disputés cette saison, va subir une intervention chirurgicale pour une hernie mineure et sera absent plusieurs semaines, a confirmé le manager de Leicester City, Brendan Rodgers. Le n° 9 de Leicester City a traîné un problème de hernie toute cette première partie de campagne 2020/21, mais il ne peut plus continuer. L’attaquant de 34 ans manquera quoiqu’il arrive le déplacement à Brentford dimanche (FA Cup) et «sera absent pendant quelques semaines,» a déclaré le technicien nord-irlandais aux médias, avant d’expliquer plus en détails.

La suite après cette publicité

«Nous disposons d’une petite fenêtre qui lui permet de subir une opération mineure sur sa hernie. Il sera de retour dans quelques semaines. C’est une opération qui ne devrait pas le laisser éloigné trop longtemps des terrains, c’est juste une réparation dans et autour de cette zone de hernie. Nous pensons qu’il ne peut pas vraiment la remettre à plus tard. Nous espérions qu’il soit opéré il y a quelques semaines, mais c’est maintenant que nous pouvons le faire et forcément, il va manquer à un moment de la saison où il aurait vraiment pu être influent pour nous». Leicester City est actuellement troisième de Premier League, deux points derrière le leader, Manchester United.



Footmercato

Candidats annoncés aux places européennes cette saison en Premier League, Leicester (5e) et Wolverhampton (8e) se retrouvaient au King Power Stadium pour le compte de la 8e journée de championnat. Un choc au sommet qui a vite tenu ses promesses bien aidé par les velléités offensives des locaux. Voulant prendre la tête de la Premier League, Leicester démarrait très fort et Dennis Praet provoquait la main de Max Kilman dans sa propre surface. Le penalty qui suivait était transformé par Jamie Vardy (1-0, 15e). Sur de bons rails, Leicester continuait de dicter son tempo et Rayan Aït Nouri faisait trébucher Wesley Fofana dans sa surface. Frappant sur la gauche du but, Jamie Vardy voyait cette fois son penalty être repoussé par Rui Patricio (39e).

La suite après cette publicité

Au retour des vestiaires, Wolverhampton réagissait enfin, mais ni Max Kilman à la réception d’un coup franc (68e), ni Ruben Neves sur coup franc direct (77e) ne parvenaient à trouver la faille. Leicester avait dans la foulée la possibilité de tuer le match grâce à Harvey Barnes, mais le jeune ailier frappait au-dessus du but (83e). Finalement, Leicester a su tenir bon, s’impose 1-0 et prend provisoirement la tête de la Premier League. Les Foxes comptent un point d’avance sur Tottenham et deux sur Southampton et Liverpool (qui affronte Manchester City à 17h30). Wolverhampton reste huitième.

Le classement de la Premier League

Footmercato

Ce soir, Arsenal et Liverpool vont s’affronter dans le choc de ce lundi en Premier League. En cas de victoire, une des deux formations comptera neuf points et rejoindra Everton en tête du classement, qui fait un début de saison canon, mais aussi Leicester. Les Foxes, ce dimanche, se sont largement imposés sur le score de cinq buts à deux contre le Manchester City de Pep Guardiola.

La suite après cette publicité

Les joueurs de Brendan Rodgers ont remporté leurs trois premières rencontres officielles cette saison, ont marqué douze réalisations et n’ont encaissé que quatre petits buts. Contre les Citizens, ils ont obtenu trois penalties et surtout Jamie Vardy se payé le luxe de s’offrir un hat-trick, le portant, avec Dominic Calvert-Lewin, en tête du classement des buteurs d’outre-Manche avec cinq pions.

Vardy, expert en penalties

Ce match contre City résume assez bien la carrière de Vardy qui marque des buts comme certains enfileraient des perles. Contre le Big Six britannique, il a déjà inscrit 35 buts, ce qui n’est pas rien pour un avant-centre révélé sur le tard. Il est compliqué de résumer le match de Vardy à ses deux penalties marqués même si c’est l’une de ses spécialités (il en a marqué 23 sur les 27 obtenus par les Foxes).

Lors du sacre surprise de Leicester, en 2016, Vardy avait déjà marqué de son empreinte le championnat. Cette saison, avec cette faculté de se projeter vers l’avant, d’encaisser relativement peu de buts et d’être d’une efficacité redoutable devant, le club des Midlands de l’Est peut à nouveau rêver. Forts contre les faibles et maintenant fort contre les forts, les Foxes peuvent, s’ils continuent sur ce rythme à aller plus haut et rêver plus grand…

Footmercato

La suite après cette publicité

La pépite Ansu Fati a conquis toute l’Espagne

En Espagne, il y a un joueur qui fait les gros titres et il faut se tourner vers la Catalogne qui n’a d’yeux que pour son joyau : Ansu Fati ! Le jeune attaquant attaquant de 17 ans a livré une prestation remarquable hier soir lors de la victoire du FC Barcelone contre Villarreal (4-0). Le journal Sport ne s’y trompe pas et titre : «Ansu vole !» «Fati a mené la victoire des Blaugranas en marquant deux buts et en provoquant un penalty que Messi a transformé », écrit le quotidien. L’attaquant fait aussi la Une du Mundo Deportivo qui s’enflamme pour la première de Ronald Koeman sur le banc du Barça en Liga. «C’est prometteur», se réjouit le canard. Surtout, le journal a vu : «un bon football et une image différente de celle du passé récent.» De bon augure pour la suite ! De son côté, El Pais met l’accent sur la prestation impressionnante d’Ansu Fati qu’il a livré un «véritable récital au Camp Nou !»

Cristiano Ronaldo fait de la résistance

Si la jeune génération est en train de prendre une autre dimension, en Italie, il y a en a un qui fait encore et toujours de la résistance, c’est Cristiano Ronaldo ! Le Portugais fait d’ailleurs la Une de la Gazzetta dello Sport où il est qualifié de «sauveur de la Juve». Malmenée par la Roma, la Vieille Dame a dû s’en remettre à CR7 pour arracher le match nul (2-2). «Avec un pénalty et un super saut, Cristiano évite le KO aux Bianconeri puis encourage Pirlo : “L’équipe est plus heureuse avec lui”», écrit le journal au papier rose. Le Quotidiano Sportivo rend aussi hommage à la prestation du quintuple Ballon d’or : « CR7 fait tout & sauve la Juve », indique le journal transalpin.

La défaite historique de Pep Guardiola fait les gros titres

En Angleterre, c’est une victoire historique qu’a remportée Leicester face à Manchester City, hier (5-2) ! Et le grand artisan de ce succès n’est autre que Jamie Vardy, auteur d’un triplé. Pour le Times, «Vardy met City en lambeaux», rien que ça ! Cette défaite revêt un côté historique, car c’est la première fois dans la carrière de Pep Guardiola qu’une de ses équipes encaisse 5 buts dans une rencontre. Forcément, cela régale les tabloïds anglais comme le Daily Star qui fait dans le jeu de mots ce matin avec ce titre : «c’était l’Etibad, Pep», en référence au stade des Citizens. Le Daily Mail, lui, rend hommage au «Fantastique Mr Fox», l’homme du match, Jamie Vardy !

Footmercato

Pour le compte de cette 3e journée de Premier League, Manchester City accueillait sur sa pelouse la formation de Leicester. Invaincus à domicile en championnat depuis maintenant onze rencontres, les hommes de Pep Guardiola se présentaient dans leur Etihad Stadium avec une équipe bien amoindrie. Aguero, Cancelo, Gabriel Jesus, Gundogan, et Bernardo Silva étaient tous absents de la feuille de match. Pour espérer confirmer la belle victoire obtenue la semaine passée sur la pelouse de Wolverhampton (1-3), les Citizens devaient se défaire de Foxes auteurs d’un début de championnat parfait, en attestent leurs deux victoires contre West Bromwich et Burnley lors des deux premières journées.

La suite après cette publicité

Pour ce faire, l’entraîneur espagnol optait pour un 4-2-3-1 avec notamment Nathan Aké une nouvelle fois aligné dans le onze titulaire aux côtés d’Eric Garcia. Fernandinho était lui présent dans ce milieu de terrain pour combler l’absence d’Ilkay Gundogan. Le trio offensif Foden-De Bruyne-Sterling soutenait quant à lui la pointe de l’attaque du jour à savoir Riyad Mahrez. De son côté Brendan Rodgers concoctait un 5-4-1 pour le moins défensif et comptait sur son serial buteur Jamie Vardy pour tenter d’enrayer les plans des locaux.

Jamie Vardy voit triple

Dans ce début de match, les hommes de Pep Guardiola mettaient très rapidement le pied sur le ballon et n’avaient besoin que de quatre petites minutes pour se distinguer et prendre l’avantage par l’intermédiaire de Riyad Mahrez (4e). L’ailier offensif algérien reprenait parfaitement un ballon repoussé par la défense adverse et envoyait une merveille de volée qui prenait Kasper Schmeichel à contre-pied. Avec 79% de possession de balle, les locaux ne laissaient aucun espace à des visiteurs retroussés dans leur défense. Rodri était même tout prêt de corser l’addition à la demi-heure de jeu mais Michael Oliver refusait le but pour une position de hors-jeu. Mais petit à petit les Foxes commençaient à rentrer dans leur match et sur l’action qui suivait, ces derniers obtenaient un penalty après cette faute de Kyle Walker (38e). Une simple formalité pour Jamie Vardy qui ne se faisait pas prier pour tromper Ederson sereinement et permettait à son équipe de reprendre espoir dans cette rencontre tant leurs occasions ont été peu nombreuses dans ce premier acte.

Au retour des vestiaires, nous avions droit à un tout autre match. Les joueurs de Leicester étaient transformés. Et comme à son habitude, Jamie Vardy portait une nouvelle fois son équipe et voyait double peu avant l’heure de jeu. Après un excellent travail sur son côté, Timothy Castagne délivrait un centre vicieux que reprenait l’attaquant anglais d’une subtile madjer. Comme si cela ne suffisait pas, le dernier meilleur buteur de Premier League voyait cette fois triple à l’heure de jeu. Dans un schéma quasiment identique à son premier but, Jamie Vardy était cette fois déstabilisé dans la surface par Eric Garcia. L’attaquant plaçait cette fois-ci un ballon puissant à ras de terre pour s’octroyer un triplé face à Manchester City. Tout juste entré en jeu, James Maddison démontrait à son tour toute l’étendue de son talent sur cette merveille de frappe enroulée qui venait se loger dans la lucarne d’Ederson (77e). La réduction du score de Nathan Aké (85e) n’était qu’anecdotique puisqu’à deux minutes du terme, les locaux concédaient un troisième penalty. Remplacé juste avant cette faute, Jamie Vardy n’avait pas le droit au quadruplé et Youri Tielemans venait conclure cette après-midi de rêve pour les Foxes (88e).

Footmercato