Catégories

Grégory Coupet

Catégories

Grégory Coupet (48 ans) est depuis le début de cette saison l’entraîneur des gardiens de Dijon. Même si le club bourguignon occupe l’actuel 20e place de Ligue 1 et semble filer tout droit vers une descente à l’étage inférieur, l’ancien gardien de l’équipe de France ne regrette pas d’être parti de l’OL, où son contrat n’a pas été renouvelé. Dans un entretien au Progrès, il affirme en vouloir tout de même à Rudi Garcia, responsable de son départ d’après lui.

La suite après cette publicité

«Je ne m’entendais pas avec Rudi Garcia. Il a en fait en sorte que le club ait des doutes, donc voilà si le club a des doutes, je m’en vais…» a-t-il constaté, avant de revenir sur sa relation avec son ancien président Jean-Michel Aulas. «J’ai un grand respect pour le président Aulas, une grande admiration pour ce qu’il a fait. Je n’ai jamais été aussi complice que ça avec lui mais ça nous a fait avancer l’un comme l’autre.» Coupet a tout connu à l’OL, où il a été 7 fois champion de France entre 2002 et 2008.

Footmercato

Ce samedi matin, Grégory Coupet ne mâchait pas ses mots à l’encontre de l’OL et plus particulièrement de Rudi Garcia dans un entretien accordé au Parisien. L’ancien entraîneur des gardiens de l’Olympique de Lyonnais a tenu a expliquer les raisons de son départ et n’a pas manqué d’adresser un nouveau petit tacle à Rudi Garcia avec qui il semblait entretenir de mauvaises relations.

La suite après cette publicité

Une nouvelle sortie médiatique pour le désormais nouvel entraîneur des gardiens du Dijon FCO qui n’a pas manqué de faire réagir un le président lyonnais, grand adepte des réseaux sociaux. Ce samedi après-midi, malgré les mots forts de son ancien gardien, Jean-Michel Aulas a tenu à calmer le jeu sur Twitter en disant simplement regretter le comportement de son ancien entraîneur des gardiens. Un feuilleton qui n’est visiblement pas prêt de s’arrêter entre les deux parties.



Footmercato

C’était un choix qui a pu surprendre. Cet été, Grégory Coupet a quitté son poste d’entraîneur des gardiens à l’Olympique Lyonnais pour le récupérer du côté du DFCO. L’ancien international français, passé par St-Etienne, l’OL et le PSG, a expliqué son choix par un manque de considération de la part de la direction lyonnaise dans la gestion de sa fin de contrat.

Dans Le Parisien, il a, à nouveau, eu un dur message pour Jean-Michel Aulas et Juninho : « je savais que je ne recevrais rien, mais personne n’a été capable de me dire la vérité en face. Ce n’était pas compliqué, pourtant. J’aurais aimé aussi que le président Aulas soit inquiet de ma situation et me demande ce qui se passe. Mais je n’ai pas eu d’appel. Pas plus après, d’ailleurs ».

Footmercato