Catégories

Coppa Italia

Catégories

Alors qu’on jouait la finale de Coupe de France ce mercredi soir dans l’Hexagone, l’Atalanta et la Juventus s’affrontaient de l’autre côté des Alpes pour la finale de la Coupe d’Italie 2020/21, au Mapei Stadium. Après avoir perdu une finale récemment (en 2020 pour les Bianconeri, en 2019 pour la Dea), les deux équipes voulaient cette fois-ci soulever le trophée.

La suite après cette publicité

Après la demi-heure de jeu, Kulusevski donnait l’avantage à la Juve d’un enroulé du gauche bien placé (31e, 0-1) mais l’Atalanta Bergame ne perdait pas de temps pour égaliser grâce à Malinovsky et sa frappe croisée (41e, 1-1). Les deux équipes étaient dos à dos mais dans le second acte, Chiesa marquait après une belle action (73e, 1-2). La Vieille Dame restait devant et remportait cette Coupe d’Italie 2021. Son quatorzième sacre dans la compétition.

Footmercato

Soir de finale au Mapei Stadium de Reggio Emilia, antre de l’US Sassuolo ! Dauphin du champion interiste, qualifiée pour la prochaine édition de la Ligue des champions, l’Atalanta accueille une équipe de la Juventus rompue aux joutes nationales, mais qui à la veille de l’épilogue de la saison de Serie A n’a pas son destin en main pour espérer accrocher la C1.

La suite après cette publicité

Ce soir, il est question de Coppa Italia. Leader au palmarès (13 Coupes d’Italie), le club turinois veut oublier sa défaite en finale de la précédente édition face au Napoli. La Dea attend elle son deuxième titre depuis… 58 ans. Andrea Pirlo aligne un 4-4-2 avec un duo d’attaque Kulusevski-Cristiano Ronaldo. Le but : contrer le formidable 3-4-1-2 de l’Atalanta, rodé depuis plusieurs années par Gian Piero Gasperini.

Les compositions d’équipes :

Atalanta : Gollini – Toloi, Romero, Palomino – Hateboer, de Roon, Freuler, Gosens – Pessina – Malinovski, Zapata

Juventus : Buffon – Cuadrado, de Ligt, Chiellini, Danilo – McKennie, Bentancur, Rabiot, Chiesa – Kulusevski, Ronaldo



Footmercato

La Lega Serie A a officialisé la décision de disputer la finale de la Coppa Italia à Reggio d’Émilie. L’Atalanta (tombeuse de Cagliari, de la Lazio et de Naples) et la Juventus (qui a battu le Genoa, la SPAL et l’Inter) se disputeront donc le trophée au stade Mapei, qui avait déjà accueilli la Super Coupe d’Italie en janvier dernier.

La suite après cette publicité

La finale de la 73e édition du tournoi se jouera le soir du 19 mai dans le stade qui accueille habituellement les matchs de Sassuolo. La Super Coupe d’Italie avait été organisée au même endroit le 20 janvier dernier, avec des Bianconeri vainqueurs de Naples (2-0). La Juventus est leader au palmarès avec 13 titres, alors que la Dea n’a remporté que l’édition de 1963.



Footmercato

La suite après cette publicité

Mardi dernier, la Juventus recevait l’Inter à l’occasion du match retour des demi-finales de la Coupe d’Italie. Résultat final : 0-0 et une qualification au bout pour la Vieille Dame après sa victoire 2 buts à 1 au match aller. Pas de but dans cette rencontre donc, le seul fait du match restera cette altercation entre Antonio Conte et le président des Bianconeri Andrea Agnelli.

Dans un entretien exclusif à Sky Sports, Leonardo Bonucci le défenseur de la Juve, remplaçant ce soir-là, est revenu sur cette altercation, tout en essayant de calmer les tensions. «Il y a peu à ajouter, les images parlent clairement : ce qui s’est passé est mauvais, mais ce n’est pas à moi de juger pourquoi cela s’est passé ni même ce qui aurait dû être fait. Il est évident que nous devons toujours donner l’exemple, mais c’est parfois difficile. (…) Nous devrions moins insister, car je défie quiconque de ne pas avoir de moments de tension sur le lieu de travail qui peuvent entraîner une dispute ou une bagarre, que ce soit sur un terrain de football ou dans un bureau.»

Footmercato

Après le match nul et vierge à l’aller, l’Atalanta Bergame et le Napoli se retrouvaient ce mercredi soir pour leur demi-finale retour de Coupe d’Italie. Dans son Gewiss Stadium, La Dea a fait la différence pour filer en finale (succès 3-1).

La suite après cette publicité

Alors que Zapata (10e) et Pessina (16e) avaient fait le break pour les locaux, Lozano avait relancé les Partenopei après la pause (53e). Mais derrière, Pessina a signé un doublé pour sceller la victoire de son équipe (78ee, 3-1). L’Atalanta affrontera la Juventus en finale.

Footmercato

Après la victoire de la Juventus contre l’Inter (2-1) lors de la première demi-finale aller de Coupe d’Italie, le Napoli et l’Atalanta croisaient le fer ce mercredi au Stadio Diego Armando Maradona. Mais dans cette première manche, les filets n’ont pas tremblé.

La suite après cette publicité

Alors que les Partenopei ont eu un peu plus le ballon (55% de possession de balle), ce sont les joueurs de La Dea qui ont été les plus dangereux, avec 17 tirs (six cadrés) contre neuf (2 cadrés) pour les locaux. Rendez-vous désormais le 10 février pour le match retour.

Footmercato

Après la défaite de ses joueurs face à la Juventus hier au match aller de la demi-finale de Coupe d’Italie, Antonio Conte l’avait mauvaise. Son équipe, l’Inter, a littéralement offert deux buts aux Bianconeri et à Cristiano Ronaldo, auteur d’un doublé. D’abord buteur sur penalty, le Portugais a ensuite un inscrit un but gag, sur une terrible mésentente entre Bastoni et Handanovic. Mauvaise opération pour les Nerazzurri à domicile, après leur victoire face à la Juventus en championnat il y a deux semaines.

La suite après cette publicité

Après la rencontre, l’entraîneur italien du club milanais n’était pas très content de la performance défensive de ses joueurs. «Même en première mi-temps, nous avons fait deux cadeaux. La Juventus n’y a pas mis beaucoup d’efforts pour nous faire marquer des points. Nous avons commis deux erreurs ingénieuses qui leur ont permis de monter à 2-1. La performance a été bonne : nous avons créé beaucoup d’occasions, nous devons être meilleurs et plus cyniques. Nous parlons d’un résultat négatif, mais la performance était bonne : nous méritions beaucoup, beaucoup plus.»

Footmercato

La suite après cette publicité

Rien ne va plus à l’OM !

On commence cette revue de presse en France où la tension est montée encore un peu plus d’un cran hier à l’Olympique de Marseille. Présent en conférence de presse, André Villas-Boas a posé sa démission de son poste d’entraîneur du club. Et cela a eu l’effet d’une onde de choc dans la citée phocéenne. Pour le journal local La Provence, c’est «l’apocalypse OM.» «Alors que l’équipe se rend ce soir à Lens (21h) Villas-Boas a présenté sa démission hier… avant d’être mis à pied. Le président Eyraud, ciblé par les supporters et plus que jamais esseulé, peut-il encore rester ? Que fait McCourt ?» Autant de questions qui alimentent les débats et font craindre le pire pour la saison de l’OM. Pour L’Équipe, c’est : «sauve qui peut !» Le quotidien sportif ne mâche pas ses mots et estime que «le club est en perdition.» Après les graves événements du week-end avec les supporters, la démission de Villas-Boas «a ajouté une crise dans la crise.» Dans ses pages intérieures, Le Progrès estime que c’est «en bande désorganisée.» «Le club s’enfonce un peu plus dans la crise», juge le média. Le constat est implacable ce matin, rien ne va plus à l’OM !

CR7, légende du foot !

En Italie, il y en a un qui n’en finit plus de battre des records, c’est évidemment Cristiano Ronaldo ! En Coupe d’Italie, le Portugais a permis à la Juventus de s’imposer 2 buts à 1 contre l’Inter avec un nouveau doublé. Forcément, le quintuple Ballon d’or fait la couverture de Tuttosport qui estime que : «CR7, c’est le plaisir de la Juve.» «Les Bianconeri réservent la finale de la Coupe d’Italie et retrouvent un CR7 létal», affirme le journal. Pour le Corriere dello Sport, c’est «L’hypothèque de Cristiano.» Alors que pour La Gazzetta dello Sport, c’est la «revanche de CR7.» Alors que l’Inter avait corrigé la Juve en championnat (2-0), les hommes de Pirlo, se sont vengés grâce à «un Ronaldo des grands soirs», écrit le journal au papier rose. L’ancien du Real Madrid fait d’ailleurs la Une de Marca ce matin qui met en avant ses 763 buts et un record mondial ! Après son doublé, Ronaldo dépasse Pelé et Josef Bican pour devenir le meilleur buteur de l’histoire.

«United est déchaîné»

En Angleterre, se jouait hier soir la 22e journée de Premier League. Et le carton de la soirée est pour Manchester United. Les Red Devils ont cartonné Southampton 9 à 0 ! Une sacrée performance qui fait les gros titres de la presse locale ce matin. Pour The Times, «United se déchaîne dans une raclée 9-0.» Dans le même temps, Arsenal s’est incliné (2-1) face à Wolverhampton et c’est David Luiz qui est pointé du doigt. Le Brésilien s’est rendu coupable d’un nouveau carton rouge qui a pénalisé son équipe. Mais la presse anglaise rend surtout hommage à la prestation énorme des Red Devils. Même si les Saints étaient réduits à 9, après deux cartons rouge, le Daily Mirror estime que United est «entré dans l’histoire», avec huit buteurs différents dans un même match. D’ailleurs, c’est la plus large victoire du club depuis 1995. Pour le Manchester Evening News, les Red Devils sont «impitoyables.» De son côté, le Daily Express met en avant la «chasse à l’homme» entre les deux Manchester puisque City joue ce soir contre Burnley et a l’occasion de prendre un peu plus le large en tête du championnat.

Footmercato

Suite des quarts de finale de Coupe d’Italie ce jeudi avec cette rencontre entre le Napoli et La Spezia. Le vainqueur de cette opposition pouvait ainsi rejoindre l’Atalanta Bergame en demi-finale, alors que l’Inter et la Juve s’affronteront dans l’autre match.

La suite après cette publicité

Grâce à une première période de folie, les Partenopei rentraient aux vestiaires avec quatre buts d’avance (Koulibaly, Lozano, Politano, Elmas). Dans le second acte, les visiteurs réagissaient avec des buts de Gyasi et Acampora mais c’était trop tard (4-2). Le Napoli validait son ticket pour le dernier carré.

Footmercato

La Juventus s’est qualifiée tranquillement pour les demi-finales de Coupe d’Italie. Les Bianconeri se sont facilement défaits de la Spal (4-0). Alvaro Morata ouvrait le score sur penalty (1-0, 16e).

La suite après cette publicité

Gianluca Frabotta, espoir maison titularisé par Andrea Pirlo, doublait la mise peu après la demi-heure de jeu (2-0, 32e). Dejan Kulusevski (3-0, 78e) et Federico Chiesa (4-0, 90e +4) parachevaient le succès des Piémontais en fin de rencontre. La Juve rejoint l’Atalanta et l’Inter en demi, en attendant le dernier quart entre Naples et la Spezia ce jeudi.

Footmercato