Catégories

James Ward-Prowse

Catégories

On dispute la 23e journée en Premier League ce weekend. A 16h, deux matches avaient lieu. A St James’ Park, c’est une équipe de Newcastle (17e) qui n’avait remporté qu’un seul de ses treize derniers matches qui recevait une formation de Southampton (12e) sur une série de quatre défaites et qui restait sur un revers 9-0 face à Manchester United. Entre deux formations mal en point, les buts sont tombés comme la pluie ! Les Magpies ont d’abord dominé le premier acte, Allan Saint-Maximin offrant son premier but, pour son premier match, à Joe Willock, transfuge d’Arsenal (1-0, 16e). Le Français a ensuite servi Miguel Almiron pour le 2-0 (26e). Jour de premières puisque le Japonais venu de Liverpool, Takumi Minamino, a réduit l’écart en faveur des Saints (2-1, 30e). Le Paraguayen Miguel Almiron s’est ensuite offert un doublé avant la pause, profitant d’une défense à la rue (3-1, 45e+4).

La suite après cette publicité

Dans le deuxième acte, James Ward-Prowse a dépoussiéré la lucarne de Karl Darlow d’un maître coup-franc (48e) et redonné espoir aux siens. Après avoir perdu Javier Manquillo et Callum Wilson sur blessure, Newcastle a été réduit à dix. Jeff Hendrick, qui a retenu Minamino par le maillot, a écopé d’un deuxième carton jaune (50e). De là pouvait venir le salut de Southampton, qui n’a plus cessé de pousser. Un but refusé après utilisation de la VAR, une frappe de Danny Ings sur le poteau (65e). Avant que le défenseur des Magpies, Fabian Schar, ne sorte sur civière (78e)… sans possibilité de changement. Les troupes de Steve Bruce ont passé les dix dernières minutes à 9 contre 11. S’en est suivi une attaque-défense. Mais Karl Darlow et les siens ont repoussé tous les assauts adverses. Comme cette reprise de Danny Ings, sauvée sur la ligne de but par Isaac Hayden, alors que son portier avait déserté (88e). On en restait là. Seizième, NUFC pointe dorénavant à 11 points de la zone rouge. Southampton enchaîne un cinquième revers.

Les résultats de la 23e journée (samedi, 16h)

Newcastle 3 – 2 Southampton : Willock, Almiron pour Newcastle ; Minamino, Ward-Prowse pour Southampton.

Burnley 1 – 1 Brighton : Gudmundsson (53e) pour Burnley ; Dunk (36e) pour Brighton.

Footmercato

Belle surprise de ce début de saison de Premier League, Southampton restait sur 7 matches sans défaite (5 victoires, 2 nuls) avant d’accueillir Manchester United pour le compte de la 10e journée. Des Red Devils sur une série de trois succès toutes compétitions confondues, mais qui étaient cet après-midi privés d’Eric Bailly, Phil Jones, Jessie Lingard, Scott McTominay et Paul Pogba.

La suite après cette publicité

Parvenus à digérer la grave blessure de Danny Ings, les Saints débutaient à merveille. Jan Bednarek déviait de la tête le corner de James Ward-Prowse au premier poteau (1-0, 23e). Dix minutes plus tard, le passeur se transformait en buteur, sur coup franc (2-0, 33e). Touché au genou gauche après avoir heurté le poteau sur le second but des Saints, David de Gea était contraint de laisser sa place à Dean Henderson à la pause.

Edinson Cavani trois fois décisif !

Au retour des vestiaires, Edinson Cavani avait lui pris la place de Mason Greenwood. Un coaching gagnant pour Ole Gunnar Solskjaer. D’un centre bien enroulé du droit, l’Uruguayen offrait à Bruno Fernandes le ballon de la réduction de l’écart devant le but (2-1, 60e). De la tête, Edinson Cavani venait ensuite prolonger le tir de Bruno Fernandes et égaliser (2-2, 74e). En toute fin de match, Edinson Cavani s’offrait un doublé inespéré de la tête sur un service de Rashford (2-3, 90e+3) et dégoûtait l’équipe adverse !

Edinson Cavani devenait le deuxième remplaçant à prendre part à au moins trois buts en un seul match de Premier League (2 buts et 1 passe décisive), après son entraîneur actuel, Ole Gunnar Solskjaer, qui avait inscrit quatre buts contre Nottingham Forest en février 1999. L’attaquant de 32 ans permettait surtout à Manchester United de décrocher un quatrième succès de rang, sur le fil, face à une équipe en forme. Les Mancuniens passent 7es, à cinq points de Liverpool, leader et qui compte un match de plus.

Le classement de la Premier League après 10 journées.

Footmercato

Une affiche qui ne faisait pas rêver sur le papier, mais qui pouvait donner un match animé entre Aston Villa et Southampton pour la poursuite de cette 7e journée de Premier League. Dans cette rencontre, les surprenants Villans, 5e au coup d’envoi, allaient se faire bousculer d’entrée, encaissant même un but dès la 3e minute, par Vestergaard, finalement refusé pour un hors jeu. Mais cela n’était que partie remise pour le Danois, qui allait ouvrir le score un peu plus tard (0-1, 20e). Titulaire pour la première fois en championnat, Bertrand Traoré allait être contraint de sortir, blessé et remplacé par Trézéguet (29e).

Les coups durs s’enchainaient pour le club de Birmingham, d’autant que James Ward-Prowse doublait la mise peu après pour les visiteurs, d’un maître coup franc (0-2, 33e), avant de s’offrir un doublé juste avant la mi-temps, de la même manière (0-3, 45e). Danny Ings allait ensuite ajouter son petit but au festival offensif des Saints (0-4, 58e). C’est alors que le locaux tentaient un retour improbable, avec les buts de Tyrone Mings (1-4, 62e), d’Ollie Watkins (2-4, 90e+2) et de Jack Grealish (3-4, 90e+7). Mais une réaction finalement trop tardive. Avec cette victoire, l’équipe de Ralph Hasenhüttl monte sur le podium pendant qu’Aston Villa descend à la 6e position.

Footmercato

La 6e journée de Premier League se poursuivait ce dimanche. Elle voyait la formation de Southampton accueillir sur sa pelouse le leader du championnat, Everton. Un duel entre deux formations au début de saison peu similaire. Invaincus depuis le début de la saison, les Toffees se déplaçaient au St Mary’s Stadium avec l’objectif de le rester. Mais à l’image de Chelsea la semaine dernière, les Saints ne lâchaient rien ce dimanche. Les hommes de Carlo Ancelotti se procuraient la première occasion dangereuse du premier acte par l’intermédiaire de Sigurdsson qui voyait sa sublime frappe être repoussée par la barre transversale de McCarthy (19e).

Huit minutes passaient, et Southampton surprenait son monde en ouvrant la marque grâce à son milieu de terrain James Ward-Prowse. Il fallait le même temps aux partenaires de Danny Ings pour creuser l’écart au score. Peu après la demi-heure de jeu, Che Adams voyait sa frappe déviée surprendre Pickford et ainsi permettre aux siens de mener 2-0 à la pause. Des Toffees jamais réellement entrés dans ce match étaient même réduits à dix à vingt minutes du terme de la rencontre. Symbole de frustration, Lucas Digne averti d’un carton rouge pour un violent tacle laissait ses partenaires essuyer leur première défaite de la saison. Avec cette victoire (2-0), Southampton continue ainsi sa bonne série de trois matches consécutifs sans défaite. De son côté Everton voit sa série de matches sans perdre prendre fin mais conserve tout de même la tête du classement.

Footmercato