Catégories

Espagne

Catégories

C’était l’un des soutiens prestigieux de la candidature de Joan Laporta à la présidence du FC Barcelone. L’ancien gardien du Barça Victor Valdes voit sa fidélité récompensée. Selon les informations de Sport, le principal protagoniste a accepté la proposition transmise par le président Laporta. Ainsi, Valdes va s’occuper à partir de juin prochain de la formation des gardiens blaugranas.

La suite après cette publicité

Ce dernier a officiellement donné son aval pour cette mission. Il faut dire que Victor Valdes souhaitait au départ épouser la carrière d’entraîneur. L’ancien portier du Barça prendra ses fonctions dans quelques jours, afin de prendre connaissance de toutes ses prérogatives.

Footmercato

Karim Benzema l’a encore montré lors du match aller des demi-finales de la Ligue des Champions cette semaine face à Chelsea, à Madrid c’est lui le patron. Depuis le départ de Cristiano Ronaldo en 2018, il a enfilé le costume de super-héros pour devenir l’atout offensif numéro 1 du Real Madrid.

La suite après cette publicité

Et une statistique montre bien l’étendue de son influence. Comme le rapporte AS, les buts de KB9 représentent cette saison 38,4% des buts inscrits par le club merengue, soit plus que le record de CR7 qui était de 37,6% lors de la saison 2014-2015 sous Carlo Ancelotti.

Footmercato

Actuellement troisième de Liga, le FC Barcelone reste en ballottage favorable. En effet, les Catalans ont un match en moins et comptent deux points de retard sur le leader, l’Atlético de Madrid. Pouvant passer en tête en cas de victoire demain contre Grenade, les Blaugranas ont l’occasion de prendre un bel avantage sur leurs rivaux.

La suite après cette publicité

Interrogé en conférence de presse, Ronald Koeman, le coach du FC Barcelone ne considère pas son équipe comme le favori pour autant : «l’équipe qui est en tête du classement sera la favorite pour remporter la Ligue. Nous ne sommes pas encore leaders.»

Footmercato

Hier soir, la presse brésilienne faisait état d’une proposition du Paris Saint-Germain pour Lionel Messi (33 ans). Libre à l’issue de la saison, l’attaquant argentin pourra signer où il le souhaite s’il ne prolonge pas au FC Barcelone lors des prochaines semaines. Un véritable séisme au club puisque le natif de Rosario est en Catalogne depuis ses 13 ans. En conférence de presse, Ronald Koeman, le coach des Blaugranas, est revenu sur cet intérêt des Franciliens.

La suite après cette publicité

Ne voulant pas perdre sa star, le technicien néerlandais a montré son désaccord quant à un départ de Lionel Messi vers le PSG : «je ne suis pas intéressé. Je ne sais pas si c’est vrai et j’espère que Leo est toujours avec nous. À mon avis, il devrait terminer sa carrière ici. Je m’en fiche du tout, l’important est le match de demain.»

Footmercato

Après avoir passé quelques mois seulement du côté d’Almeria où il avait signé en janvier 2020, Enzo Zidane est toujours sans club. Depuis quelques jours, l’ancien joueur du Real Madrid s’entraîne avec Ibiza, club de Segunda División B (D3 espagnole). L’entraîneur de l’équipe Juan Carlos Carcedo aimerait signer définitivement le joueur.

La suite après cette publicité

Lors des séances d’entraînements, le fils de ZZ a donné satisfaction et les supporters tout comme le club aimeraient bien l’avoir de leur rang. Le joueur de 26 ans souhaiterait aussi rejoindre Ibiza pour trouver en régularité comme l’explique AS. Mais selon ESPN, une offre pourrait bien arriver de MLS. L’Inter Miami de David Beckham aimerait aussi récupérer le joueur gratuitement. À suivre…

Footmercato

Eden Hazard (30 ans) est un sujet d’intérêt public en Belgique. La situation de la star des Diables Rouges au Real Madrid, entre blessures à répétition et méforme, inquiète alors que l’Euro se dessine. Et ce mardi, la langue de son ancien représentant John Bico se délie dans les colonnes de La Dernière Heure. Et pour lui, l’international belge (106 sélections, 32 réalisations) n’aurait tout simplement jamais dû rejoindre la Casa Blanca à l’été 2019. «C’était une erreur d’aller au Real à ce moment-là. C’est son choix à lui. Un choix de cœur mais pas de raison», a-t-il lâché avant de poursuivre.

La suite après cette publicité

«Il aurait dû y aller un an avant ou plus tard mais jamais l’année du départ de Ronaldo. Passer après lui revient à escalader l’Himalaya à mains nues. Il faut savoir oser dire non à Eden et, malheureusement, certains n’osent pas. Je lui aurais déconseillé en lui disant d’y aller l’année d’avant ou de partir par la grande porte de Chelsea un an plus tard», a-t-il assuré, évoquant également un aspect physique pour expliquer les difficultés de son ancien poulain chez les Merengues depuis deux saisons. Il lâchera même une phrase qui risque de faire bondir les socios madridistas.

«Eden, ce n’est pas un joueur pour le Real mais pour le Barça»

«Les gens ne se rendent pas compte et oublient la dimension athlétique de cette équipe qui a un jeu avec beaucoup d’exigences physiques en termes de rythme et d’intensité car le niveau technique de l’équipe approche le 10/10. De grands talents comme James n’ont pas réussi à s’adapter. Sur ce point, Eden, ce n’est pas un joueur pour le Real mais pour le Barça. C’est au Barça où il aurait dû aller, là où le ballon court plus que les joueurs à l’inverse du Real où le projet ne correspond pas à la mémoire physiologique de son corps», a-t-il confié avant d’ajouter. «C’est pour cela qu’il craque de partout. Il aurait dû rester une saison supplémentaire à Chelsea pour partir par la grande porte et surtout préparer son corps aux changements à venir. Au Barça, il se serait éclaté, il aurait eu plus de libertés sur le terrain, il aurait eu le ballon constamment dans les pieds, il y serait devenu le meilleur joueur du monde», a-t-il envoyé, sûr de ses dires.

L’agent a ensuite invité à une prise de conscience chez l’ancien Lillois et son nouvel entourage. «Eden a 30 ans et il faut arrêter de lui parler comme s’il en avait 12, en le mettant face à ses responsabilités. Quand Mbappé n’est pas bon, Deschamps le sort, le dit et lui dit. Quand les gens parlent d’Eden, c’est mielleux. J’adore la façon dont Martinez fait jouer les Diables mais quand il parle d’Eden, j’ai l’impression qu’il parle de la Vierge Marie ! On ne reprend pas la saison dans l’état dans lequel il était. Il faut lui dire les choses, personne ne le connaît mieux que moi et ceux qui ont tiré le plus de lui sont ceux qui l’ont mis face à ses responsabilités, il faut arrêter de l’infantiliser. Eden a besoin de challenge. Les faits le prouvent», a-t-il conclu. Hazard et les siens apprécieront.

Footmercato

Ce lundi soir, plusieurs rencontres étaient au menu en Europe. Du côté de l’Espagne, Eibar, lanterne-rouge du championnat (23 points), accueillait la Real Sociedad. Une formation classée en cinquième position avec 50 unités au compteur.

La suite après cette publicité

Et la Real Sociedad pouvait compter sur son atout offensif numéro un, Alexander Isak. Le Suédois trouvait le chemin des filets à la 26ème minute, marquant au passage son 14ème but cette saison (0-1, 26e). Son équipe l’emportait sur ce score et confortait sa 5ème place au classement de la Liga.

Footmercato

C’est une drôle de séquence qui a été captée par les caméras de la télévision espagnole Vamos. Lors du match entre Rafa Nadal et Stefanos Tsitsipas, la finale du Trophée Conde de Godo, le tennisman espagnol a été filmé en train de discuter avec l’arbitre Mohamed Lahyani… Mais pendant cette pause, les deux hommes ne discutaient pas du match en cours, mais du Real Madrid, dont le natif des Baléares est supporter.

La suite après cette publicité

« 0-0 contre le Betis non ? On a encore perdu deux points », a lancé l’arbitre, ce à quoi Nadal a répondu : « c’est un désastre, un désastre. La Liga, c’est terminé ». L’arbitre a ensuite fait savoir au tennisman que selon lui, le Real Madrid avait besoin d’un attaquant… « Et bien d’autres choses », a répondu le roi de Roland Garros, dépité. Et nul doute que bien des fans du Real Madrid partagent le pessimisme de Nadal…

Footmercato

La suite après cette publicité

L’OL craque dans la dernière ligne droite

Ce sprint final est décidément fou. Mené 2-0 sur la pelouse de Lyon, hier soir, le LOSC est parvenu à s’imposer (2-3) grâce à un Burak Yilmaz des grands soirs. Un véritable coup de force de la part des Dogues, comme le titre L’Équipe, ce matin. De son côté, l’OL laisse échapper des points précieux et pourrait avoir dit adieu au titre avec cette défaite. C’est en tout cas ce que laisse entendre Le Progrès dans son édition du jour, pour qui : “L’OL a perdu très gros face à Lille”. Un sprint à quatre, où l’AS Monaco a réussi à se sortir du piège angevin. Des Monégasques qui peuvent, une nouvelle fois, dire merci à Wissam Ben Yedder, auteur du seul et unique but de la rencontre. Une prestation saluée en Une de Nice Matin, dans son édition sport. Une victoire très importante qui permet aux hommes de Niko Kovač de prendre quatre points d’avance sur l’OL et de se maintenir à deux points du leader lillois.

Le FC Barcelone ne lâchera rien pour le titre

C’était le week-end où il ne fallait pas perdre et l’Atletico n’a pas réussi à tenir le rythme. “Quel Championnat !” titre Marca, ce matin. Battus 2-1 par Bilbao, hier soir, les hommes de Simeone ont manqué l’occasion de conforter leur avance sur le Real, le Barça et sur le FC Séville. Des Colchoneros qui se retrouvent désormais à deux et trois points de leurs poursuivants. De son côté, Le FC Barcelone s’est imposé (1-2) face à Villarreal et en profite pour se rapprocher de plus en plus du titre comme le placarde SPORT sur sa Une, ce matin. Même son de cloche du côté de Mundo Deportivo, qui n’hésite pas à parler de la Remontada du Barça. Enfin, on peut avoir tendance à l’oublier, mais le FC Séville a également frappé fort, hier soir, en s’imposant 2-1 face à Grenade. Une performance saluée, ce matin par Estadio Deportivo, qui permet aux Sévillans de conforter leur quatrième place et de, pourquoi pas, rêver pour cette fin de saison.

La Juventus pourrait bien tout perdre

En Italie, la Juventus n’y arrive décidément plus. En déplacement sur le terrain de la Fiorentina, les hommes de Pirlo ont été tenus en échec (1-1). Une contre-performance qui pourrait couter cher dans la course à la Ligue des Champions, alors que l’Atalanta s’est largement imposée face à Bologne (5-0). Tuttosport s’interroge, ce matin. “La Juve, veux-tu vraiment la Ligue des Champions ?” titre ainsi le quotidien transalpin. De son côté, La Gazzetta dello Sport évoque un cauchemar de la Ligue des Champions pour Andrea Pirlo. Un échec qui vient s’additionner au reste, dans une fin de saison très compliquée, alors que Vieille Dame pourrait faire face à des sanctions de la part de l’UEFA. C’est en tout cas ce qu’ajoute le journal au papier rose, selon qui, des sanctions très sévères pourraient être prononcées à l’encontre de la Juventus, du Real Madrid et du FC Barcelone, après avoir lancé leur projet de Super League. Une information reprise également en Une du Corriere dello Sport dans son édition du jour. La fin de saison de la Juve pourrait s’annoncer complètement chaotique si cela venait à prendre forme.

Footmercato

Lors de la rencontre face à Villarreal, Antoine Griezmann (30 ans) s’est illustré en inscrivant un doublé très important dans la course au titre puisqu’il a offert la victoire à son équipe. Et c’était d’autant plus important après les deux contre-performances du Real contre le Betis (0-0) et de l’Atlético contre Bilbao (défaite 2-1). Ronaldo Koeman (58 ans), l’entraîneur du Barça, n’a pas manqué de saluer la performance de son attaquant en conférence de presse d’après match.

La suite après cette publicité

« Le premier but de Griezmann était la clé. Un but génial et fantastique d’Antoine. Il a donné beaucoup de confiance à l’équipe pour contrôler et jouer et a empêché Villarreal de prendre le contrôle du match. J’ai toujours été ravi de lui, de son travail. Il améliore sa finition et il a joué un rôle majeur. Cela nous donnera confiance, lui et nous. Nous avons besoin de joueurs comme lui. »

Footmercato